Pour retrouver la communauté Thalie 24/24 7/7, une seule adresse: celle qui mène à notre beau serveur Discord.

-> https://discord.gg/PQXxevv <-

Your Name, le Makoto Shinkai cuvée 2016

Les trucs dessinés ou animés par les japonais qui finissent inévitablement par subir notre jugement critique et aiguisé.

Modérateur : La Force Poissons

Répondre
Avatar du membre
AxelTerizaki
Bien incrusté et ne lâche rien
Messages : 343
Enregistré le : mar. sept. 21, 2010 11:25 am
Localisation : Nantes
Contact :

Your Name, le Makoto Shinkai cuvée 2016

Message par AxelTerizaki » ven. déc. 09, 2016 2:15 pm

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore le film (je sais pas comment vous faites, dites-nous votre secret) je vais lâchement linker Wikipedia genre comme ça au calme.

Synopsis :
Mitsuha est une lycéenne qui réside dans une petite ville située dans les montagnes. Elle vit aux côtés de sa petite sœur, sa grand-mère ainsi que son père, bien que ce dernier ne soit jamais à la maison à cause de son travail de maire. En réalité, sa vie ne lui convient pas et souhaite pouvoir vivre à Tokyo.

Taki est un lycéen qui habite à Tokyo et qui a un talent pour le dessin. Il vit une vie normale d'étudiant entouré d'amis et travaille même dans un petit restaurant italien. Mais un jour, il fait un rêve dans lequel il est dans la peau d'une jeune fille qui vit dans une ville en montagne. Mitsuha, quant à elle, fait également un rêve dans lequel elle est dans un corps d'un garçon tokyoïte.

Quel est le secret qui se cache derrière ces étranges rêves qui échangent la vie de ces deux jeunes gens ?

A quoi sert ce topic ?
A donner vos impressions su rle film! Moi tout est là :
http://www.meido-rando.net/post/2016/12 ... o-shinkai/

Mais pour faire un TL;DR je dirais que ça démonte des poneys du chaos.

Bien sûr, si vous voulez parler de détails du film qui sont particulièrement spoilants, bah utilisez la balise adéquate. J'en profiterai également vu que j'ai pas osé spoiler quoi que ce soit dans mon article.
Image
Meido-Rando - Le pays des Meido.
Blind Spot - Un light novel sur une malvoyante au japon

Avatar du membre
Amo
Figure maternelle
Figure maternelle
Messages : 9485
Enregistré le : mar. mai 15, 2007 10:43 pm
Localisation : Labyrinthe Électre
Contact :

Re: Your Name, le Makoto Shinkai cuvée 2016

Message par Amo » lun. déc. 19, 2016 2:12 pm

Your Name j'en ai beaucoup parlé ailleurs, mais tant qu'on est chez Shinkai, hier je me suis enfin fait Voyage vers Agartha, j'avais acheté le Blu Ray en 2014 il était ptet temps qu'il tourne.

Image

Du coup c'est un film assez maladroit, mais qui m'a de plus en plus convaincu au fur et à mesure de son déroulement. Je veux dire, le début j'oscillais entre le "c'est joli" et le "mais c'est un peu con quand même", y'a des trucs comme soudainement le mec qui débarque de nulle part, dit que Asuna est spéciale (sans qu'on sache pourquoi) où là j'avais du mal à être vraiment dans l'ambiance. Ca faisait très con, très Mary Sue-esque. Asuna, en règle générale, est très très Mary Suesque, y'a ce moment assez bizarre dans le film où le prof lui demande "bah pourquoi tu es venu à Agartha" et là en tant que spectateur tu te poses la question aussi et tu te rends compte que bah ouais tiens c'est vrai pourquoi elle est là. Bref, sur cet aspect là, c'est un peu bof.

Par contre je trouve que l'univers est bien imaginé et que le film exploite super bien cette qualité une fois qu'on arrive dans Agartha qui est un endroit SUPERBE (pas que la "vie réelle" soit moche, Shinkai a méga fait le taf pour que ça défonce visuellement), avec des persos intéressants et, surtout, un bestiaire qui a de la gueule. Les Quetzcoatl ont la classe et, surtout, surtout, surtout, les Yi sont une putain de saloperie qui font ultra peur. Chaque scènes où ils apparaissent j'étais vraiment dedans. Là dessus, c'est une réussite.

Puis là où je me disais "bon elle est cool cette histoire de fantasy mais je vois pas beaucoup de Shinkai là dedans", la fin arrive et tchou tchou voilà votre réal avec ses thèmes dont le rappel classique que la séparation c'est la BASE, que tu seras plus malheureux à maintenir une relation brisée et qu'il faut apprendre à faire le deuil des choses pour mieux avancer dans la vie. C'ETAIT LE SHINKAI QUE VOUS AIMIEZ, SALUT TOUT LE MONDE. Ah, et le twist du "Pour réincarner quelqu'un tu dois lui donner le corps d'un autre" ? Ouch. Et d'ailleurs j'ai beaucoup aimé le fait que la scène où Asuna, Shun et Mimi prennent le thé dans l'au-délà est réduite à une quinzaine de secondes, et que l'animé en fait pas des tonnes, ça donne un vrai impact émotionnel au truc.
Par contre si je dois chipoter: la fin après ça est méga brusquée, quand le générique débarque je m'y attendais tellement pas, et l'épilogue est tellement résumé à 2 images et demi. Bon c'est un peu regrettable et j'ai quelques questions basiques ("Pourquoi le prof reste à Agartha ? Est-ce que les Archanges ont oubliés Asuna ? Shin et Asuna ils vont ken ou quoi ?) qui sont SANS REPONSE. J'imagine que connaissant Shinkai, ça doit être répondu DANS LE ROMAN.

Enfin un point important, j'ai souvent lu sur ce film des trucs comme "c'est Shinkai qui veut faire du Ghibli", je pensais que tout le monde exagérait parce que bon on compare tous les longs métrages ever à du Ghibli en France et en fait
bon
alors
y'a grave une inspiration Ghibli. Je dirais que cette inspiration elle est surtout au niveau du bestiaire, qui est très gluant, très baveux, très dégoutant, avec des grosses dents, un peu comme ce qu'on trouve dans Mononoke ou, surtout, dans le Voyage de Chihiro. L'exploration d'Agartha y'a un peu du Laputa, aussi, mais là c'est moins évident que ce bestiaire qui est vraiment assez typique des films de Miyazaki en particulier. Y'a aussi un petit message écolo, mais ça bon, Hayao il en a pas l'exclu pour le coup.
Donc ouais, autant les mecs qui appellent en boucle Shinkai le "Nouveau Miyazaki" ça me tétra saoule tant les deux artistes sont différents, autant là, pour le coup, ok, Shinkai on sait de qui il s'inspire.

Enfin bref. J'ai toujours eu le sentiment qu'on dénigrait pas mal ce film mais pour le coup, autant on peut reprocher au film sa première demie-heure qui reste choue mais est parfois un peu couillonne, autant j'ai l'impression qu'une fois qu'on arrive à Agartha, c'est vraiment du bon niveau. Je vous le recommande donc pas mal, surtout avant de voir Your Name :lisbeth: .


(Note: Asuna, j'ai jamais vu un perso qui aimait autant manger des trucs qu'elle. Elle est JOYEUSE à chaque fois qu'elle bouffe, c'est bien retranscrit.)

Avatar du membre
4ème dimension
Début de la gloire
Messages : 15
Enregistré le : lun. juin 05, 2017 6:50 pm

Re: Your Name, le Makoto Shinkai cuvée 2016

Message par 4ème dimension » lun. juin 05, 2017 7:43 pm

J'ai beaucoup aimé Your name, spectaculaire visuellement, moins Agharta.
Mais les enjeux ne sont pas les mêmes, ni le budget. Par contre, je préfère encore plus A silent voice...

Avatar du membre
Shin'
Début de la gloire
Messages : 27
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 7:54 pm
Contact :

Re: Your Name, le Makoto Shinkai cuvée 2016

Message par Shin' » ven. juil. 28, 2017 2:50 pm

Ahalala ohlala.
Là je touche à du lourd.
Faut savoir que je suis un fan incontesté de Shinkai, c'est de loin mon réalisateur préféré, du coup j'ai eu un nombre incalculable de fois la question "que penses-tu de Kimi no Na ha"?

Et je sais jamais vraiment comment y répondre, parce que bon, il y a beaucoup de chose à dire sur ce film. Mais tout ce que je peux dire en gros résumé, c'est que c'est pas le pire, mais pas non plus le meilleur (ou du moins celui qui je préfère).
Le plus gros des soucis, c'est que comme je l'ai dis, c'est qu'on m'a posé la question VRAIMENT un nombre incalculable de fois. Je veux dire, même mes collègues et même mon patron me l'a demandé. Et c'est là que ça me dérange pas mal.

Je suis pas un expert en la matière mais je pense que le film n'a pas été réalisé pour être un film grand public.
Le film ressemble beaucoup (en terme de style, d'ambiance et de réalisation) à ses autres oeuvre. Le côté aventure et romance à longue distance mélange beaucoup Agartha et 5cm/s et pourtant, ces deux films sont peut être aussi bon voir meilleur que Kimi no Na ha.

La seule raison (à mon avis) qui a poussé autant le film à aller de l'avant est le comité de production. Contrairement à tous les autres film fait auparavant, on à là un service marketing de qualité, entre Lawson et Kadokawa, Amuse et Toho, on touche vraiment à un large secteur.
Je vais pas me demander "pourquoi avoir fait un film pour un public ciblé et faire une production grand public" parce que la réponse me parait assez simple : La thune !
Encore une fois, je ne fais que spéculé, je ne suis pas sûr et certain de ce que je dis, mais c'est ce qui me parait le plus logique. Shinkai avait déjà travaillé avec la Toho pour Kotonoha no Niwa et autant dire que ça avait bien marché. Ca n'a pas loupé pour Kimi no Na Ha et je pense qu'une couche s'est rajouté en trop, la communication s'est fait de partout, on en voit les pub partout et on le décris (comme à l'accoutumé) le "nouveau Miyazaki" ou son "successeur".

(Pour ce débat là, que je trouve assez débile, je vais faire simple. Shinkai et Miyazaki sont deux personnes différentes, ils ont leur propre style et ont des thématiques différentes. Mais il est clair (et il l'a dit à plusieurs reprises durant des interview) qu'il s'est beaucoup inspiré de Miyazaki pour faire la plupart de ses films, Amo en a parlé Agartha fait beaucoup ressortir ce côté là. Après oui, autant Miyazaki prône beaucoup l'aventure tandis que Shinkai est beaucoup plus axé sur la romance et les choses qui font pleurer.
Mais là où Shinkai pourrait devenir Miyazaki (et Kimi no Na ha le prouve entièrement) c'est en terme de popularité et de figure du film d'animation japonaise pour le grand public (et je pense que c'est bien ce côté dont les média parlent).)


En soi, on peut penser que le fait d'avoir de la popularité pour un film ne peut pas être négatif sauf que oui mais non, ça dépend du film de ses ambitions et son but.

Les films de Shinkai sont pour un public précis, ce sont des films pour des personnes qui recherchent un style particulier, Shinkai est un réalisateur qui n'a pas cessé de parler de relation à longue distance, de drame et de romance "interdite", c'est quelque chose d'assez compliqué à montrer à un grand public. Je ne dis pas que ça ne marchera jamais, puisque bon, ça a marché, mais si ça a autant marché, c'est pas parce que c'est un film qui a illuminé son public, mais de par sa communication.
Bien évidemment, si le film aurait été mauvais, il n'aurait pas fonctionné. Mais le grand public est bon public, donc il va forcément aimer et rapporter des recettes, et c'est de par cette communication que le film s'est fait entendre parler et fait faire ses records d'entrées.

Et ça, je trouve que ça gâche le potentiel des prochains films. J'ai extrêmement peur que les prochains subissent une pression. "Il faut que ce soit pas trop compliqué à comprendre pour le grand public", "il faut pas que ce soit sur un thème trop complexe ou trop centré", etc... Et ça, ça risque de ne plus être un film de Shinkai, mais juste un film pour grand public. Shinkai à toujours fait des films pour lui même, et ça, ça me rappelle beaucoup ce que disait Miyazaki sur Kaze Tachinu sur le fait qu'il voulait faire un film pour lui même, et ça, bah ça me désole, Shinkai à toujours fait ça sans vouloir répondre à des attentes, il a jamais voulu aspirer à avoir cette popularité qu'il a maintenant (mais bien évidemment il va pas la refuser, personne ne ferait ça).
Je suis content qu'il soit devenu populaire, moi qui en parlait à ses débuts et qui disait qu'il mérite d'être mis plus en avant...

Puis bon, je tient à souligner que on parle d'une romance assez banale dans son contenu avec des lycéens tout aussi banaux que sa romance, c'est un sujet qui tend de base beaucoup à un public à qui ça parle, à un public qui est accoutumé à de la comédie romantique et pas n'importe laquelle, une romcom qui fait très axé anime/manga/LN. Du coup c'est un film sur un thème assez underground (pas de ouf non plus mais quand même) mais avec un scénario prenant qui parle à tout le monde (au sens propre du terme).


Bref, assez parler de la production, parlons du film en lui même. C'est le plus important je pense hein...
Comme je l'ai dis, c'est pas celui que j'ai préféré, ni celui que j'ai le moins aimé, il va sans dire que j'ai aimé.
Le film reste sur ses bases, malgré la grosse production, il s'est pas gêné pour faire un film comme à l'accoutumé (et du coup, je trouve bizarre qu'il ait eu autant de popularité).
On a comme prévu un film qui parle de romance, mais dont l'aventure est aussi de mise.
Sur le papier j'ai eu peur, très peur. Agartha m'avait laissé très "meh" (je l'ai pas detesté qu'on soit clair) par moment, du coup mélanger ça avec de la romance, c'était un pari. M'enfin bon, Shinkai est un homme de confiance, je peux pas trahir mon âme de fan envers lui, j'ai placé toutes mes attentes sur ce film !

Déjà j'aimerai faire un putain de big up pour la musique. Radwimps est un groupe de musique que j'écoute depuis que j'en écoute, c'est un groupe avec un style particulier qui rend très mélancolique, quand j'ai vu qu'ils s'occupaient de la musique, j'ai bandé comme pas possible, y'a pas mieux comme groupe pour faire des musiques d'un film de Shinkai (bien que je suis triste que Tenmon ne soit pus de la partie :()
D'ailleurs fun fact, j'ai pour habitude de ne pas regarder les trailer pour avoir le plus de suspens et sans me "spoiler", du coup je n'avais aucune idée des musiques du film jusqu'à le voir. Et comme je l'ai dis, j'écoute de Radwimps, du coup, fatalement, j'écoutais beaucoup les dernières musiques. Quelle fût ma surprise de retrouver ce que j'écoutais dans mes oreilles tous les jours dans la salle de cinéma !

Ensuite, j'aimerai parler du côté visuel.
Je suis très mauvais pour parler de graphisme ou d'animation. Et de toute façon je pense que j'ai pas besoin de dire grand chose. Ceux qui ont déjà vu un film de Shinkai comprendront. Ses ciels sont toujours aussi géniaux, large et fantastique que ce soit dans le sens "génial" ou le sens "fantasme". Il est clair qu'il a voulu mettre en avant sa passion pour le ciel (et il aime bien mettre en avant ses passions... beaucoup trop parfois haha).
On peut mettre aussi en avant LA chose dont tout le monde à parlé et dont tout le monde à été surpris, l'opening et les insert song.
J'ai totalement adhéré, c'était ingénieusement fait et c'est carrément un des points principaux qui m'a donné envie de re-regarder le film, c'est intruiguant et ça te lance directement dans l'ambiance du film. Mais qu'on soit d'accord là dessus et j'vais devenir surement lourd avec ce point, c'est clairement pas fait pour un grand public. Quand j'ai vu ça je me suis dis "les gens sont vraiment bon public pour laisser passer un générique de début dans un film sans que ça leur gêne"


Maintenant concernant le scénario.
... Par quoi commencer.
Comme je le pensais, le film tourne sur un évènement "magique", il ne tente pas à être réaliste. Sauf que contrairement aux autres films, on a cette fois-ci un truc bien cliché. Et pourtant, ça se ressent pas, parce que quand un cliché est bien utilisé, il se ressent pas et devient original (un cliché c'est pas quelque chose de négatif hein !).
Du coup on a aussi de la romance et c'est là où j'ai eu beaucoup de mal et là où ma seule crainte que j'avais avait raison d'être.
Le scénario est trop poussé.
Le film ne pouvait pas contenir autant d'élément en lui. Jusqu'au deux tier du film, il s'en sort parfaitement en alliant le côté "scénario" et le côté slice of life. La "rencontre" entre les deux personnages, la découverte de leur changement de corps, l'entraide mutuelle et l'empathie, puis y'a le tournant principal.
A partir de là, le scénario part en 3e vitesse et accelère, on met de côté le côté relation des personnages pour vraiment se concentrer sur le gros plot twist. Bien évidemment cela ne m'a pas déranger, mais là où le film suivait son court, il s'est totalement stoppé pour se concentrer sur un seul et unique but, et le faire bien.
Puis d'un seul coup, on revient sur de la romance avec la scène du sommet.
Forcément, ça joue beaucoup sur les émotions, on en reçoit plein la gueule et ça a toujours été le cas avec ses films. Sauf que bon, le côté romance est revenu de nulle part (et puis bon, pour le peu qu'il y avait parce que jusque là, ça le sous entendait seulement).

Et là où je dis que le scénario est trop poussé c'est notamment sur un point qui m'a fait gresillé des dents. Il y a des incohérences, elles sont minimes et excusable. On peut y trouver des raisons mais c'est tiré par les cheveux, mais là encore, ce sont des détails excusable jusqu'à que je tombe sur LE gros plot twist. Là je vais spoiler, du coup à vos risque et périls :

Comment ne pas avoir remarqué qu'il y a un gap de temps entre les deux. Quand tu vas en cours, que ce soit dans ta salle de classe, dans le train, dans la rue, la date est partout. Et n'allez pas me dire qu'au Japon on l'affiche pas (pour telle ou telle raison), parce que pour y avoir été plusieurs fois, les panneaux d'information, y'en a PARTOUT tu ne peux juste pas louper la date du jour et remarquer que l'année n'est pas la même.
Cette incohérence bien que encore une fois justifiable (mais alors bonne chance pour en trouver une pas tiré par les cheveux huhu), prouve justement que l'alliance entre le scénario et le chara development ne marche tout simplement pas. Il y a forcément un lacune quelque part lorsqu'on se penche sur un côté et le film ne peux pas rester sur un juste milieu tout au long.

Shinkai n'avait jusque là jamais réalisé un film avec un scénario aussi poussé, la romance était le point principal. Globalement le film était génial et appréciable, les décors, les musiques, l'ambiance signé Shinkai m'a fait aimer le film plus que jamais. Mais lorsque je me penche sur les détails et sur le scénario, je peux pas m'empêcher de penser que c'est du gâchi et que sans toutes les incohérences et la mauvaise balance, il aurait pu être le film parfait dont il parlait, une alliance parfaite entre le scénario et sa romance habituelle.

Peut-être que le scénario paraissait plus important pour un grand public et qu'il fallait le compléter le plus possible au point d'en devoir faire des sacrifices ? Après tout le grand public peut pardonner ce genre d'incohérence, tant que l'appréciation générale est bonne.

Puis bon, y'a de la comédie aussi...
Parce que ouais Shinkai qui fait de la comédie, c'est la première fois. Et en vrai, bah ça marche ! J'ai juste eu du mal sur le fait que ça allège le film et qu'on en ressort avec moins d'émotion dramatique que pour les autres films qu'il a fait (et c'est voulu parce que grosse production, gros public), mais mis à part ça, ils ont pu faire une bonne alliance entre la comédie au début du film et le drame en fin de film.


Pour finir, je dirais juste une chose. Qui va spoiler encore une fois donc gare à vous :

Parler de voyage dans le temps, ça ramène forcément rien de bon dans un scénario.
Au moins Hoshi no Koe, n'avait pas un telle ambition dans son scénario...



PS : J'ai hâte de découvrir sa prochaine "passion" dans son prochain film, parce qu'on est parti avec des chat, des trains puis des ciels, maintenant on nous parle de pieds et de NTR !

PPS : C'est long à lire, et je me suis pas relu, c'est très brouillon et j'ai conscience que ce que je dis c'est beaucoup de spéculation (surtout quand je parle de la production). Mon avis globale sur le film reste tout de même toujours positif même si ça en a pas l'air, j'ai passé un bon moment devant ce film et il mérite d'être le film d'animation de l'année (élu par via les prix Minorin !), mais voilà, je le trouve over-rated et mérite pas autant d'acclamement, ou du moins autant que les précédents films (mais ces précédents film sont pas appréciable de tous, donc on revient au fait qu'il devrait être aussi dans l'obscurité que les autres parce qu'ils sont juste au même niveau d'ambition).
Mais pour moi, le plus important largement devant tout ce que je viens de dire. C'est que la première chose que je me suis dis en sortant de la salle c'est "C'était bien du Shinkai". Et tant que j'ai ce ressenti là, quelque soit le contenu, c'est que c'est un pari réussi.
Image

Avatar du membre
lololeboiteux
Club des 200
Messages : 231
Enregistré le : mer. nov. 04, 2015 11:34 am
Localisation : Rouen
Contact :

Re: Your Name, le Makoto Shinkai cuvée 2016

Message par lololeboiteux » jeu. août 10, 2017 6:16 pm

J'ai enfin pris le temps de le voir, c'est un film superbe. Par contre sans trop savoir expliquer pourquoi comme souvent avec Shinkai : j'ai pas eu le coup de coeur sentimental que j'ai avec d'autres films pourtant parfois moins bon :)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité