Quel est votre livre de chevet ?

Comics, littérature fantastique, bande dessinée franco-belge, rolisme, poésie du XVIIIe siècle... tout se trouve dans "la papeterie du bonheur", nom pompeux pour désigner une simple section littéraire/fantastique/roliste.

Modérateur : La Force Poissons

Avatar de l’utilisateur
4th
Début de la gloire (à vie)
Messages : 394
Enregistré le : Mar Mar 11, 2014 2:42 pm
Contact :

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar 4th » Ven Juin 13, 2014 2:18 pm

J'ai lu :

Image
(2004)

Pour changer, j'avais eu envie de lire du fantastique bien de chez nous. Et je ne regrette pas, ce bouquin est vraiment intéressant. Il fait partie des œuvres qui auraient pu, les eussé-je découvertes plus tôt, être déterminantes à l'échelle de ma vie. L'histoire a des allures de mythe : sur une terre en proie à des vents d'extrême violence, une horde de spécialistes tente de remonter, à pied, vers leur source. Chacun de ces hordiers, tour à tour, prend la parole, avec sa syntaxe propre, pour nous raconter l'aventure. Leurs personnalités sont aisément identifiables, et on se forme sans peine quelques favoris. Stylistiquement, ça oscille entre la poésie sur prose et l'argot le plus vulgaire, trouvant étonnamment son équilibre. Il y a de nombreuses inventions langagières et jeux de mots amusants. L'auteur semble, sinon érudit, curieux de tout, et emploie des champs lexicaux d'une réelle technicité dans des domaines aussi variables que l'architecture, la botanique ou la géologie. Sa maitrise des rythmes et du suspens porte sans peine des premières pages aux dernières.

Si vous comptez le lire, c'est le moment : une adaptation en long-métrage, Windwalkers, va sortir en 2015. Il sera impératif d'avoir lu le livre avant que tout le monde le connaisse, afin, par exemple, de maugréer à la sortie du cinéma : "dans l’œuvre originale, ça se passe pas du tout comme ça".
:yoshitake2:
0 x

Avatar de l’utilisateur
Docteur Nock
Doc de combat
Messages : 1973
Enregistré le : Dim Nov 14, 2010 12:51 pm
Localisation : Enfermé dans sa chambre
Contact :

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar Docteur Nock » Ven Juin 13, 2014 6:38 pm

:fuuko:

Je crois que c'est mon plus gros coup de coeur du genre.
L'auteur réussi à conjuguer un univers original, une histoire intéressante et surtout un style d’écriture absolument génial.

J'ai lu pas mal de fantasy à une époque et ce bouquin, c'est clairement le haut du panier en terme de style.
Ça me rappelle que j'ai rédigé une fiche sur ce bouquin cette année dans le cadre des cours.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Elwingil
En attendant Amot
Messages : 841
Enregistré le : Sam Oct 27, 2012 4:58 pm
Localisation : Attention ! Derrière toi !

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar Elwingil » Ven Juin 13, 2014 11:45 pm

La joute verbale :superkermit: CARACOOOOOOLE !
Ngah. Chaque fois qu'on en parle j'ai envie de le relire.

Sinon, nonobstant quelques Stephen King, j'ai dernièrement lu une petite merveille, à savoir :
Image
(1984)

Comment dire...
L'histoire se déroule dans une Chine médiévale qui ne fut jamais. Le jeune You Lou (surnommé Bœuf Numéro 10 car étant le 10ème né et de large carrure) part à Pékin en quète d'un médecin capable de guérir l'étrange épidémie ayant frappé son village, ne touchant que les enfants d'un certain âge ; il ramène un vénérable vieux sage se nommant Li, se prénommant Kao et ayant un léger défaut de personnalité en plus d'être assez porté sur la boisson. Ensemble, ils vont sillonner la Chine à la recherche d'une plante aux immenses propriétés curatives, faire les rencontres les plus étranges et faire face à une adversité malvenue.

Assez surprenant au premier abord, on se laisse vite charmer par le style. Une prose magnifique, beaucoup d'humour et surtout la sensation que l'auteur a pris autant de plaisir à écrire cette histoire que le lecteur va en prendre à la lire - beaucoup. Une enquête policière avec un parfum de fantastique/ambiance de conte et légende chinoise, un voyage avec un duo farfelue, un vrai bijou qui se termine en feu d'artifice et que l'on achève avec un grand sourire sur les lèvres :misaki:
Il est temps que je me dégotte la suite :zessica:
0 x
Image
"Moi la mer elle m'a pris, je m'souviens, un mardi"

Avatar de l’utilisateur
Shrykull
Spriteur Creeper
Messages : 1158
Enregistré le : Mar Mar 08, 2011 8:59 pm
Localisation : Locker♂Room
Contact :

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar Shrykull » Sam Aoû 02, 2014 12:17 am

Après 4 ans sans lire un opus, j'ai enfin lu le dernier qu'il me restait à lire.

Image

ET DIEU CE QUE C'ETAIT BIEN. :branle: :branle:

Déjà que Christie est ma waifu et Poirot mon husbando, là c'était le top du top. Je l'ai lu d'une traite tellement j'étais à fond dedans. Les jeux d'esprit, le concept des crimes, la narration, les personnages, tout est nickel, c'est facilement dans mon top 3 de bouquins préférés. Avec une fin magistrale parfaite pour le plus moustachu des détectives.


Et ça fait bizarre de relire du policier après tout le meta d'Umineko... :lisbeth:
0 x
Image
Only dreams now.

Avatar de l’utilisateur
Elwingil
En attendant Amot
Messages : 841
Enregistré le : Sam Oct 27, 2012 4:58 pm
Localisation : Attention ! Derrière toi !

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar Elwingil » Dim Nov 16, 2014 4:26 pm

Je fais une petite pause avant d'attaquer les tomes 4 et 5 du Clan des Otori. Voici une nouveauté que j'ai fini récemment :

Réseau(x), diptyque écrit par un auteur français plutôt méconnu, Vincent Villeminot
Image Image

Sur fond de crise économique, les mouvements étudiants et lycéens contre la hausse des droits d’inscription dans les Universités durent depuis 20 mois. Le bras de fer, de blocages en affrontements, est interminable.

L'action se déroule à notre époque. La différence la plus notable est l'existence d'un réseau social en ligne similaire à Facebook appelé DKB (DreamKatcherBook) où la grande tendance pour les internautes est d'également poster, échanger et commenter leurs rêves.

C'est assez compliqué, la quantité de personnages importants et leur chassé-croisé perpétuel donnent une ambiance semblable à celle de Durarara.
Pour en citer quelques uns :
- Sixtine Van de Vogh, jeune fille de 15 ans tourmentée habitant à Bruxelles, poste tous les matins sur sa page anonyme DKB les cauchemars effrayant qui ont hanté sa nuit. Elle est également connue pour ses cours-métrages amateurs dans lesquels elle porte un masque de licorne. Mais certaines personnes s'intéressent à elle, une rumeur sur le net prétendant que ses rêves seraient prémonitoires...
- Théo Chaplin, ami de Sixtine (et amoureux d'elle), vidéaste et monteur d'amv :jospin:

- César Diaz, cyber-activiste millionnaire et anarchiste de 24 ans. Il crée une association de joueurs, la Black Clowns Army, et les PIFR (Play it for real) reproduisant en grandeur nature (et paintball) des parties de jeux vidéo subversifs dans les capitales européennes et sert d'élément déclencheur à l'intrigue.

- Alice Kowaks, commissaire de police stagiaire responsable de la surveillance et du décryptage des conversations de la Black Clown Army.

- Abel Fanneli, commissaire de police responsable de la brigade numérique, enquêtant au début de l'histoire sur une sordide affaire de snuff movies.

C'est un thriller destiné à un public adolescent. Le terme "adolescent" a souvent une connotation réductrice dans le domaine littéraire car les "lecteurs adultes" vont y voir un roman peu digne d'intérêt ou écrit selon des normes et codes "propre à être compris par le lecteur ciblé" ; le genre est donc souvent dédaigné par la majorité comme peuvent l'être les manga, par exemple. C'est triste mais c'est une réalité, j'en suis le premier désolé.

Ceci dit pour introduire ce roman particulièrement bien écrit. Outre le contexte et l'intrigue plutôt original dans un roman pour ado, l'auteur possède une culture général assez imposante et ne perd pas une seule page pour en faire profiter le lecteur. On a droit à un registre important de groupes de musiques, de multiples référence à des œuvres cinématographiques ou encore des citations de livres et d'auteurs de style et d'origines différentes. Et ça ne fait pas pédant ou déplacé, au contraire, ça s'insère parfaitement dans le récit en plus de renforcer encore plus l'immersion dans la lecture.

Ensuite, les personnages sont très intéressants. César Diaz est le cas le plus notable, car on ne sait pas s'il faut l'apprécier ou s'en méfier, l'auteur laissant d'ailleurs planer l’ambiguïté si oui ou non Diaz est quelqu'un de sympathique. Fou, génie, schizophrène, manipulateur, on pourrait tenter de le décrire sous bien des formes mais jamais en arrivant à le saisir précisément. On peut le comparer dans une certaine mesure à Tyler Durden de Fight Club, ou à mi-chemin entre Kira de Death Note et Lelouch de Code Geass avec cette capacité à prédire les actions des autres joueurs comme si tout se déroulait sur un plateau d'échec, mais toutefois sans prôner "la fin justifie les moyens" ou se préparant à éliminer les obstacles sur son chemin - il se dit résolument contre la violence ou le meurtre.
Il évoque aussi très fortement V (les références à V pour Vendetta sont d'ailleurs évidentes), car il est capable de se lancer dans des joutes verbales avec moult tournures de phrases, réparties bien senties et citations pour appuyer son discours, le tout avec une certaine verve.
En gros, le personnage charismatique qui porte une grande partie de l'histoire à lui tout seul quand il est bien écrit, et Diaz s'en sort très bien :lelouch2:
Même si je reste réservé quant à savoir si j'aime le personnage ou non :pikachu:

L'histoire est par moment assez glauque (contexte des snuff movies), la mort de certains personnages centraux (ça surprend :kamille: ) tombe souvent sans fioriture, de manière très dépassionné et d'autant plus frappante - ils se sont fait buter, point.

Un ouvrage de qualité, qui n'est réellement abouti qu'en réunissant les deux tomes - j'accorde ma préférence au second, moins complexe et plus équilibré.
0 x
Image
"Moi la mer elle m'a pris, je m'souviens, un mardi"

Avatar de l’utilisateur
Elwingil
En attendant Amot
Messages : 841
Enregistré le : Sam Oct 27, 2012 4:58 pm
Localisation : Attention ! Derrière toi !

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar Elwingil » Mer Déc 03, 2014 6:59 pm

Yoplaboum, ça va causer :zessica:
Image
Présenté comme le meilleur bouquin de Musso. Je l'avais jamais lu, donc je ne sais pas sur quelle échelle ça s'appuie.
Parait-il considéré comme l'un des plus grands écrivains français contemporain. Comme quoi, il est jamais trop tard pour découvrir de nouveaux auteurs :yamada3:

Un écrivain célèbre, Tom Boyd, est en pleine dépression suite à une rupture et ne parvient plus à écrire, un problème lorsque le monde entier trépigne dans l'attente de la suite de sa série La trilogie des Anges. D'autant plus que son meilleur ami et agent vient lui annoncer que des difficultés financières leur tombent sur le dos. C'est alors qu'un soir débarque une jeune femme nue sous la pluie, s'appelant Billie et affirmant tomber tout droit de son roman ; une erreur d'impression dans le 2eme tome en serait la cause, tous les exemplaires s'arrêtant brusquement à la page 266 en plein milieu d'une phrase "Je t’en supplie, hurla-t-elle en tombant - "...

[Pas de spoiler référencé, mais certains éléments peuvent filtrer]
J'ai un avis assez partagé sur ce livre. D'un côté, je trouve le style accrocheur, les personnages attachants et l'histoire bien maîtrisé. De l'autre, le récit me parait mal rythmé, les dialogues parfois faciles et des péripéties sans grandes profondeurs (au début, tout du moins).

Le livre se découpe clairement en 3 parties : la rencontre avec Billie, la course poursuite avec le livre et enfin l'épilogue (haha, trop fort).
La première me dérange tout particulièrement. Elle met en place le contexte et introduit cette relation assez spéciale entre l'auteur et son personnage. Mais le style ne me revient pas. Les choses semblent se dérouler de manière forcée, les dialogues, bien qu'ils soient bien écrits, ne savent pas où se diriger et j'ai eu sans cesse l'impression que Boyd se lançait dans tout ce bazar sans idée claire en tête, se contentant de subir en grimaçant. Une tendance au superlatif dans les premières pages m'avait également un peu dérangé.

L'atmosphère change du tout au tout dans la deuxième partie, sans conteste celle qui m'a le plus touché, car on se sent entrainé dans cette poursuite de l'exemplaire manquant qui va passer de main en main, faisant voyager le lecteur par la même occasion. Le rythme y est là haletant et les évènements s'enchaînent sans laisser le temps de se poser avant de tourner la page.

Puis l'épilogue... Je n'arrive toujours pas à savoir si je l'aime ou non. La révélation finale renverse complètement la vapeur, et après avoir passé la moitié du bouquin à tourner les pages à toute vitesse, on se sent comme stoppé en plein élan. C'est soudain, violent et très perturbant. Sans doute prévisible pour ceux qui réfléchissent tout en avançant dans l'histoire, mais j'ai souvent tendance à me laisser porter par le récit sans me projeter en avant pour tenter de deviner la suite.
Les dernières pages permettent toutefois d'apprécier le dénouement. Pour faire un parallèle, disons que si ça avait été semblable à la fin de La vie des autres, ça aurait été plutôt immonde et alors je n'aurai pas caché mon déplaisir - je trouve la fin de ce film bouleversante, mais la retrouver dans la fille de papier m'aurait fait hurler de frustration.
Mais l'auteur a évité cette direction, et je garde ainsi un bon souvenir de la conclusion.

Sans conteste une bonne lecture, d'autant que l'auteur sait sans conteste manier les mots. De nombreuses références et de clins d’œils qui prêtent à sourire, Boyd ayant fréquenté les hautes sphères du showbiz et se retrouvant par exemple à croiser des acteurs célèbres.

_____
Sinon, j'ai lu le tome 4 du Clan des Otori.
Arrrrghhhhhhh :tomoko2:
L'histoire elle-même était bien fichu, c'était sympathique de retrouver les personnages quelques années après la conclusion du tome 3.
Par contre je réagis un peu comme Kolya il y a quelques mois, les évènements survenant à la fin du tome 4 sont putain de monstrueux.
SPOILER INSIDE :pokerface2:
Sans rire, je savais que Takeo allait mourir, c'était évident, foreshadowé depuis des années, prévu depuis le début de l'histoire, annoncé noir sur blanc à la fin du tome 3. J'aurai pu être ému par sa mort, mais je ne risquais pas d'être surpris, alors j'approchais de la fin en me demandant comment l'auteur allait présenter tout ça.
Et mon Dieu. C'était dégueulasse.
La folie de Kaede tombe de nulle part. J'y vois presque une fuite de l'auteur qui ne savait pas comment trouver sa fin.
Je ne dis pas que le pétage de plomb de Kaede est sans fondement (même s'il est un peu abusé), c'est sutout qu'on sait très bien que sa furie ne sera rien face à la peine qu'elle ressentira à la mort de Takeo. On le sait tous, même elle devrait le savoir, mais non, elle continue à foncer tête baissée sans tenter 1 seule seconde de réfléchir.

C'est mon plus gros reproche à ce tome : le dénouement est dénué de subtilité.

_____
Et enfin, le truc qui m'a occupé cette dernière semaine :
Image
(A noter que le titre original du tome est Fool's Assassin, et que la série (une trilogie ?) s'intitulera The Fitz and the Fool)
Après la Cité des Anciens, Robin Hobb qui se remet donc à écrire sur les Six Duchés, et cette fois on reprend l'histoire de Fitz, rien que ça.
Alors faut savoir que l'Assassin Royal c'est un peu une des séries classées fantastique qui m'a le plus marqué, avec Le Seigneur des Anneaux, Harry Potter et Percy Jackson. Et quand je suis arrivé à la fin du dernier tome, j'ai refermé le livre avec le sentiment que j'en avais terminé pour de bon. Très souvent, on se surprend à espérer une suite, à imaginer d'autres aventures ; mais je n'ai rien ressenti de tout ça. J'étais content, transporté, satisfait, je n'avais pas besoin de repartir voyager dans ces pages. Il y avait une sensation d’achèvement.
Les Aventuriers de la Mer et la Cité des Anciens sont à part, puisque qu'aucun personnage ne prend le rôle du narrateur comme Fitz. J'ai apprécié leur lecture, mais je n'y retrouvais pas exactement la même ambiance. Le Soldat Chamane est encore autre chose, je n'en parlerai pas ici.

Donc, quand j'ai découvert par hasard qu'elle écrivait une suite directe, j'ai été inquiet. Je ne voyais pas ce qu'elle pouvait faire de plus, Fitz avait eu une vie suffisamment remplie pour qu'on le laisse tranquille.
C'est donc avec appréhension que j'ai entamé la lecture.
Et j'ai presque pleuré d'émotion.
Les personnages ne m'avaient pas manqué, mais j'ai été heureux de les retrouver, surtout que le style est resté le même depuis le premier tome, il y aura bientôt 20 ans de cela ; aussi fascinant que riche, captivant que détaillé, l'ambiance a quand même évolué puisque Fitz n'est plus un enfant, ni un homme dans la force de l'âge, mais allant verse ses vieilles années, avec tout son bagage d'expérience qu'il a pu accumuler au cours de sa vie.

J'ai achevé le tome aujourd'hui même, et j'attends avec autant de patience que d'excitation la sortie du prochain.
0 x
Image
"Moi la mer elle m'a pris, je m'souviens, un mardi"

Avatar de l’utilisateur
Kolya
Grammar Nazi
Messages : 934
Enregistré le : Ven Fév 07, 2014 5:01 pm

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar Kolya » Mer Déc 03, 2014 7:12 pm

Elwingil a écrit :On le sait tous, même elle devrait le savoir, mais non, elle continue à foncer tête baissée sans tenter 1 seule seconde de réfléchir.


Je trouve toujours ça abusé, mais plus j'y pense, plus je me dis qu'en fin de compte, elle ne fait qu'agir comme elle a toujours agi avec Takeo depuis le début des bouquins : sur un coup de tête, à chaud, sans vraiment jamais prendre le temps de se poser. Sa colère paraît très froide telle qu'elle est décrite, mais je l'ai ressentie comme étant extrêmement violente.

Meanwhile, j'ai tellement pas de temps que je n'ai toujours pas lu le T. 5 alors que j'ai fini la (re)lecture du T. 4 en... juin ? Peut-être même mai...
0 x

Avatar de l’utilisateur
Ley
ZA WARUDO §
Messages : 1911
Enregistré le : Sam Avr 30, 2011 6:32 am
Localisation : Dans le lit de ma soeur
Contact :

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar Ley » Ven Déc 12, 2014 8:28 pm

Tiens je suis pas passé par ici depuis un moment, du coup entre temps j'ai pu lire deux trucs.

Guide de survie en territoire zombie de Max Brooks, acheté à la page précédente. Pas grand chose à dire puisque le bouquin ne te laisse pas en placer une. Certes il faut être intéressé par le sujet pour ne pas en avoir marre parce qu'il est lourd dans la lecture par moment, le mec lambda en a rien à foutre de savoir si une machette vaut mieux qu'un marteau selon les différents points techniques ou alors du backpack à avoir le moment venu, tout comme le fait qu'une tribu d'aborigènes ont eu une épidémie qui n'a absolument aucun conséquence. Le format n'est peut être pas évident à prendre en main mais ça reste un très bon cru. (pas comme si je prenais des risques non plus en le lisant)

Bon par contre World War Z ma période est passée donc j'ai plus aucune envie de le lire. Du coup je me le garde sous le coude quand ça me reviendra.

En attendant, dans le cadre de mon cours d'anglais en maison des langues, je me suis retrouvé à lire Do androids dream of electric sheep? de Philip K. Dick, un classique qui deviendra donc plus tard Blade Runner. Que je dois voir du coup.

C'est pas la bonne couverture mais on s'en branle
Image


Bon je parle plus de l'univers qu'autre chose dans ce qui suit, je parle même pas du scénario, mais l'univers en lui même pose très bien les bases. Je pourrais en écrire beaucoup plus, parce qu'il y a vraiment de quoi en parler, mais je vais me contenter de quelques lignes pour poser le truc.

Un excellent bouquin que je ne regrette pas d'avoir pris (entre les habituels policiers et autres histoires d'amour, le choix était vite vu). Un monde post apocalyptique où tout le monde s'est barré sur Mars avec la sempiternelle world war terminus qui a ravagé la terre, le gouvernement fait don d'un androïde servant à toute personne émigrant vers Mars et les quelques personnes qui restent sur Terre sont soit des humains qui ne veulent pas partir, soit des "spéciaux", des êtres contaminés par les radiations et qui ont tout gagné, entre la dégénérescence cérébrale, l'impossibilité de procréer, l'interdiction d'aller sur Mars et donc juste condamné à mourir, seuls. L'histoire en elle même est assez vite expédiée mais l'univers, putain. La présentation que j'ai fait du livre a été une horreur justement parce que je ne pouvais pas faire un point sur l'univers à part entière. Les androïdes sont créés par une société (no shit), au plus le temps passe, au plus ils sont performants, au point que le Nexus-6, dernier modèle en date soit quasi impossible à différencier d'un humain, la seule chose qu'ils n'ont pas est l'empathie, d'où la création d'une machine et d'un test, le Voigt-Kampff test, qui teste l'empathie de la personne avec genre des images de chiots, ce genre de connerie. Une machine super pointue puisque les androïdes peuvent feindre les émotions mais ont besoin d'un certain temps, très court. Ensuite il y a les deux religions, une qui prône le conscient collectif et qui a créé l'"empathy box", qui permet de programmer des sentiments au bout vouloir et permet de vivre l'expérience douloureuse de Mercer, le Jésus de la religion, et l'autre qui est une chaine de télé 23h sur 24 non stop tenue par des androïdes et qui prône la solitude et l'isolement.


Pour ce qui est du scénario, c'est plutôt simple. Le protag est un chasseur de prime, un détective. Il se retrouve à accepter une enquête pour retrouver et tuer 8 Nexus-6, qui se sont échappés de Mars et sont venus sur Terre en exil, après qu'un de ses collègues sur l'affaire se soit fait abattre et se retrouve blessé à l’hôpital alors qu'il en avait abattu 2. Avec la récompense pour le "meurtre" des 6 androïdes, il espère s'acheter un vrai animal. En effet la quasi totalité des animaux ont disparus et les gens n'ont que des animaux électriques, posséder un vrai animal est quelque chose de très rare. S'ensuit une enquête pour retrouver ces androïdes. En parallèle on suit l'histoire d'un "spécial", vivant seul dans un immeuble abandonné.

Tout ce qui est dans le livre porte à la réflexion et la critique, entre les androïdes qui se retrouvent à être plus humains que les humains eux-même, la télévision qui combat la conscience collective. Les deux mentalités différentes des deux "protagonistes". C'est des thématiques qu'on voit souvent dans les films et livres du même genre mais lui fait ça très bien et ne répond pas aux questions, il les pose juste. Et franchement ça m'a bien motivé à voir le film, qui est apparemment une bonne adaptation. (tout du moins le plus récent, l'original a fait un bide monstre pour l'anecdote)
0 x
"L'amnésique. L'amnésique. Je veux l'avoir, et je l'aurai." Joe la Mangouste
Real platinum god, 1001% et 1000000% faggot/WR owner/consanguin de l'extrême/e-penis sans limite/banni à 3 reprises de Thalie/chaussures sur-mesure pour les chevilles
Image
Ley : "J'ai eu l'idée de base"
Commandant : "J'ai eu l'idée finale"
Shrykull : "C'est moi qui l'ai monté"
Ley : "J'ai supervisé"
Commandant : "J'ai jugé"
Shrykull : "J'y ai mis mon âme"
Ley : "J'ai mis ma bite dans l'âme de Shrykull"
Commandant : "J'ai recouvert le tout de mon cum"
Jaer : "Quelqu'un veut de la pizza"
Tarzan : "Bonjour patron j'peux entrer"
Melow : "J'adore faire couiner"
Amo : "Alors ouiiiii"
Concombre : "Par pur réflexe"
Spectateurs : ヽ༼ຈل͜ຈ༽ノ RIOT ヽ༼ຈل͜ຈ༽ノ

L'inconvénient d'avoir deux auteurs pour un AMV - Shrykull 2014

Avatar de l’utilisateur
Docteur Nock
Doc de combat
Messages : 1973
Enregistré le : Dim Nov 14, 2010 12:51 pm
Localisation : Enfermé dans sa chambre
Contact :

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar Docteur Nock » Ven Déc 12, 2014 9:09 pm

Phillip K. Dick est un auteur super intéressant à lire, je trouve.
Si l'auteur t'intéresse, je conseille ses nouvelles et, entre autres Rapport Minoritaire, qui est assez cool, surtout si tu as vu le film (que je conseille aussi) car c'est finalement très différent, à la fois dans "l’esthétique" mais aussi dans le récit en lui même.
Le Maître du Haut-chateau est une très bonne uchronie.
Le Guérisseur de cathédrales est un texte assez étrange, où l'on sent quand même un peu que cet homme ne carburait pas qu'à l'eau (disons qu'il a un peu trop abusé de diverses substances illicites tout au long de sa carrière). Dick était un auteur assez dérangé et dans certains de ses textes, ça se sent. Ce roman en fait partie. Mais il est vraiment passionnant.

Il a bibliogaphie assez large, et franchement, je ne peux que conseiller de lire un ou deux de ses bouquins. Les thèmes qu'ils abordent et la façon dont il le fait valent souvent le coup.
(Même si des gens plus experts que moi en terme de S.F. seront plus à même de parler de l'homme et de son œuvre.)
0 x

Avatar de l’utilisateur
4th
Début de la gloire (à vie)
Messages : 394
Enregistré le : Mar Mar 11, 2014 2:42 pm
Contact :

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar 4th » Ven Déc 26, 2014 1:32 pm

j'ai acheté et lu Empowered tome 1 sur le conseil de Meles (mais si, souvenez-vous, il nous a présenté Ninjette pour l'UMT!)

Image

C'est l'histoire d'une demoiselle en détresse, Empowered, ou "Emp" plus familièrement. C'est la demoiselle en détresse typique : elle finit constamment capturée et ligotée. Notez qu'elle tire son pouvoir de son costume, qui découvre facilement ses formes abondantes... bref. Ouais, y a une imagerie bondage fétichiste. Ouais, les corps sont objectivés. Qui s'en soucie ? Pas nous.

Parce que, sous l'idée de base simple, les personnages ont une vraie profondeur. Emp est ainsi flippée quand à l'image qu'elle véhicule. Elle est complexée par un tas de trucs. Elle bosse avec d'autres super-héros, les Super Homeys, qui sont vraiment pas cool et qui la traitent pour la plupart comme de la merde. Par contre, elle rencontre vite un gars bien, Thugboy, avec lequel elle va sortir (et baiser) beaucoup. Elle se fait aussi une pote ninja, Ninjette, qui est largement érotico-fendarde.

La série tient un des personnages les plus drôles jamais inventés à mon sens, aussi. Une sorte de méchant super puissant emprisonné dans une ceinture, qui va partager la vie de foyer de nos personnages, devenant rapidement accro aux sitcoms mais ne perdant pas son parler menaçant et maléfique. C'est vraiment très bien écrit.

Aussi, quant au style : on dirait un comic façon manga, ou l'inverse. L'auteur avait peur que ça ne se vende pas en conséquence. Bah en fait si.
Le dernier tome est 2013, et y en a une dizaine maintenant.

:applause:
0 x

Avatar de l’utilisateur
ElKa
Nazidere
Messages : 4113
Enregistré le : Mar Juin 23, 2009 7:43 pm
Localisation : Là où mène la voie du Getter
Contact :

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar ElKa » Ven Jan 29, 2016 8:44 pm

Image

Le genre de bouquin qui me fait dire que mon manque de lecture des dernières années est la pire erreur de ma vie.
Alors je sais que ce livre peut faire une certaine polémique et pour tout dire je n'ai pour le moment pas encore attaqué les passages où l'auteur va avancer des faits qui viendrait contredire l'histoire du peuple juif tel que les sionistes l'ont conçu. L'histoire est souvent victime d'instrumentalisation par des personnes qui veulent lui faire dire ce qui viendrait confirmer leurs idéologies. Bien que Shlomo Sand ait bien connaissance de ce phénomène il n'est pas impossible que ce livre s'y prête également, d'autant plus que j'ai cru comprendre que l'histoire d'Israël n'était pas sa spécialité.

Néanmoins je conseillerais fortement ce livre ou un autre qui aborderait le sujet. Parce que la problématique soulevé par de peuple et de nation et qu'il fallait bien définir ces deux concepts. Alors ça parait évident une fois que c'est dit, une fois que c'est lu mais c'est le genre de truc qui peut renverser tout le regard qu'on posait sur le passé, le présent et le futur.

"C'est le nationalisme qui a créer les nations et non l'inverse"

Le concept de la nation est quelque chose qui se rapproche le plus d'une religion, c'est en même une à part entière si on y réfléchit bien.

Il retrace toutes les théories des historiens qui ont travaillé dessus, ce que chacun à apporter malgré leurs opinions politiques ou sociétales qui biaisait parfois leur travaux. Comment les personnes qui ne concevait leur appartenance qu'à leur communes et leurs environs ont fini par croire qu'ils étaient semblables a des types qu'ils ne verraient jamais de leur vies. Le rôle de l'imprimerie, de la langue et de la révolution française de 1789 qui aura cristallisé tout cela pour être l'an 1 des peuples et des nations qui leur appartiennent là où avant un royaume n'avait de sens et de limites que pour ceux à qui ils appartenaient. C'est pour ça que j'ai toujours eu du mal à considérer Louix XVI comme un traitre (cc @Nemo o/), il était juste un représentant de l'ancien régime où la France était sa propriété, pas un truc imaginaire qu'il partageait avec le boulanger du coin de la rue.
Comment c'est les bourgeois qui se sont d'abord emparé du concept de nation parce que ça permettait de niquer les nobles, pourquoi c'est à cause de cela que la France a adopté le droit du sol (pour un bourgeois il ne devait y avoir aucun frein/obstacle à l'ascension sociale, un truc du genre). Napoléon qui imposa le concept à toute l'Europe par ses conquêtes et qui du coup se constituèrent en contradiction avec la France (l'Allemagne et son droit du sang) pour créer ce qui sera les germes des génocides perpétrés par les nazis.

Etc etc etc.

Bref, rien que pour ses 100 premières pages, ça vaut largement la lecture.
Merci à ce bouquin de me rappeler de plus passer l'intégralité de mes soirées à faire le con sur internet :kanako2:
1 x
Image

Je me bats au nom de Nausicaä, sous les ordres de Yang Wen-li, pour l’éradication des races inférieures la gloire et le bonheur de Ahiru.

Avatar de l’utilisateur
Poyjo
Club des 200
Messages : 236
Enregistré le : Lun Juin 01, 2015 6:04 pm
Localisation : Kamiyama Festival
Contact :

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar Poyjo » Jeu Fév 04, 2016 10:01 pm

Oh sympa ce topic, je connaissais pas :p. Je vais essayer :

Image

Le Crime du Comte Neville est une nouvelle histoire dans la noblesse qu'Amelie Nothomb aime retourner constamment. Tout aussi bref et peu consistant que les précédents j'ai l'impression de lire Nothomb comme un rendez-vous annuel sans pour autant m'attendre à quelque chose de renversant. L'époque du collège est bien loin, je n'éprouverai plus jamais les frissons de mes premières lectures. J'ai beau avoir l'intégralité des Nothomb, en avoir un de plus ne me fait ni chaud ni froid. Ce livre n'est pas mauvais mais il ne marque pas plus que ça. On s'étonne quelques secondes, d'abord devant les noms qu'elle a réussi à trouver puis devant la résolution mais 1h30 après la première page, l'histoire est déjà terminé.
Sympathique, amusant mais je sais bien que d'ici quelques jours j'aurai déjà tout oublié. J'aurai beau me vanter de mon autographe sur Peplum ou un autre, j'ai l'impression de lire maintenant du Nothomb comme on consommerait à Macdo.

J'éteins la lumière et je vais me coucher.

...

Sapristi Saperlipopette, je n'ai même pas parlé du livre.
0 x
ImageImage
Image Image Image Image
Ice Cream, I Scream

Avatar de l’utilisateur
Arès
King Thalie Giga Drill Breaker
Messages : 1102
Enregistré le : Sam Nov 22, 2008 8:26 pm
Localisation : Jack In ! Kick Ass !
Contact :

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar Arès » Mer Mar 02, 2016 12:33 am

J'ai pas mal avancer sur les nouvelles Tome 2 de Philip K. Dick et c'est toujours aussi fou. Il me reste plus qu'une petite dizaine de nouvelles à lire. C'est peut-être ça le meilleurs.

Sinon, en bouquin papier, j'ai à peine entamé Tokyo Vice de Jake Adelstein.

C'est une auto-biographie. On suit ses débuts en tant que journaliste dans un journal du Japon. Il s'intéresse à la mafia Japonaise et en vient à découvrir un scoop qui met sa vie en danger. J'en suis au première page, alors, je ne peux pas en dire beaucoup plus.

C'est traduit par une petite maison d'édition.
http://editions-marchialy.fr/

Jake Adelstein est le seul étranger à avoir intégré la rédaction d’un des plus grands quotidiens japonais, le Yomiuri Shinbun. Pendant plus de dix ans, il suit les yakuzas, le trafic d’êtres humains et la corruption. Membre du Tokyo Metropolitan Police press club, sa proximité avec les enquêteurs le mène à sortir de son rôle de journaliste.

Le récit à la première personne croise journalisme d’investigation et polar nippon. Tokyo Vice est aussi le roman initiatique d’un jeune reporter américain qui fait ses armes dans le monde de la grande presse japonaise. Un témoignage nerveux, à l’humour subtil, sur la société japonaise et le choc des cultures.

Tokyo Vice est le premier ouvrage publié par les Éditions Marchialy. Une adaptation en série télé est en cours, avec Daniel Radcliffe dans le rôle principal.



La couverture est sympa.
Image
0 x
La réalité, c'est ce qui refuse de disparaître quand on cesse d'y croire. - Philip K. Dick

Avatar de l’utilisateur
Elwingil
En attendant Amot
Messages : 841
Enregistré le : Sam Oct 27, 2012 4:58 pm
Localisation : Attention ! Derrière toi !

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar Elwingil » Mer Mai 04, 2016 1:03 pm

Je m'apprêtais à causer de mes dernières lectures quand je m’aperçois que j'avais entamé un brouillon y a de cela une bonne année :hiyoko:
Qu'à cela ne tienne, j'y passe rapidement :delrio:
Le liseur du 6h27 :marii2:
Image
Guylain Vignolles travaille au pilon dans une entreprise qui broie les livres invendus. Pour mener sa vie malgré son existence maussade et un emploi qu'il juge écœurant, il lit chaque matin dans le RER à voix haute et de manière totalement décousue des feuillets sauvés au hasard de la destruction la veille.

Très surpris par cette petite histoire (moins de 200 pages) qui manie avec brio légèreté et profondeur. Elle s'orchestre autour de deux axes : le travail à l'usine et les lectures sur le strapontin du RER. Le style retient l'attention, notamment dans la personnification de la broyeuse, véritable monstre jamais rassasié prêt à bouffer tout ce qui lui tombe à portée des dents - amenant une histoire invraisemblable avec un ex-employé ayant perdu ses jambes suite à un accident dans la machine : l’infirme s'est mis en tête de retrouver ses membres en collectionnant tout un tirage d'un même livre sur le jardinage dans lesquels ses jambes ont été recyclés avec les ouvrages détruits. Je sais, ça parait très morbide dis comme ça, mais le roman n'en donne pas l'impression un seul instant, les apparitions de ce vieil homme étant même à mes yeux les passages les plus drôles, émouvants et subtils du livre.
Le récit ne se limite pas à cela, puisqu'il va faire plusieurs rencontres grâce à ses lectures dans le train, celles-ci ayant fédérés un petit public régulier alors qu'il ne les conçoit que comme un exercice entièrement personnel, il fait vivre une dernière fois des pages diverses pour expulser le dégoût que lui suscite la destruction des livres.
Un petit plaisir.


Endgame - Tome1 : l'appel :kaga2:
Image
Je m'en souviens pas assez pour faire un résumé précis... en gros :
La fin du monde avec moult cataclysme et catastrophe se rapproche. 12 élus, formés depuis leur enfance à toutes formes de combats (arts martiaux, bombes, informatiques, etc.) provenant de familles secrètes dont les racines remontent à l'antiquité s'affrontent dans un jeu de piste en mode survival game pour retrouver des artefacts machin quelque chose ; un seul vaincra et pourra assurer la survie de l'humanité, ou juste de sa famille je sais plus. Ce end game est d'ailleurs organisé par des extraterrestres / êtres supérieurs du jugement tout puissant.

Bref, ça va dans tous les sens, ça fait beaucoup de mystère pendant une bonne moitié, ça fait des révélations à mi-parcours, y a tragédies, des alliances voire des amoures, des trahisons et des morts plein partout.
Et j'ai pas aimé ce livre, oh que non. Plus assez de souvenirs pour bien le développer, mais le style était lourd, pesant, ça en fait des caisses. J'ai pas tout détesté mais la fin du tome a achevé de me conforter dans mon opinion négative, notamment avec la mort assez déconcertante d'un couple qui s'était formé au cours du récit : que le mec meurt et donne des raisons supplémentaires (vengeance en plus du but ultime) à la fille de continuer, j'aurais parfaitement accepté. Sauf que la fille y passe également, alors qu'elle apparaissait comme un des personnages les plus importants parmi les 12. La volonté de l'auteur d'avoir à ce point tenu à développer ce couple (avec succès d'ailleurs, ça tenait la route) m'échappe du coup complètement. Parce que ouais, en plus, j'ai pas été ému pour un sou. Ça me semble juste... du gâchis de potentiel. Enfin.


Voilà, maintenant ma dernière lecture, et gros coup de cœur :tatami:
M. Malaussène :marii5:
Image
Il y a quelques années à Avignon j'ai manqué la représentation d'une adaptation de ce livre ; j'ai eu le bonheur de tomber dessus quelques années plus tard en bossant à la librairie Gibert et de l'escamoter de la poubelle à laquelle il était destiné (revente de bouquins). Je ne savais pas par contre qu'il faisait partie d'une série de romans, le 4ème tome sur 7 pour être plus précis. Passons.
Daniel Pennac, pour moi, c'est L’œil du Loup, que tout le monde se doit d'avoir lu au mieux dans sa jeunesse, et également la série des Kamo, l'Agence Babel m'avait laissé une impression durable.
L'ayant surtout connu à travers ses romans jeunesse, je découvre donc la plume de l'auteur dans son registre plus poussé et à destination d'un public mature. Bon Dieu, que c'était fort. Pas mal d'éléments me sont quelque peu passés sous le nez puisqu'ils figurent dans les tomes précédents, mais le récit est parfaitement clair - et fichtrement prenant. Plus que l'histoire elle-même (drôle, tragique, folle et complexe tout à la fois), c'est la prose qui m'a séduit. Si je n'avais pas terminé la trilogie des Aventures de Maître Li et Bœuf num10 l'année dernière, j'aurais pu affirmer que c'était la plus beau style qu'il m'ait été donné de découvrir depuis très longtemps. Certaines phrases voire des paragraphes entiers me fascinaient tant que je les relisais une bonne dizaine de fois avant de continuer.
Un retournement scénaristique qu'Agatha Christie n'aurait pas dédaigné m'a en particulier pris de court, lorsqu'on découvre que les derniers chapitres (soient 40 pages) où le narrateur tombait au fond du trou à la suite d'un coup monté, acculé dans un procès qui aboutit à sa condamnation à perpétuité pour un crime qu'il n'a pas commis, n'était en réalité qu'un scénario très dramatique que son frère écrivait sur la situation du moment en souhaitant en faire une pièce. Le plotwist pouvait sembler prévisible, mais tout le récit précédant, la forme du discours et la manière de l'auteur d'amener l'histoire dans cette direction avaient complètement camouflé la supercherie, en plus d'offrir une poignante analyse de la pensée humaine dans le tribunal.
C'était pas toujours gai, parfois glauque (encore une histoire sous-jacente de snuff movie, mince :marii7: ) mais si la tripotée de perso variés, les évènements et les dialogues ne suffisent pas à enthousiasmer, l'écriture s'en chargera sans peine.
Faut que je choppe le reste de la série maintenant :mogana:
0 x
Image
"Moi la mer elle m'a pris, je m'souviens, un mardi"

Avatar de l’utilisateur
Arès
King Thalie Giga Drill Breaker
Messages : 1102
Enregistré le : Sam Nov 22, 2008 8:26 pm
Localisation : Jack In ! Kick Ass !
Contact :

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar Arès » Mar Jan 17, 2017 9:25 pm

Je me suis terminé L’Éveil du Léviathan de James S. A. Corey. Ça se lit facilement même si un peu long. C'est du gros space opéra avec une écriture rapide qui préconise le brutal. Pour autant, ça ne m'a pas autant éclaté que ça.

Là, j'attaque Le temps n'est rien d'Audrey Niffenegger. C'est un peu une nouveauté pour moi, d'habitude les histoires d'amour c'est pas trop mon truc. Mais il a marqué pas mal de bloggeur sur le planète-sf dont j’apprécie souvent l'avis et en plus on me la vendue en mode, ça fait un peu pensé à Doctor Who... Du coup, je me suis dit que c'était le moment.

En lecture détente au coin du feu sans cheminé, ni jardin avec ma moitié, j'ai attaqué Harry Potter par curiosité car j'ai également découvert les films que assez récemment.
0 x
La réalité, c'est ce qui refuse de disparaître quand on cesse d'y croire. - Philip K. Dick

Avatar de l’utilisateur
QCTX
Fait partie du paysage
Messages : 126
Enregistré le : Lun Mar 30, 2009 12:44 am
Localisation : RP

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar QCTX » Mar Jan 17, 2017 10:18 pm

Pour reprendre Elwingil, Pennac est un auteur qui a su m'ouvrir les yeux et me faire perdre des illusions tout à la fois.
Quand j'ai remarqué, par exemple, que son titre Kamo et moi a été ré-édité sous le nom Messieurs les enfants avant d'être adapté au cinéma, sous ce nouveau nom. Je ne savais même pas que c'était légalement possible.
De plus, la saga Malaussène propose un style littéraire très... "oralisé", avec pas mal de pensées du héro diffusées dans les parenthèses. Un style que j'ai trouvé très impressionnant et que j'ai rarement retrouvé après (chez Raton et Amo, en moins bien, par exemple).
Si tu cherches à retrouvé cette "oralité" je te recommande Merci et Mes italiennes. Si tu cherches quelque chose de plus absurde, va lire Comme un roman.
Le premier livre (deux oeuvres en une, dans mon édition de poche) raconte sa réaction en tant qu'auteur à la réception d'un prix littéraire "pour l'ensemble de son oeuvre", puis de la mise en scène de cette même réaction.
Comme un roman lui s'oriente sur les 10 droits imprescriptibles du lecteur dans un mélange abscons de scène de la vie quotidienne, d'études diverses et de textes variés. C'est... étrange, mais pas désagréable.
0 x
Image

Avatar de l’utilisateur
Ley
ZA WARUDO §
Messages : 1911
Enregistré le : Sam Avr 30, 2011 6:32 am
Localisation : Dans le lit de ma soeur
Contact :

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar Ley » Mar Fév 07, 2017 9:30 am

J'ai décidé de lire le tome 1 du cycle de Takeshi Kovacs : Carbone modifié. J'ai eu l'occasion de faire un scénario de JdR se basant sur l'histoire du bouquin, du coup une fois ledit scénar fini. On est deux des joueurs à s'être jeté sur le bouquin (et ses suites par la même occasion). Et daaaaaaamn C'était bon. :pierre:
Image
Le pitch rapide : Dans un univers transhumaniste où les humains changent de corps un peu à leur gré et où la mort n'est plus vraiment une fatalité grâce au transfert d'égo dans une pile implantée dans la nuque de chaque corps, un homme très puissant vient à se faire tuer (suicide selon l'enquête de la police), il vient à engager un homme, ce bon vieux Takeshi Kovacs, pour enquêter sur sa mort. Après tout pourquoi se suicider quand on sait qu'on va revenir à la vie le lendemain dans un corps tout neuf ?

Et ce Takeshi Kovacs, à lui seul, fait le bouquin. J'étais très content de retrouver tous ces personnages avec lesquels j'avais déjà pu interagir (le plus drôle étant que j'étais dans le corps dudit Takeshi pour les besoins du (sub)plot). Retrouver ces personnages était plaisant, mais découvrir Takeshi était magique. On fout au placard les gentils héros à l'eau de rose, là on tape dans le chaotique neutre bien vénère. Le mec a un passé assez ouf jamais vraiment développé, ce qui sert de tremplin à un caractère de cochon, où le mec explose la gueule de plein de mecs, commet des meurtres non justifiés à tour de bras, provoque des "vraies morts". En plus de ça, le mec est un énorme sassy motherfucker qui enverra chier un peu qui il veut.

En dehors de lui, l'univers est excellent, la SF ça a jamais vraiment été ma tasse de thé, mais là ça passe crème, on passera outre le vocabulaire assez cru du bouquin qui n'a pas de retenu là dessus ("j'ai une érection de la taille d'une bouche incendie" dans les même pas 50 premières pages, ça surprend :pierre: ), les personnages ne sont pas excessivement attachant à part quelques uns, on est pas dans un monde où tout est beau tout est gentil et être une pourriture d'une manière ou d'une autre, c'est le quotidien des persos, du coup on se retrouve avec Takeshi entouré de mecs qui reviennent de manière régulière mais on n'aura probablement jamais d'empathie pour eux. Est ce que c'est une bonne chose ? Je ne pourrais pas dire, Takeshi est beaucoup trop omniprésent pour que ça me dérange, personnellement. Ce qui pose souci c'est quand la plupart des persos évoqués servent à la résolution de l'enquête d'une manière ou d'une autre et qu'à un moment on t'évoque un perso genre "HA-AH ! C'était ce personnage dont tu avais oublié jusqu'à l'existence qui était lié à cet élément dans le plot !", ça et le fait que tu confondes les persos vu qu'il y a une certaine "thématique" entre certains.

Le truc qui me marquera le plus je pense, c'est le fait que le passé de Takeshi est toujours amené au hasard de manière confuse, sans jamais avoir de véritable explication sur les faits, il faut juste deviner ce qu'il s'est passé. Après la suite du cycle va probablement expliquer ça, mais j'ai plusieurs fois été confus quand on te sort un dialogue tiré du passé ou juste de l'imagination de Takeshi sans le moindre contexte, pif paf pouf. Et parfois sans véritable rapport avec la situation en cours.

Mais sinon à part ça, c'est 11/10, et à aucun moment je regrette d'avoir dépensé 16€ de plus pour m'acheter les deux autres bouquins alors que je ne voulais plus rien dépenser. Surtout que je lis pas beaucoup et que je lis très lentement (si j'arrive à lire 30 pages de l'heure, c'est beau. Il me faut plus d'une heure en général pour lire un manga), je l'ai franchement dévoré. Je le lisais la plupart du temps à grand coup de 60 pages d'un coup, ce qui est énorme pour moi. Je m'attendais à mettre 6 mois à le lire, pas un mois. C'est dire à quel point le bouquin est prenant.

Le Transhumanisme, mangez en. :inaba:
1 x
"L'amnésique. L'amnésique. Je veux l'avoir, et je l'aurai." Joe la Mangouste
Real platinum god, 1001% et 1000000% faggot/WR owner/consanguin de l'extrême/e-penis sans limite/banni à 3 reprises de Thalie/chaussures sur-mesure pour les chevilles
Image
Ley : "J'ai eu l'idée de base"
Commandant : "J'ai eu l'idée finale"
Shrykull : "C'est moi qui l'ai monté"
Ley : "J'ai supervisé"
Commandant : "J'ai jugé"
Shrykull : "J'y ai mis mon âme"
Ley : "J'ai mis ma bite dans l'âme de Shrykull"
Commandant : "J'ai recouvert le tout de mon cum"
Jaer : "Quelqu'un veut de la pizza"
Tarzan : "Bonjour patron j'peux entrer"
Melow : "J'adore faire couiner"
Amo : "Alors ouiiiii"
Concombre : "Par pur réflexe"
Spectateurs : ヽ༼ຈل͜ຈ༽ノ RIOT ヽ༼ຈل͜ຈ༽ノ

L'inconvénient d'avoir deux auteurs pour un AMV - Shrykull 2014

Avatar de l’utilisateur
Arès
King Thalie Giga Drill Breaker
Messages : 1102
Enregistré le : Sam Nov 22, 2008 8:26 pm
Localisation : Jack In ! Kick Ass !
Contact :

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar Arès » Mar Mai 02, 2017 5:00 pm

Je suis sur le deux : Anges Déchus et c'est toujours autant fendart. Je n'en suis qu'au premier tiers et Kovacs a toujours son petit ton narquois.
0 x
La réalité, c'est ce qui refuse de disparaître quand on cesse d'y croire. - Philip K. Dick

Avatar de l’utilisateur
Ley
ZA WARUDO §
Messages : 1911
Enregistré le : Sam Avr 30, 2011 6:32 am
Localisation : Dans le lit de ma soeur
Contact :

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar Ley » Mer Juin 07, 2017 1:58 am

Alors bah tiens, j'ai fini de lire Anges Déchus.

J'ai beaucoup moins accroché à celui là. Il a fallu attendre les 2/3 du bouquin pour vraiment rentrer dedans. Cette partie là de l'univers m'a beaucoup moins plu. J'ai fini par rapidement m'attacher aux personnages du groupe commando mais c'est un peu près tout, même Takeshi je l'ai trouvé un peu mou du genou. Après du coup on a le droit à un Takeshi volontairement faible, mais qui reste assez cool malgré tout. Il y a une forte part de mystère que j'ai eu du mal à aborder. Mon imagination m'a clairement fait défaut sur tout ce qui se rapporte à la porte et à ce qui est vaisseau spatial (intérieur ou extérieur). C'était assez flou, je sais pas si c'est le style qui est comme ça ou si on pouvait pas vraiment mieux expliquer, mais dès qu'il était question d'évoluer dans un environnement particulier, c'était difficile. Une très grande part de mystère aussi qui pèse malgré tout. Je suis du genre à aimer mes mystères résolus à la fin d'une œuvre, même si je conçois tout à fait que ce soit le but de laisser planer le doute, il y a toujours un petit gout d'inachevé à mes yeux.

Sinon très peu de mentions du premier bouquin, ça fait vraiment office de stand alone. J'avoue que quelques références à droite à gauche auraient été plaisantes, même si on a quand même eu un petit quelque chose, ça restait très léger. Après on te fait très bien comprendre que ça fait une plombe depuis la Terre, mais quand même. Par contre, hashtag caylaguerre, beaucoup moins de pitié globalement, on est pas dans une enquête policière avec un brin de défouloir gratuit quand ça devient personnel, là c'est beaucoup plus tendu de manière générale, c'est ce qui m'a fait tenir le dernier tiers. (bon j'aurai pas drop hein non plus faut pas abuser, j'ai beaucoup de plaisir à le lire, mais cette tension m'a vraiment aidé à la lecture, les 2 premiers tiers mettent très longtemps à poser le pitch de base, c'est dommage)

Je suis déjà genre au chapitre 5 de Furies déchainées, et là par contre je prends mon pied. Je sens que ça va repartir de plus belle, le bouquin qui te fout les pieds dedans dès le début, j'ai hâte d'ouvrir mon bouquin à chaque fois. :lisbeth:
0 x
"L'amnésique. L'amnésique. Je veux l'avoir, et je l'aurai." Joe la Mangouste
Real platinum god, 1001% et 1000000% faggot/WR owner/consanguin de l'extrême/e-penis sans limite/banni à 3 reprises de Thalie/chaussures sur-mesure pour les chevilles
Image
Ley : "J'ai eu l'idée de base"
Commandant : "J'ai eu l'idée finale"
Shrykull : "C'est moi qui l'ai monté"
Ley : "J'ai supervisé"
Commandant : "J'ai jugé"
Shrykull : "J'y ai mis mon âme"
Ley : "J'ai mis ma bite dans l'âme de Shrykull"
Commandant : "J'ai recouvert le tout de mon cum"
Jaer : "Quelqu'un veut de la pizza"
Tarzan : "Bonjour patron j'peux entrer"
Melow : "J'adore faire couiner"
Amo : "Alors ouiiiii"
Concombre : "Par pur réflexe"
Spectateurs : ヽ༼ຈل͜ຈ༽ノ RIOT ヽ༼ຈل͜ຈ༽ノ

L'inconvénient d'avoir deux auteurs pour un AMV - Shrykull 2014

Avatar de l’utilisateur
QCTX
Fait partie du paysage
Messages : 126
Enregistré le : Lun Mar 30, 2009 12:44 am
Localisation : RP

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar QCTX » Jeu Juin 08, 2017 12:21 am

L'échelle de Darwin - Greg BEAR

La différence entre la SF classique et la hard-science ? C'est le taux de techno-blabla que l'on vous refourgue. Pas forcément du bullshit ou inintéressant, mais saoulant quand , comme pour moi, votre niveau en biologie s'est arrêté au lycée. Parce que voilà, faire un roman sur un virus évolutionnaire et son impact sur une société américaine réaliste, c'est déjà pas mal. Mais quand en plus on vous détaille les vibrions, le bouleversement paléontologique, la transmission horizontale et le fonctionnement d'un HERV, vous allez un peu saturer. Et si en plus, on rajoute la critique sociale, la ségrégation raciale et le tir à vue sur la gestion des institutions publiques et privées de médecine aux Etats-Unis, faut vraiment en vouloir pour finir les 500 pages. Du premier tome.
Le scénario ? On suit la vie de Kaye, éminente biologiste, qui a prophétisée l'arrivée d'un rétrovirus (un truc inoffensif qu'on possède depuis des milliers d'années) et qui devient soudainement très offensif. Ca commence comme un petite grippe, mais qui ne serait transmise que de l'homme à la femme (et pas dans l'autre sens). Les femmes touchées deviennent enceinte (sans acte sexuel), perdent leur fœtus mort-né et on découvre alors que le fœtus est malformé, mais... qu'avant de mourir, il a implanté un autre ovule fécondé au sein de la femme porteuse. Qui subit donc une seconde grossesse avec immaculée conception. Ha, oui, hein, dans hard-science, il y a "hard" aussi. Et là, franchement, c'est que le début du bouquin. La suite est bien plus hard, notre héroïne s'en prend bien plus dans les dents, passant d'une étoile montante à traquée par la police.

Bref, si vous pensez avoir suffisamment la tête froide, allez-y, vous le regretterez pas. Si vous êtes une âme sensible et que l'imagination du sang qui coule vous fait vomir, fuyez.
De même, si vous êtes jeune mère, je ne recommanderai pas ce bouquin, certains détails pouvant vraiment faire flipper.

Oh, et je vous ait parlé que du premier tome, là. Je viens d'attaquer le second "Les Enfants de Darwin" et on y évoque déjà des centre de concentration avec blocus de l'armée et des parents suicidaires se faisant exploser.
0 x
Image

Avatar de l’utilisateur
Ley
ZA WARUDO §
Messages : 1911
Enregistré le : Sam Avr 30, 2011 6:32 am
Localisation : Dans le lit de ma soeur
Contact :

Re: Quel est votre livre de chevet ?

Messagepar Ley » Jeu Juil 13, 2017 4:20 pm

Bon eh bah j'ai fini la saga de Takeshi Kovacs, avec du coup Furies déchainées.

Alors pour le coup il est bien au dessus du second. J'avoue que j'ai mis un petit moment à vraiment me mettre dedans, on est lâché volontairement sans la moindre explication, tout est trop vague. Mais une fois arrivé dans un certain cap (grossièrement la première baston) on rentre dedans et on a du bon fun. Là où dans le 2 on a un Tak faible physiquement, cette fois ci, c'est psychologiquement qu'il est faible, il est comme dépassé par les évènements et du coup il perd quand même le coté très sassy et connard qu'il pouvait avoir dans le premier bouquin, on sent qu'il a pris un coup de vieux et c'est bien représenté par la présence de son autre lui, le spectre est tellement étendu entre les deux, difficile à croire que ce soit la même personne. Et c'est aussi sur ses opinions qu'on sent une certaine faiblesse, incapable de se décider si le quellisme est bon, mais à coté, il massacre "des hommes religieux barbus, contrôlant les femmes, les empêchant de révéler leur corps en public et les condamnant à mort au moins écart de leur lois" (tout ressemblance à une vraie religion serait que purement fortuite je suppose, et vu avec quelle violence Tak gère cette religion, j'ai beaucoup apprécié, c'est audacieux :lisbeth: ). Contrairement aux autres, il y a quand même une grande part soudaine dans le bouquin, quand à 10 pages de la fin je sais toujours pas comment ça va se finir, c'est chaud. Beaucoup de rebondissements, beaucoup de personnages, j'ai été pas mal perdu à plusieurs reprises quand on te cite un nom que t'avais pas lu depuis 200 pages. Et aussi c'est grave tiré par les cheveux sur certains points, ça profite du coté inconnu de certains trucs pour juste aller en mode "allez yolo ça fait des trucs qui n'ont pas vraiment de sens". Le coté "laisser du mystère" est sympa, même si un peu frustrant, mais il y a aussi des explications qui sont un peu trop yolo pour dire que tout colle, comme s'il fallait une justification pour que tout finisse bien.

Aussi, j'ai pris du recul par rapport au premier bouquin, où je me disais qu'on en saurait plus sur son passé plus tard parce que beaucoup de trucs sont vagues et on sait jamais vraiment ce qu'il s'est passé, mais maintenant que j'ai lu celui là, qui tape bien dans le passé comme il faut en plus d'être une thématique du bouquin en elle-même, je comprends l'effet voulu vis à vis du passé de Kovacs, détailler précisément sa vie n'a pas d'intérêt véritable, laisser quelques éléments à droite à gauche nous permet une prise de conscience de ce qui a été vécu, et du coup on se forge nous même notre image de Takeshi, on n'a pas besoin de plus pour comprendre sa vie et son histoire. Et finalement on ressent que c'est une petite boule de haine, et l'identification fait le reste. (enfin pour moi)

En tout cas très bonne saga, le 3e je l'ai torché en un mois, et il y a vraiment que le 2 qui a vraiment cette baisse de qualité. Le 1 par contre est loin devant. Ça laisse une fin à peu près ouverte pas désagréable, j'ai pas eu de gros vide dans la gueule une fois terminé. C'est du bon.

Du coup, prochain bouquin quand je le récupèrerai à Tsuchi, Les yeux de Slimane Baptiste Berhoun. Je le sens bien.
0 x
"L'amnésique. L'amnésique. Je veux l'avoir, et je l'aurai." Joe la Mangouste
Real platinum god, 1001% et 1000000% faggot/WR owner/consanguin de l'extrême/e-penis sans limite/banni à 3 reprises de Thalie/chaussures sur-mesure pour les chevilles
Image
Ley : "J'ai eu l'idée de base"
Commandant : "J'ai eu l'idée finale"
Shrykull : "C'est moi qui l'ai monté"
Ley : "J'ai supervisé"
Commandant : "J'ai jugé"
Shrykull : "J'y ai mis mon âme"
Ley : "J'ai mis ma bite dans l'âme de Shrykull"
Commandant : "J'ai recouvert le tout de mon cum"
Jaer : "Quelqu'un veut de la pizza"
Tarzan : "Bonjour patron j'peux entrer"
Melow : "J'adore faire couiner"
Amo : "Alors ouiiiii"
Concombre : "Par pur réflexe"
Spectateurs : ヽ༼ຈل͜ຈ༽ノ RIOT ヽ༼ຈل͜ຈ༽ノ

L'inconvénient d'avoir deux auteurs pour un AMV - Shrykull 2014


Retourner vers « La Papeterie Du Bonheur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité