Pour retrouver la communauté Thalie 24/24 7/7, une seule adresse: celle qui mène à notre beau serveur Discord.

-> https://discord.gg/PQXxevv <-

Sword Art Online

Les trucs dessinés ou animés par les japonais qui finissent inévitablement par subir notre jugement critique et aiguisé.

Modérateur : La Force Poissons

Avatar du membre
Kolya
Grammar Nazi
Messages : 934
Enregistré le : ven. févr. 07, 2014 5:01 pm

Re: Sword Art Online

Message par Kolya » lun. janv. 05, 2015 1:48 am

Non, la saison 2 est en dessous de tout.

Avatar du membre
Yokathaking
Encore plus loin que le dernier rang
Messages : 1867
Enregistré le : mer. août 31, 2011 8:19 pm
Contact :

Re: Sword Art Online

Message par Yokathaking » lun. janv. 05, 2015 11:19 am

Kolya a écrit :Non, GGO est en dessous de tout.
Fixed.
Soyons sérieux, Excaliber et Mother Rosario sont bons voire très bons avec une réalisation et une animation loin d'être mauvaise. Sérieusement, sautez GGO et commencer directement la saison 2 à l'épisode 15.
Image

Avatar du membre
Elwingil
En attendant Amot
Messages : 842
Enregistré le : sam. oct. 27, 2012 4:58 pm
Localisation : Attention ! Derrière toi !

Re: Sword Art Online

Message par Elwingil » lun. janv. 05, 2015 3:48 pm

Oh yeah, des gens en reparlent, du coup je peux arrêter de faire le mort et m'en venir ajouter mon grain de sel.
Yokathaking a écrit :Soyons sérieux, Excaliber et Mother Rosario sont bons voire très bons avec une réalisation et une animation loin d'être mauvaise. Sérieusement, sautez GGO et commencer directement la saison 2 à l'épisode 15.
Décidément j'aime nager à contre courant.
Je m'attends aux représailles : je plaide plutôt en faveur de GGO, malgré tous les défauts que je lui reconnais :mio6:
Pas mal d'éléments introduits ou prévus au début de l'arc m'ont fortemment attiré, et même si j'ai pu être déçu par leur exploitation par la suite, je suis resté attaché à cette première impression: que c'était un renouvellement sympa.

Par exemple parce qu'on est dans un jeu à l'ambiance, le décor et le style bien différent de qui avait été présenté jusque là, et qui m'a très vite séduit (l'épisode 2 m'a bien accroché). Ensuite, parce que Sinon vendait du bon potentiel de par son charadesign et son background. Enfin, parce qu'on développait un point QUI M'AVAIT FAIT RAGER PAR SON ABSENCE DANS LA SAISON 1, l'acte de tuer d'autres joueurs.

On savait que Kirito avait abattu d'autres joueurs, on l'a même vu au cours de Aincrad. Mais on s'en battait complètement les couilles. On se contentait juste d'évoquer son PASSE TRAGIQUE parce qu'il est responsable de la mort d'une petite guilde. Mais passer dans le rouge pour PK ? Rien à fout.
Or donc la psychologie de Kirito se voit (un peu) développé. J'ai peut-être un fétiche assez glauque sur le pathos, l'auto-appitoiement et le breakdown mental, mais quand on a des personnages traumatisés par une expérience mortelle de 2 bonnes années, j'attends qu'on appuie un peu plus le trait (genre, comme Ufotable l'a fait sur Shiro dans UBW TV).

Pour revenir à GGO, oui je sais qu'on s'est foutu de notre gueule. Le rythme est à chier (entre les résumés de l'épisode précédent qui pompe 3 minutes ou le passage où Asuna, Yui et compagnie prennent la moitié de l'épisode pour résumer tout depuis le début), le dénouement faible parce que je ne veux pas le qualifier de ridicule (la fin de Desu-gun est loin d'être satisfaisante, la morale sur Sinon qui pleure toutes les larmes de son corps m'a saoulé), mais ma première impression m'a marqué, j'ai passé un moment sympathique devant GGO, en particulier au début. D'ailleurs, j'avais commencé par l'épisode 2 avant de m'apercevoir qu'il y en avait un avant.
Excaliber, haha :akane:
C'est l'histoire de Kirito entouré de sa bande qui entre dans un donjon pour sauver le monde parce que personne ne le fera à sa place et qui s'empare d'une épée op parce qu'il est pas encore suffisamment pété. Et à la fin il sauve vraiment le monde (du jeu, précisons), comme quoi quand y a une quête unique qui se présente elle est pour lui.
Merde quoi, Kirito est le héros de la série, mais c'est pas le héros de tous les MMO de l'univers. Crédibilité, svp.
Alors oui, c'est bien animé, les combats sont cools. Mais ce n'est qu'à la fin que j'ai compris qu'on me présentait un arc de 3 épisodes, ça m'a fait un peu court pour me retourner. Ensuite, lire plus haut : Kirito le centre du monde, j'en ai un peu rien à cirer. C'est sans doute à prendre comme un moment de repos, voire la compagnie s'amuser et leur offrir du screentime, mais pas convaincu.

Et enfin, Mother Rosario :ursula:
Au début, j'étais content. J'avais pitié d'eux parce qu'ils passent Noël à jouer plutôt que réveillonner, mais ils retrouvent leur maison de SAO, c'est mignon, etc.
Puis Sleeping Knights entre en scène. J'ai fait ok, Asuna fait sa vie, ça nous change un peu et c'est intéressant de la voir revenir sur le devant de la scène, voyons voir où ça nous mène.
Puis le drame arrive. On veut me faire éprouver plus de compassion et d'attachement pour des perso qu'on m'a balancé 4 épisodes plus tôt que pour ceux que je suis censé suivre depuis 1 saison entière. J'ai dit merde.
J'ai rarement apprécié le traitement psychologique dans SAO, même si ça ne concerne que mes attentes. Et j'ai pas réussi à apprécier Yuuki, ni sa guilde, surtout quand on s'est mis à essayer de me le vendre comme une tragédie à la Key ; quand ce genre n'est pas convenablement manié, je recrache tout, à la manière d'Anton Ego de Ratatouille.
Je suis le premier à réclamer un peu de pathos. Mais pas sur des perso dont j'ai rien à foutre.
Un passage tout con, quand ils vont admirer leurs noms sur le mur de la victoire, Asuna ne tilte même pas sur le fait que c'est précisément ce mur qui affichait les morts dans SAO. C'est juste avant le début des révélations tragiques, et ça a sans doute contribué à me pourrir la suite.
Puis je ne parlerai pas cette fin ridicule. Je ne sais pas s'ils prévoyaient déjà de faire une suite quand ils ont bouclé l'arc Alfeim, mais l'épisode 25 de la 1ère saison était une bonne conclusion. Là, on a un teasing sur la suite, mode "rdv au prochain épisode"

Donc voilà, mon avis personnel pour ce qu'il vaut : j'ai un petit faible pour GGO (du moins le début) malgré son manque de rigueur et son dénouement, je me moque royalement d'Excaliber, et je considère Mother Rosario comme l'arc de SAO qui mérite le plus mon mépris et ma haine, cash.
Vous avez le droit de me juger :rider:
Image
"Moi la mer elle m'a pris, je m'souviens, un mardi"

Avatar du membre
Jaerdoster
Nico-Niconasse
Messages : 3042
Enregistré le : dim. avr. 18, 2010 1:16 am

Re: Sword Art Online

Message par Jaerdoster » mar. janv. 06, 2015 7:23 am

Elwingil a écrit : Merde quoi, Kirito est le héros de la série, mais c'est pas le héros de tous les MMO de l'univers. Crédibilité, svp.
En une phrase, ton argumentaire tombe à l'eau.
Kirito est un clown et l'un des pires MC qu'on ait pu voir depuis longtemps. Il va sa classer dans le top des MC surabusés car l'auteur se projette a 6000% dedans, pile poil à côté de Mahouka dude.

Avatar du membre
Elwingil
En attendant Amot
Messages : 842
Enregistré le : sam. oct. 27, 2012 4:58 pm
Localisation : Attention ! Derrière toi !

Re: Sword Art Online

Message par Elwingil » mar. janv. 06, 2015 7:54 am

Nan, tu m'as pas compris. On "m'impose" Kirito comme personnage principal, c'est le héros écrit par l'auteur et j'ai pas mon mot à dire. Je l'accepte, mais je ne dis pas pour autant que je l'apprécie - au contraire, il a tendance à m'énerver.

Sauf qu'ensuite, qu'il soit le mec badass qui sauve tout le monde dans Aincrad, soit, faut le faire vivre.
Mais qu'il obtienne une quête unique d'un MMO, qu'il chope une des épées les plus pétés du jeu, stop quoi, arrêtez de faire croire que le monde tourne autour de lui. Puis bien sûr par la suite c'est comme de par hasard Asuna qui va faire amie-amie avec l'Epée absolue et vivre une histoire tragique.
Ce sont les personnages principaux de la série, ok faut qu'il leur arrive des trucs un peu incroyable pour pouvoir intéresser le public. Mais un peu de modestie quoi. C'est pas juste pour leur pomme, il y a d'autres gens qui existent autour d'eux.
Plus clair ? :tsumugi2:

Et molo, Mahoukadude est quand même d'un autre plan. Kirito a encore ressuscité personne (quoique, à la fin de Aincrad...) et n'est pas non plus capable de semer des explosions nucléaires à droite à gauche.
C'est comme les NP de Gilgamesh et Iskandar, ils sont tous les deux de rang Ex, mais reste une différence de niveau.
Image
"Moi la mer elle m'a pris, je m'souviens, un mardi"

Avatar du membre
Amo
Figure maternelle
Figure maternelle
Messages : 9485
Enregistré le : mar. mai 15, 2007 10:43 pm
Localisation : Labyrinthe Électre
Contact :

Re: Sword Art Online

Message par Amo » lun. janv. 26, 2015 12:18 am

Sword Art Online II épisode 22

L'épisode 21 était méga fun, méga bonnard (le coté giga-balèze d'Asuna et de Kirito sont jamais aussi cool que quand ils sont autant assumé. Je crois que Kirito qui débarque pour latter 50 mecs à lui tout seul, la mise en scène me l'a vendu :').) avec pas mal de bonnes choses. Bref c'est vraiment cool et a l'heure ou j'écris ce post j'ai pas fini Mother's Rosario mais ce que j'en ai vu pour l'instant m'incline à penser que c'est possiblement le meilleur arc de la série tellement il fait bien les choses. Même les passages "Asuna vit son adolescence et sa maman méchante" sont pas mauvais parce que pas si mal écrits que ça.

Le 22, well, il était tout aussi bien mais moins fun. Et je crois VRAIMENT que c'est la première fois que je vois personnellement (parce que ma culture animée est loin d'être exhaustive et que je serais vraiment surpris si SAO était vraiment le premier) une série d'animation japonaise lâcher le mot (spoiler sur l'intrigue de l'arc donc BON) SIDA. Et ça m'a franchement surpris.

Et well, là j'en suis qu'a la moitié du 22 j'ai du stopper parce que j'étais en mode "oh wow attends !!" mais, eh, all aboard the feel train.

Avatar du membre
Kolya
Grammar Nazi
Messages : 934
Enregistré le : ven. févr. 07, 2014 5:01 pm

Re: Sword Art Online

Message par Kolya » lun. janv. 26, 2015 12:24 am

Yokathaking a écrit :
Kolya a écrit :Non, GGO est en dessous de tout.
Fixed.
Soyons sérieux, Excaliber et Mother Rosario sont bons voire très bons avec une réalisation et une animation loin d'être mauvaise. Sérieusement, sautez GGO et commencer directement la saison 2 à l'épisode 15.
Du coup, j'ai fini par terminer SAO II.
J'ai trouvé Excalibur d'une nullité affligeante, à la limite de m'endormir devant alors qu'il faut franchement y aller pour m'endormir quand on n'est pas un film.
Mother's Rosario est effectivement bien meilleur, imo, si ce n'est que le pathos était terriblement mal amené. Sinon, l'épisode 21 (il me semble !) a presque réussi à me hype autant que l'épisode « Gleam Eyes » de l'arc 1, ce qui est un peu ce que j'attendais depuis le premier arc ALO.

Avatar du membre
Amo
Figure maternelle
Figure maternelle
Messages : 9485
Enregistré le : mar. mai 15, 2007 10:43 pm
Localisation : Labyrinthe Électre
Contact :

Re: Sword Art Online

Message par Amo » lun. janv. 26, 2015 2:02 am

Ah bah ayé j'ai tout fini, je me suis fait les onze derniers épisodes d'un seul coup, ça aide à voir plus clair. Donc par arc:

Sword Art Online II - arc Phantom Bullet

Ca partait vraiment bien. Vraiment. J'ai adoré le changement d'univers, j'ai adoré Sinon, j'ai adoré le concept du MMO à armes à feu, j'ai adoré le concept de Death Gun, jai beaucoup aimé jusqu'au cinquième ou sixième. Puis après, je sais pas ce que j'ai perdu en chemin mais c'était devenu dur à mater. T'as un super MMO d'action intense et tu te fais à moitié chier devant, ok, c'est vaguement problématique. Mais le pire c'est tout le combat final qui est lent. Non seulement il dure, genre, six épisodes, mais ils passent un épisode entier dans une grotte à discuter. Tin on pourrait résumer tout ça à "ils discutent dans une grotte." Je suis pas contre beaucoup de discussion mais dans cet arc de SAO II y'en a, genre, beaucoup trop. Des quantités et des quantités de discussion. Ils passent des plombes à discuter d'une stratégie qui est même pas /vraiment/ exécuté comme ça au moment ou c'est nécessaire.

Et puis l'épisode final, le plot twist du copain à Sinon qui est en fait le TUEUR c'est d'un nuuuuuuul. Mais d'un nuuuuuuuul. Sans compter la scène de viol psycho. Oh god. Je sais pas qui était le pire finalement: lui ou Oberon. Personne a dit à l'auteur que mettre deux fois un perso de violeur psycho comme méchant c'était un peu répétitif. Pfffr.

Sword Art Online II - arc Calibur

Sympathique et le fait qu'il soit assez court joue en sa faveur parce que honnêtement ça aurait pas tenu la distance un épisode de plus. C'est fun, c'est un peu best of et ça permet de replacer tous les personnages histoire qu'on les ait oubliés. Je crois par exemple que c'est la première fois que je vois Silica servir à quelque chose. Par contre même si ok ça rajoute des enjeux le coup du "oh btw si vous échouez, le jeu est mort POUR DE VRAI" qui débarque à la dernière minutre ça rajoute encore quelques éléments à Kirito, sauveur du monde de l'extrême.

Eh par contre j'ai bien aimé le fait que KLEIN AVAIT RAISON DE LIBERER FREYJA. Il est pas assez remercié pour ça :'D.


Sword Art Online II - arc Mother's Rosario

IL ETAIT TELLEMENT BIEN.

Bon vous savez ma sensibilité légendaire donc quand Kolya parle d'un pathos dégueulasse comprenez que c'est le genre de trucs dans lequel je tombe pieds en premier. Mais j'avoue avoir fait marcher les glandes lacrymales sur les deux derniers épisodes. Pleurer devant SAO, wtf.

Mais même avant le passage "émotion" y'a tout ce passage juste badass de "Asuna, prof de bottage de cul" pendant 2/3 épisodes ou c'est juste bonnard comme il faut. On retrouve tout le meilleur de l'arc SAO avec Kirito en retrait. Et le passage émotion bah j'ai vraiment beaucoup aimé. Et même dans l'ensemble j'ai trouvé que c'était l'arc le mieux écrit - y'a zéro nouveaux personnages pourris - et celui qui racontait le plus de choses - il a une réflexion sur le rapport virtuel/réel qui dépasse ce à quoi il se cantonnait précédemment.

Bref, il est cool. Si vous avez droppé SAO pendant GGO, vous faites pas chier, reprenez au 15 (Calibur) ou carrément au 18 pour Mother's Rosario. GGO c'est comme l'arc ALO: ça aurait pu être bien et en fait LOLNON c'est une fanfiction écrite par une ado de 15 ans.

Avatar du membre
Kolya
Grammar Nazi
Messages : 934
Enregistré le : ven. févr. 07, 2014 5:01 pm

Re: Sword Art Online

Message par Kolya » lun. janv. 26, 2015 2:28 am

Mais même avant le passage "émotion" y'a tout ce passage juste badass de "Asuna, prof de bottage de cul" pendant 2/3 épisodes ou c'est juste bonnard comme il faut. On retrouve tout le meilleur de l'arc SAO avec Kirito en retrait. Et le passage émotion bah j'ai vraiment beaucoup aimé. Et même dans l'ensemble j'ai trouvé que c'était l'arc le mieux écrit - y'a zéro nouveaux personnages pourris - et celui qui racontait le plus de choses - il a une réflexion sur le rapport virtuel/réel qui dépasse ce à quoi il se cantonnait précédemment.
Hormis le passage sur l'émotion, je suis assez d'accord avec ça. Le duel Asuna/Yûki était vraiment bien foutu, les épisodes d'après sont cool, c'est vraiment sympa de suivre Asuna avec ses nouveaux potes. Ah, petite nuance : je trouve que l'émotion @ la mort de Yûki IG est mal foutue, j'ai en revanche bien aimé la relation Asuna/maman qui est un peu ce qui faisait tourner mon moteur à feels/tension pendant l'arc. Genre quand elle va battre le boss avec Yûki et ses potes, je passais mon temps à me demander s'ils allaient avoir fini à temps pour éviter de voir son casque gentiment débranché par sa tepu de mère.

Avatar du membre
Docteur Nock
Doc de combat
Messages : 1974
Enregistré le : dim. nov. 14, 2010 12:51 pm
Localisation : Enfermé dans sa chambre
Contact :

Re: Sword Art Online

Message par Docteur Nock » lun. janv. 26, 2015 10:38 am

Amo a écrit : Et puis l'épisode final, le plot twist ducopain à Sinon qui est en fait le TUEUR c'est d'un nuuuuuuul. Mais d'un nuuuuuuuul.
Tu appelle ça un plot twist, toi ? Je veux dire, dès le premier épisode, c'était assez évident.
De toute façon, il fallait s'en débarrasser d'une façon ou d'une autre,il était gênant pour l'entrée de Sinon dans le harem de Kirito : sois il mourrait, soit il devenait un immonde connard.

Personnellement, c'est presque l'arc intermédiaire que j'ai le plus aimé : de l'action cool et surtout, on évite de s'encombrer avec un scénario écrit avec le cul et du drama de merde. Bref, on a des combats cools et aucun personnage qui va m'agacer rien qu'en ouvrant sa putain de gueule.

L'arc 3, j'étais encore assez échaudé après GGO. Et du coup, typiquement, la relation tendue entre Asuna et sa mère "je suis une salope qui va te marier de force à une vieux pervers dégueulasse mais riche dès que tu auras 12 ans" m'a énervé comme pas possible.
C'est triste parce que ouais, passer Jésus en arrière-plan, c'était une idée cool. Surtout qu'à côté, il y a des beaux combats, de la belle animation, tout ça. En plus, Yuki est plutôt cool et assez mignonne.
Par contre encore une fois, dire que la fin m'a pas touché serait mentir : j'en ai juste rien eu à foutre. Là encore, on sentait venir le truc à 100 km depuis l'apparition de la guilde. Et désolé, mais quand j'ai passé plus de la moitié d'une série a fustiger la nullité ambiante du truc, il me faut plus que ce genre de résolution et de scène clichés à mort pour être un minimum ému.

Pour faire une comparaison, c'est comme dans la quasi totalité des Gundam : c'est loin d'être assez bon et suffisamment bien écrit pour que la mort d'un personnage auquel on ne m'a pas donné de raisons de m'attacher me touche d'une quelconque manière.
Comme la mort de "j'ai-oublié-son-nom-je-crois-que-c'était-Sachi" dans l'épisode 3 de la S1 (même si, ouais, Yuki était potentiellement le personnage féminin le plus cool de la série... au moins elle ne deviendra pas ridicule ou ne disparaitra pas totalement en devenant un membre du harem de Kirito, c'est pas mal, on se souviendra d'elle pour de bonnes raisons).

Bref, GGO, c'était de la merde, le reste c'était mieux, mais c'était pas terrible pour autant. Heureusement, il y avait des belles bastons super bien animées (sauf dans GGO, ou même les combats étaient chiant à mater).

Avatar du membre
Yokathaking
Encore plus loin que le dernier rang
Messages : 1867
Enregistré le : mer. août 31, 2011 8:19 pm
Contact :

Re: Sword Art Online

Message par Yokathaking » lun. janv. 26, 2015 12:20 pm

Docteur Nock a écrit :L'arc 3, j'étais encore assez échaudé après GGO. Et du coup, typiquement, la relation tendue entre Asuna et sa mère "je suis une salope qui va te marier de force à une vieux pervers dégueulasse mais riche dès que tu auras 12 ans" m'a énervé comme pas possible.
T'es un peu un connard envers la mère d'Asuna. On le voit le seul candidat au mariage que sa mère lui a jamais proposé et il a genre 22 ans quand elle en a 18 ou 19 et il est loin d'être moche. Ok, c'est pas Kirito-Jesus mais ça va, objectivement, c'est loin d'être un mauvais parti le type. C'est pas Obéron quoi, il a l'air plutôt stable psychologiquement tout en ayant de l'avenir et en étant pas dégueulasse physiquement. L'arc est raconté du point de vue d'Asuna qui est folle amoureuse de Kirito donc forcément, c'est pas cool mais du point de vue de sa mère, on ressent beaucoup d'amour pour sa fille. Elle essaie vraiment de la relancer dans la vie après qu'elle ait perdu deux ans dans SAO.
Image

Avatar du membre
Docteur Nock
Doc de combat
Messages : 1974
Enregistré le : dim. nov. 14, 2010 12:51 pm
Localisation : Enfermé dans sa chambre
Contact :

Re: Sword Art Online

Message par Docteur Nock » lun. janv. 26, 2015 1:21 pm

Yokathaking a écrit : T'es un peu un connard envers la mère d'Asuna.
Moi, parler de façon ultra-caricaturale des personnages de SAO ? Noooooon, c'est pas mon genre... :mio2:
Bon en vrai, je trouve ça plutôt adapté, vu qu'eux même sont giga-caricaturaux... mais bon, depuis Accel World, je ne sais même pas pourquoi je continue d'attendre quelque chose de l'auteur de ces LN, vu la façon dont je suis imperméable à son style, ses personnages et ses intrigues...

Avatar du membre
AxelTerizaki
Bien incrusté et ne lâche rien
Messages : 343
Enregistré le : mar. sept. 21, 2010 11:25 am
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Sword Art Online

Message par AxelTerizaki » lun. janv. 26, 2015 3:53 pm

Je rejoins un peu les avis de tout le monde.

J'en ai longuement parlé avec Darksoul de la fin de Mother's Rosario, et franchement, moi qui d'habitude est très porté sur les feels, qui a chialé devant KGNE, Mahoromatic ou CLANNAD, ben là, j'ai... rien senti. Enfin je mends : j'ai trouvé la séquence d'adieu IG géniale. Je suis très faible pour ce genre de trucs parce que je l'ai "vécu" avec WoW et EVE, ce genre de moments où on rend hommage à quelqu'un. C'est le seul moment où je me suis dit "putain l'auteur a enfin joué à un MMORPG dans sa vie en fait." depuis le début de SAO.

J'ai trouvé le pathos SIDA bien évidemment osé et novateur, il fallait y penser, mais bordel, était-ce nécessaire ? Je veux dire, c'était juste jeter de l'huile sur un feu déjà bien embrasé. La réflexion sur le virtuel/réel et comment le virtuel peut aider des gens, il n'y avait pas besoin qu'elle en meure. Il suffisait juste qu'elle soit handicapée, ça aurait suffit. Classique certes mais ça aurait fait une haremette de plus pour Kirito (ou Asuna, c'est selon.) Je veux dire, moi en tant qu'handicapé le virtuel, au travers de channels IRCs, de jeux et de sites webs que j'ai crées, de fanfictions que j'ai écrites, ça m'a GRANDEMENT aidé dans mon développement personnel, parce que je ne pouvais pas, physiquement, faire des choses dans le monde réel qui m'auraient permis de rencontrer des gens et vivre des expériences. J'ai rencontré des amis chers grâce à Internet, avec qui j'ai accompli de grandes choses, avec qui j'ai passé des moments incroyables. Je n'aurais pas pu faire ça dans le monde réel à cause de mon handicap. Cette réflexion sur le virtuel et réel m'a touché parce que je m'y suis reconnu, mais tout ça a été gâché par le fait que LOL IL FALLAIT QU'ON FASSE PLEURER LE LECTEUR/SPECTATEUR TU COMPRENDS DONC BEN YUKI ELLE A LE SIDA LOL.

Ca m'a énervé. J'étais en rage parce que pour moi, cette idée de la faire crever était juste too much.

Le coup avec la mère d'Asuna aussi, ça m'a énervé tellement c'était du réchauffé, adapté à l'univers de SAO, mais réchauffé quand même. Oui je suis ton parent je comprends pas ton hobby je veux que tu vives comme moi je l'entends, c'est tellement déjà vu (I've just been to this place before, higher on the street, and I know it's my time to come hoooome!)

Sur cette note driftesque, j'ai fini de râler sur SAO II.

P.S. : Y'avait pas assez de Leafanservice.
Image
Meido-Rando - Le pays des Meido.
Blind Spot - Un light novel sur une malvoyante au japon

Avatar du membre
Kolya
Grammar Nazi
Messages : 934
Enregistré le : ven. févr. 07, 2014 5:01 pm

Re: Sword Art Online

Message par Kolya » lun. janv. 26, 2015 4:11 pm

Le coup avec la mère d'Asuna aussi, ça m'a énervé tellement c'était du réchauffé, adapté à l'univers de SAO, mais réchauffé quand même. Oui je suis ton parent je comprends pas ton hobby je veux que tu vives comme moi je l'entends, c'est tellement déjà vu (I've just been to this place before, higher on the street, and I know it's my time to come hoooome!)
Du réchauffé toujours d'actualité dans ces sphères sociales, cela dit. C'est la vraie « justesse » de l'arc, le seul moment qui ne sonne pas fanfic quand tu connais un peu ce milieu dans ces conditions.

Avatar du membre
Amo
Figure maternelle
Figure maternelle
Messages : 9485
Enregistré le : mar. mai 15, 2007 10:43 pm
Localisation : Labyrinthe Électre
Contact :

Re: Sword Art Online

Message par Amo » lun. janv. 26, 2015 4:32 pm

Woh c'est cynique par ici.

Non alors breaking news: parler de malades en phase terminale et name-dropper des maladies qui existent vraiment dans le monde réel et qui amènent des enfants à être des malades en phase terminale, c'est pas systématiquement de la mauvaise écriture, de la simplification ou du pathos gratuit. La maladie de Nagisa dans Clannad elle est pas ""mieux écrite"" parce qu'on sait pas le nom de la maladie. A un moment bon, on est quand même en droit de trouver que namedropper SIDA et Leucémie c'est intéressant parce que ça ancre le récit au concret. Oui c'était pas obligé mais, à contrario, c'était pas obligé non plus de ne pas le dire. A un moment si les enfants maladies qui vont mourir ça vous saôule c'est votre problème mais dans l'animation japonaise des enfants maladies qui meurent c'est pas un archétype ultra-abusif. Moi ça m'a fait un truc, et voir Yuki IRL dans sa machine de fou ça fait mal.

Tant pis si vous trouvez ça "facile" mais à un moment on s'en fout de la difficulté des tropes utilisés tant qu'ils fonctionnent.
A l'inverse, j'ai trouvé la scène de l'hommage dans le VRMMORPG too much et je nierais pas qu'elle m'a un peu sorti du trip parce que je trouvais ça exagéré.


Second point: la maman d'Asuna.

C'est un personnage bien écrit.

"Quoi ? Comment tu oses dire ça ? C'est juste l'archétype du parent bourgeois qui décide tout pour sa gosse blablabla."

Oui. Mais c'est une bonne utilisation de l'archétype.
Alors ok elle nous rappelle peut-être des souvenirs d'autorité parentale qui nous ramène à l'époque ou on devait éteindre les consoles passés telle heure pile. Et oui on est en droit de se dire "yo mom Asuna elle a 20 ans, elle est libre dans sa tête fuck yo shit." Sauf que c'est un personnage que j'ai trouvé moralement super intéressant. C'est à dire qu'elle est antagoniste seulement ET uniquement parce qu'elle va à l'encontre des volontés d'Asuna. Elle est pas méchante per se et toutes ses actions partent d'une bonne attention: par exemple le prétendant qu'elle a choisie pour Asuna est, comme le signale Yoka, bien mieux choisi et pensé qu'Oberon. Après on peut critiquer le coup du omiai mais, au fait, eh lol, c'est le Japon, c'est encore assez courant là bas, surtout dans les milieux riches.

Pour tout le reste faut quand même avouer qu'Asuna est quand même en faute à certains moments. Elle ne regarde pas l'heure quand elle joue (comme Kolya l'a signalé, j'étais convaincu que n'importe quand dans l'épisode 21, elle allait être déco par sa mère), ne respecte pas les promesses faites et Asuna elle-même est consciente de sa culpabilité. Tout le but de l'arc - entre autres - est justement pour Asuna de trouver le moyen de redonner confiance à sa mère et de lui montrer qu'elle n'a pas perdu deux ans et qu'elle est capable de faire preuve de la maturité nécessaire pour ne pas avoir à être chaperonné par sa mère et qu'elle peut y arriver indépendamment. C'était juste ce qui était nécessaire.

Oui sa mère est froide et intrusive mais son caractère est justifié et explicable. Et encore une fois elle fait ce qu'elle pense être bon, jusqu'a ce qu'Asuna elle-même trouve les mots et le courage de lui expliquer et montrer qu'elle se trompait. Ce à quoi, convaincue, elle va décider de revenir sur ses mots et de faire confiance en sa fille qui a évoluée plus qu'elle ne le pensait. Certains lui reprocheront de ne pas s'être rendue compte elle-même de l'évolution de sa fille mais justement il est très explicite dans l'arc qu'Asuna évite sa mère comme la peste et lui affiche le moins possible ses sentiments.

Morale de l'histoire: parle à tes parents, lol.
(sauf quand c'est ton père et qu'il a voulu te marier à un violeur psycho, mdr.)

Du coup je +1 Kolya: les passages avec Asuna et sa mère, ça sonne bien, ça sonne pas fanfic. C'est impeccable alors que quand j'ai vu la première scène j'étais en mode popcorn genre "oh yeah ça va être un bel accident de train encore une fois :niais: ."
MAIS NON. Ce salaud a réussi à bien écrire ces passages là.
Nock a écrit :
Amo a écrit:
Et puis l'épisode final, le plot twist du copain à Sinon qui est en fait le TUEURc'est d'un nuuuuuuul. Mais d'un nuuuuuuuul.
Tu appelle ça un plot twist, toi ? Je veux dire, dès le premier épisode, c'était assez évident.
Explication: Yoka s'en souvient peut-être pas mais il m'a lâché un faux spoil dans le RER un jour après Japan Expo. Genre il me disait un truc du genre "Non Sinon elle peut pas vraiment être dans le harem de Kirito, y'a son copain."
Du coup j'ai mordu dedans et j'ai vraiment cru m'être vraiment fait spoiler. Du coup je pensais que le copain à Sinon c'était un Recto-like. Inutile mais que lui et elle allait finir ensemble parce que Sinon promettait au début qu'ils sortiraient ensemble "une fois son trauma passé." OUI JE CROYAIS QUE SINON RESSENTAIT VRAIMENT QUELQUE CHOSE POUR LUI, OK.

Surtout qu'a l'époque j'avais maté l'identité de Death Gun sur TVTropes et qu'a l'époque en tout cas ils avaient mis le pseudo GGO du copain, pas son nom/prénom. Du coup j'ai pas fait le lien et je CROYAIS que Death Gun était trois personnes random.

Bref j'ai été "surpris". Pas devant la série mais quand j'ai vu les gifs de sakugas de viol psycho tourner sur Thalie :niais: .

NEANMOINS.
Sur la gestion du harem, SAO est quand même impec.
C'est à dire que:

1/ y'a pas le bullshit "QUI FINIRA AVEC LE HEROS ???" parce que c'est Asuna, point à la ligne. Les héroïnes le savent, elle bavent juste ou espèrent qu'ils finiront échangistes (je sais plus trop à force si Lisbeth veut se faire Kirito ou Asuna, par exemple.)
2/ Le harem prend 0% du scénario et à chaque fois que c'est évoqué c'est plus pour le lol
3/ Et well, le pivot du harem c'est pas un loser de merde ou "un lycéen comme les autres" c'est fuckin'Kirito. Le mec il est parfait comme l'acier, c'est logique et normal.

TOUS LES AVANTAGES SANS LES DEFAUTS :ohana3: !

Avatar du membre
AxelTerizaki
Bien incrusté et ne lâche rien
Messages : 343
Enregistré le : mar. sept. 21, 2010 11:25 am
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Sword Art Online

Message par AxelTerizaki » lun. janv. 26, 2015 4:51 pm

Ben figure-toi Amo que le pathos de Nagisa dans CLANNAD il m'est complètement passé au dessus aussi :P

Oui je suis un con insensible tout ça tout ça. Des fois.
Alors oui aussi, on va me dire que j'ai utilisé unt ruc du même style dans Blind Spot mais en fait ça sert à autre chose qu'à faire pleurer les personnages, et c'est ça qui est important dan smon raisonnement : ce que j'essaye de dire c'est qu'en gros Yuki aurait pu juste être handicapée (à vie par exemple) ça aurait quand même sonné juste dans ma tête. Pour moi y'avait pas besoin de lui coller une maladie en phase terminale, c'était pas "nécessaire". Et ça m'a énervé du coup. C'est pas le fait du name dropping du SIDA hein, ça aurait pu être un cancer ou je ne sais quoi, ça n'aurait rien changé à mon souci vis à vis de ça.

Pour la mère maintenant, j'suis désolé mais chaque fois qu'il y avait une scène entre Asuna et sa mère ça me faisait grincer des dents. Par contre j'admets très volontiers que la résolution était bonne et bien amenée. L'idée de faire venir la maman dans ALO pour lui montrer vite fait comment ça marche et qu'elle prenne conscience du truc, c'était très bien trouvé, c'était vraiment ce qu'il fallait faire.

C'est pour ça que je suis assez emmerdé vis à vis de SAO. D'un côté y'a des tas de passages super bien rendus, que ça soit dans la S1 ou S2, certains arcs développent de bonnes idées (notamment les recherches de Kirito en mécatronique, que j'ai trouvé vraiment, mais vraiment bien pensées et réfléchies) mais parfois c'est gâché par une attitude d'auteur de fanfic de la part de l'auteur.

Après, une fois le recul pris, je trouve que j'ai passé de bons moments devant SAO 1 et 2, malgré les longueurs, malgré les déceptions, malgré tout ce qui a pu me gêner. Ca m'a laissé un bon souvenir, et c'est important aussi.
Image
Meido-Rando - Le pays des Meido.
Blind Spot - Un light novel sur une malvoyante au japon

Avatar du membre
Kolya
Grammar Nazi
Messages : 934
Enregistré le : ven. févr. 07, 2014 5:01 pm

Re: Sword Art Online

Message par Kolya » lun. janv. 26, 2015 5:06 pm

Amo a écrit :(je sais plus trop à force si Lisbeth veut se faire Kirito ou Asuna, par exemple.)
C'est évident : les deux en même temps.

Avatar du membre
Docteur Nock
Doc de combat
Messages : 1974
Enregistré le : dim. nov. 14, 2010 12:51 pm
Localisation : Enfermé dans sa chambre
Contact :

Re: Sword Art Online

Message par Docteur Nock » lun. janv. 26, 2015 5:23 pm

En soit, je ne reproche pas l'usage du procédé, je dis juste que ça ne m'a pas touché.
De la même manière que la fin d'AnoHana m'est passée au-dessus.

Parce que je suis un bourrin, je suis un peu con et quand une série m'a emmerdé pendant plus de la moitié de ses épisodes et que, rendu à la fin, elle tente de jouer la carte de l'émotion en mode "regarde, c'est triste, réconcilions-nous, viens faire un calin", ça ne marche pas.
Parce que quand je m'ennuie devant un série, je cherche les défauts, mon ennui se transforme en animosité vis-à-vis des personnages, je suis prompt à taper sur tout ce qui ne va pas.
Et quand je suis blasé et que je reporte ça sur les personnages, eh bien les séquences émotion finale, ça m'agace plus qu'autre chose.

Je ne dis pas que le cas Yuki est moins bien géré que celui Nagisa. La différence, c'est que Clannad a réussi à me séduire pendant la trentaine d'épisodes qui précédent l'épisode 16 d'After Story (encore que, c'est pas tant cet épisode qui m'a choqué que les 2 qui suivent... le 18 me touche bien plus par sa beauté et le 17 par son ambiance "vive le suicide" que le 16 par sa tristesse).
A l'inverse, la fin de Gundam 0080 (pas le plus joyeux et le moins bien écrit de la licence) ne m'a pas du tout atteint pour la simple raison que rien ne m'a jamais donné l'envie de m'attacher au personnage.

Yuki, on est dans ce cas, j'ai regardé Mother Rosario en me disant que de toute façon, son espérance de vie était limitée : soit elle était humaine et allait y passer, soit c'était une IA et elle allait disparaître, soit elle allait survivre, mais si c'est pour devenir une nouvelle Silica / Lisbeth / Leafa... était-ce vraiment intéressant ?
Le fait que le développement des personnages de la série ne m'aie jusqu'alors jamais convaincu n'a pas aidé (Asuna dans la S1 ? Sinon dans GGO ? Deux exemple de regression... et je n'aborderai même pas les autres personnages, parce que parler de développement pour Lisbeth ou Silica me semble un peu présomptueux).
Bref, rien ne me donnait envie d'apprécier Yuki, donc, à la fin, j'en ai rien eu à foutre.

Bokurano est intéressant à ce niveau, il présente divers cas de figure : les personnages dont la mort t'indiffère, ceux dont la mort t'amuse et ceux dont la mort t'attriste. Et puis il force à se poser une question : "faut-il s'attacher à des personnages lorsque l'on sait pertinemment qu'ils vont y passer ?"

Woups, je dévie totalement du sujet du topic. Désolé.

P.S. : l'intérêt majeur du harem, c'est quand même les doujin.

Avatar du membre
Elwingil
En attendant Amot
Messages : 842
Enregistré le : sam. oct. 27, 2012 4:58 pm
Localisation : Attention ! Derrière toi !

Re: Sword Art Online

Message par Elwingil » jeu. févr. 05, 2015 10:07 pm

Si on relançait un peu de baston en s'appuyant sur l'article qu'a écrit Amo sur son blog ?
Non ?... en fait pas la peine nan :homura:

J'aime bien lire les critiques des autres, en particulier quand il s'agit de gens que je connais, ça me permet de réfléchir à ma propre vision du sujet concerné et de remettre en question mon jugement.
Dans le cas de SAO II, ça me rafraichit un peu la mémoire en remettant en tête le déroulement des évènements, les personnages et les rebondissements. Parce que mine de rien, au rythme d'un épisode par semaine sur wakanim, l'impact de la série est franchement dilué (qu'il soit positif ou non), résultat mon appréciation de l’œuvre tient presque autant de la qualité de chaque épisode que de mon état d'esprit lorsque je les regardais (je ferais mieux de laisser filer Durarara moi...)

C'est sans doute pour cela que je gardais un bon souvenir de GGO : l'arc commence, je suis bien hypé parce qu'on me laisse entrevoir, et cette hype m'a suivi tout au long de l'arc, même quand je me trouvais devant des passages chiants ou ratés. Inconsciemment, dans ma tête je me disais "ouais mais le début était cool, alors c'est fun" :finn:

Et puis arrive la fin de GGO, quand j'ai enfin réalisé que oui, l'arc se termine réellement sur une note de merde, que depuis une demi douzaine d'épisodes j'avais quasiment rien à me mettre sous la dent, et que tout ce que j'aurai voulu voir développé depuis Aincrad a joué la carte de l'absentéisme.
Du coup ma haine pour SAO remonte à la surface, et j'entame Caliber avec la rage et l'envie d'être le moins indulgent possible. Caliber n'ayant pas réussi à me toucher (en 3 épisodes, y avait peu de chance), commence Mother Rosario et j'étais même plus en état d'avoir la moindre approche objective de l'animé, j'attendais juste le prochain épisode sur lequel je pourrais cracher :salama: Et j'ai pas été déçu : presque tous les points positifs me sont passés à côté, je n'ai vu que du foutage de gueule. Le petit passage où Kirito fait son caméo pour permettre aux Sleeping Knights d'aller se tataner tranquille le boss, dans des conditions normales je l'aurai trouvé super cool ; quand je l'ai vu, j'avais trouvé la scène ridicule.
_____

TL;DR - Bilan global : GGO m'avait promis trop de choses, j'en ai été pour mes frais.
J'ai laissé cet arc derrière moi sans me repencher dessus pour taper sur les deux suivants, parce que eux ils allaient durer encore quelques semaines :lisbeth2:

Je n'arriverai pas à changer les opinions que je me suis forgé sur SAO II, ou même sur la série entière. Par contre, lire l'avis des copains et en discuter avec eux va me permettre de faire la part des choses et de pouvoir nuancer mes propos, faire abstraction de mon propre ressenti pour pouvoir juger objectivement les défauts et les réussites de l’œuvre.

Mais en vérité je vous le dis, la meilleure partie de SAO, ce sont sans conteste les chapitres bonus du manga, en 4coma. Ils valent de l'or :yurizono:
Image
"Moi la mer elle m'a pris, je m'souviens, un mardi"

Avatar du membre
Yokathaking
Encore plus loin que le dernier rang
Messages : 1867
Enregistré le : mer. août 31, 2011 8:19 pm
Contact :

Re: Sword Art Online

Message par Yokathaking » jeu. févr. 05, 2015 11:02 pm

C'est un peu triste la manière dont tu regardes tes animes :kaori2:
Image

Avatar du membre
Elwingil
En attendant Amot
Messages : 842
Enregistré le : sam. oct. 27, 2012 4:58 pm
Localisation : Attention ! Derrière toi !

Re: Sword Art Online

Message par Elwingil » jeu. févr. 05, 2015 11:17 pm

Des fois, je trouve aussi ouais... mais SAO est un cas un peu particulier, je pense.
En général je passe de bons moments, et je choisis les œuvres à visionner pour passer un très bon moment. Mais des fois, bein ça coince et pas forcément là où on l'attendrait.
J'avais passé un très bon moment devant Monogatari et UBW sur Wakanim par exemple, c'est pas récurrent hein :lisbeth2: (ce smil est fait pour moi)

En fait, je pense que j'ai développé un esprit aussi critique vis-à-vis de la japanim au contact de la communauté thaliste. Vous êtes plutôt élitistes par ici, quand même. Enfin, vous avez des opinions bien arrêtés. Je veux dire, vos débats sont particulièrement bien menés, la parole circule bien, ça s'enlise jamais dans les arguments à deux balles.

... pitié, ne me regarde pas comme ça senpai :kanna:
Image
"Moi la mer elle m'a pris, je m'souviens, un mardi"

Avatar du membre
roiku-san
Entre dans les mémoires
Messages : 303
Enregistré le : jeu. juin 26, 2014 8:39 am
Localisation : ::1
Contact :

Re: Sword Art Online

Message par roiku-san » mer. févr. 11, 2015 12:13 am

Bon finalement j'ai regardé la saison 2.
tl;dr parce qu'il y a déjà eu pas mal de pavés :lisbeth:


Arc Phantom Bullet
J'aurais tellement voulu adorer cet arc… L'univers, Sinon, le fait qu'on retrouve un peu de vrais enjeux et que ça se passe à cheval entre le jeu et le monde réel.
Malheureusement ça retombe vraiment vite, finalement on dirait que l'auteur n'avait pas grand chose à raconter. Quel gâchis :ringo3:


Arc Calibur
Il est tellement court que je ne sais même pas quoi en dire :inaba:


Arc Mother's Rosario
Je crois que je n'arriverais jamais à regarder une histoire de ce type sans avoir les larmes aux yeux tout le long :kobato:
Je suis pas près de regarder Clannad…
Je valide ne serait-ce que parce que Asuna est à nouveau badass dans cet arc.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité