L'hôpital

Pour ceux qui veulent discuter de trucs de manière posée, réfléchie et un peu profonde.

Modérateur : La Force Poissons

Avatar de l’utilisateur
Lenrivk
Commence à jouer en mode Normal
Messages : 33
Enregistré le : Mar Mar 22, 2016 7:31 pm
Localisation : Kalos, Illumis

L'hôpital

Messagepar Lenrivk » Sam Jan 14, 2017 12:09 am

Donc je suis à l'hôpital depuis début avril dernier, je suis dans mon 3ème lieu d'hospitalisation, en en ayant vu quelques autres pour divers examens, je pense donc pouvoir en parler avec une certaine expérience et regard sur ces choses-là.

Donc, voilà, ce topic est pour parler de la santé, de l'hôpital, de comment notre regard change sur le monde lors d'une hospitalisation.

Je suis conscient que sa peut paraître un peut égocentrique, mais je pense que ce sujet peut aider à appréhender d'une meilleure manière l'hôpital et tout ce qui l'entoure.

Et pour ceux que sa intéresse, j'ai fait 5 mois en réa chir à Henry Mondor, 2 mois en ortho à Albert Chenevier et depuis le 2 novembre en service transdisciplinaire à Jacques Arnaud.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Sedeto
Réalisatrice de H
Messages : 3410
Enregistré le : Mar Avr 27, 2010 11:45 am
Localisation : Paris
Contact :

Re: L'hôpital

Messagepar Sedeto » Dim Jan 15, 2017 10:21 pm

Courage @Lenrivk :kobato:
Je n'ai pas expérimenté l'hopital plus longtemps que 2 jours, et ce n'était pas spécialement la cata en soi, donc difficile d'exprimer un avis là dessus, mais je ne peux que te souhaiter de te rétablir vite :kaori2:
(j'espère que tu as de quoi mater pleins de bons animés ! :mihi: )
0 x
Image
Illustrations / Manga / Graphisme : http://www.sedeto.fr
Des dessins toutes les semaines sur Doujin Style !

Avatar de l’utilisateur
Lenrivk
Commence à jouer en mode Normal
Messages : 33
Enregistré le : Mar Mar 22, 2016 7:31 pm
Localisation : Kalos, Illumis

Re: L'hôpital

Messagepar Lenrivk » Lun Jan 16, 2017 11:16 pm

@Sedeto
Merci beaucoup mais t'inquiète, juste un avis est intéressant, après tout il n'y a pas que les gens qui sont restés plusieurs mois à l'hôpital qui peuvent en parler.

Pour l'instant je n'ai malheureusement rien mais un honor 6x dois être expédié samedi (parce que bon, le wiko riff2 c'est marrant 2 minutes, pas plus).


Et sinon vous en pensez quoi un topic sur toutes les conneries médicales dans les manga/jv/film/anime/livres...? Du style la seringue dans l'omoplate.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Tsuchi
.Unique...
Messages : 1787
Enregistré le : Lun Avr 20, 2009 12:47 am
Localisation : Petersburg
Contact :

Re: L'hôpital

Messagepar Tsuchi » Ven Jan 20, 2017 2:27 pm

Honnêtement je n'ai pas grand chose à formuler sur l'hôpital. Je n'ai jamais eu à rendre des visites régulières à une personne longuement hospitalisée et quand j'ai dû y aller pour moi-même, j'étais le plus souvent ressorti le soir-même à l'exception d'une hospitalisation d'une semaine à 10 ans.

Pas grand chose à redire dessus, je me souviens mâter le pensionnat de Chavagnes à la télé, être content que le lit à côté était toujours vide, avoir lu quelques Tchô et comics Spider-Man ainsi qu'avoir été super fier de remplir énormément les bidons d'urine parce que je devais uriner dans des bidons et que je les remplissais super vite.

... Voilà voilà. Anyway yes @Lenrivk j'espère que tu vas te rétablir.

Je n'ai pas non plus beaucoup d'avis sur les conneries médicales dans les œuvres de fiction. J'accepte assez facilement cela pour des raisons de rythme / tension ou autre...
0 x
Image

Avatar de l’utilisateur
Poyjo
Club des 200
Messages : 235
Enregistré le : Lun Juin 01, 2015 6:04 pm
Localisation : Kamiyama Festival
Contact :

Re: L'hôpital

Messagepar Poyjo » Mer Jan 25, 2017 9:34 am

J'ai dû aller une fois à l’hôpital pour moi, un jour de pluie pendant une partie de cache-cache qui a fini avec mon crâne râpé sur le béton YOLO mais j'étais pitit. Au final je vais une dizaine de fois à l'hôpital par an mais toujours pour ces bras-cassés que constituent mon entourage (je les enterrais tous x.x) et donc plus souvent aux urgences qu'ailleurs. La télévision réglée sur BFMTV, l'accueil désertée qu'il faut crier et depuis peu une femme qui est censé nous mettre le baume au cœur et apporte par sympathie du chocolat chaud. Petit bonus, c'est l’hôpital de Monaco, vu que j'y suis à côté, le plus propre que j'ai vu (surtout depuis que je suis allé au CHU de Grenoble ; toujours pour quelqu'un d'autre) mais ça, c'est de l'histoire ancienne. L’hôpital est progressivement détruit, bien qu'en très bon état, pour laisser place dans 2-3 ans à un nouveau entièrement neuf. Ah j'ai entendu dire que travailler à cet hôpital était le meilleur ratio confort/salaire de monaco pour quelqu'un sans diplôme.

Pour la fiction j'ai été très touché par Say Hello to Black Jack chez Glenat par Shuho Sato. Il y a une suite que BlackBones voulait publier mais pas de nouvelles. L'histoire suit un jeune sortant de ses études et qui va faire le tour des nombreux services, de nombreux hôpitaux et de manière général du système japonais un peu pourri sur les bords. Bonjour l'esclavagisme japonais, les morts inévitables, les handicapés à vie, les victimes de tragédie mais aussi les choix cornéliens de docteurs qui doivent choisir qui sauver. N'y connaissant rien, je ne sais pas à quel point le manga est fidèle à la réalité, s'il commet des bourdes ou non, je laisse à l'appréciation à ceux qui s'y connaissent et ont lu le manga :s. Sinon l'auteur est très doué pour faire pleurer, te faire sentir coupable de ta bonne santé, faire prendre du recul et te foutre un malaise pour une bonne semaine. Le héros vit aussi ses romances bien qu'il reste assez transparent et surtout bon à être le porte-parole des injustices qu'il découvre pendant ses stages et boulots. Je ne sais plus si le manga est encore dispo chez Glénat, il me semble que non mais ça se trouve facilement en bibliothèque et ça en vaut détour au moins pour la dose d'émotion.

PS : Bon rétablissement :)
0 x
ImageImage
Image Image Image Image
Ice Cream, I Scream

Avatar de l’utilisateur
Ramou
La cavalerie de la bière
Messages : 1898
Enregistré le : Mer Fév 11, 2009 4:49 pm
Localisation : Bois de Vincennes.
Contact :

Re: L'hôpital

Messagepar Ramou » Mar Fév 07, 2017 10:55 am

Haaa l'hôpital, à chaque fois que j'y allais, c'était parce que j'étais en train de crever. Et ce trois fois. Pas mon endroit préféré donc.

La première remonte à mes 3-4 ans. J'étais chez ma grand-mère au sud de Grenoble près de La Mure. Une arête de poisson qui reste coincée à travers ma trachée-artère, m’empêchant alors de respirer. Heureusement, j'ai été reçu à temps à l’hôpital, sous quoi j'y passais. Depuis, j'ai une peur bleue de manger du poisson à tel point que même si j'en mange, je ne le digère pas ou très mal.

Seconde fois, début vingtaine, je me coupe méchamment au niveau du pouce que je désinfecte pas ou juste en me lavant les mains et en mettant un bête pansement. Au bout de quelque jours, je vois mon pouce gonfler et prendre une sale couleur, mais je continue de laisser passer, me disant que ça passerait tout seul, comme d'hab. Sauf que une semaine après, j'ai une violente poussée de fièvre à tel point que j'en dors pas, je sentais mon battement de cœur au niveau du pouce, je décide d'aller voir le doc. Le mec regarde mon pouce, vois les veines de mon avant-bras glonflées, me lance un regard style "putain le con" et appelle la clinique la plus proche : J'étais en train de faire un septicémie. Le soir j'y étais, les mecs m'ont anesthésiées et j'ai passé deux-trois jours là-bas. J'ai manque de perdre mon pouce x)

Troisième fois, la grandiose, celle qui a failli être la dernière. Début de vacances chez des potes dans le sud. Je fais une sale chute de plusieurs mètres la tête la première, crâne ouvert, œil gauche sorti de l'orbite à cause de la pression sanguine trop élevée me noyant dans mon propre sang. Un pote à qui je dois ma vie fais appeler les secours qui me réanime in extremis, mais je reste dans un coma profond (3 ou 4 sur l'échelle de Glasgow donc limite mort cérébrale) pendant quasiment une semaine etttt je me réveille. Pépouze. La gueule dans le cul comme si c'était ma plus grosse gueule de bois et complètement désorienté mais là. Le neurologue, un peu halluciné, me fait les tests habituels (Mon nom, mon âge, quel jour on est, où est-ce que je suis et des opérations mathématiques simples) et à part le fait que je comprenais pas ce que je foutais à Toulouse, le reste était OK. La moitié de ma tête était emballée dans du bandage et j'étais tuyauté de partout. (Les sondes urétrales, c'est pas le meilleur des kiffs. Je conseille pas.) Mais ce qui m'a le plus choqué dans tout ça, c'est ce calme qui me transcendait. J'étais apaisé. Comme si j'avais tout compris l'espace d'un instant et que j'ai instantanément oublié. J'avais cette impression qu'une peur primale en moi avait disparue. Ce souvenir d'un moi flottant dans un espace dénué de tout, de sentiments, de temps, de questions... Pas un souvenir visuel mais une sensation.
M'enfin ça c'était le début. La réalité m'est vite revenue à la face, une fois sorti du service réanimation, on m'a placé dans celui de la neurologie et là, c'est le musée des horreurs : Des gens paumés, des mecs qui hurlent à la mort la nuit. De mon côté mon cerveau qui essayait de se remettre en place donc j'ai eu la totale : insomnie, hallucinations visuelles et auditives, rêves éveillés. J'étais persuadé d'entendre mes potes derrière la porte de ma chambre mais en me traînait jusqu'à là (mes genoux ont aussi pris un sale coup) et en l'ouvrant : bah personne. Et je commençais à craquer. Surtout qu'ils m'avaient mis à côté d'un vieux atteint d'Alzheimer qui n'avait plus aucune notion du temps et sa mémoire totalement endommagée. Toutes les vingts minutes le mec me réveillait pour savoir l'heure et qu'est-ce qu'on mangeait le midi. Sauf que j'en savait rien et qu'il était 3h du mat. Et si j'avais le malheur de pas répondre, il donnait des coups de canne pour me réveiller. Ils ont finis par nous séparer quand les infirmières m'ont vus en train de dormir sur les bancs en face de ma chambre.
Au final ce fut un séjour qui, à la base devait durer trois mois, mais au bout de trois semaines le personnel a fini par craquer et me laisser sortir tellement j'insistais pour rentrer à Paris (et du fait que j'avais récupéré exceptionnellement vite). Faut dire, j'ai passé trois semaines le cul à l'air et sans mes lunettes (car cassées) et comme les médecins savaient pas si j'allais me réveiller un jour ou non, ma mère a dû récupérer l'intégralité de mes affaires. (Point pratique, quand pendant trois semaines tout le monde voit tes couilles, tu deviens plus pudique du tout.)

Sinon un truc qui m'a choqué lors de mon retour sur Paris, c'est de voir tout ce monde pressé pour des broutilles. Pressé de vivre, comme si leur monde allait s'écrouler d'un instant à un autre. Se prendre la tête pour des broutilles ou des questions d'apparence, penser qu'à sa gueule ou son profit personnel alors que faire avancer notre espèce serait tellement plus beau. Ça m'a permis de faire le point sur mes proches, entre ceux qui était sincèrement rassuré de me retrouver et ceux qui m'ont reproché d'être tombé. J'ai vite fait le ménage. Bref, j'ai appris à relativiser, je regrette un peu car aujourd'hui j'ai tendance à perdre cette vision que j'avais. Par contre, cette peur de crever a quasiment disparue. (Non pas que j'en ai envie hein ! Mais genre si tu m'annonces que je clamse sous je serais en mode ¯\_(ツ)_/¯ )

En tout cas, un bon rétablissement à toi et au plaisir de te lire.
0 x
Image

Avatar de l’utilisateur
ElKa
Nazidere
Messages : 4105
Enregistré le : Mar Juin 23, 2009 7:43 pm
Localisation : Là où mène la voie du Getter
Contact :

Re: L'hôpital

Messagepar ElKa » Mar Fév 07, 2017 11:18 am

Ramou a écrit :Je fais une sale chute de plusieurs mètres la tête la première, crâne ouvert, œil gauche sorti de l'orbite à cause de la pression sanguine trop élevée


:pokerface:

...

:kanzaki: :kanzaki: :kanzaki:

J'avais entendu l'histoire mais pas les détails anatomiques, s'cool que tu te sois remis "facilement" et sans séquelles apparemment.

Sinon s'marrant, la sensation d'avoir pendant un bref moment "tout compris" et oublié de suite, ça m'est arrivé une fois, à la sortie d'un rêve étant gosse (voir carrément pendant). Les circonstances sont pas les mêmes mais je me demande si ça pourrait pas être la même chose. Cet effet doit avoir un nom, faudrait que je trouve ça.
Me souviens même que je devais absolument pas partager ce savoir avec quiconque et j'ai directement tenté d'enfreindre cette règle pour en parler à mon frère. Ça se trouve j'ai été en relation avec Dieu et je me suis montré indigne :pierre:
0 x
Image

Je me bats au nom de Nausicaä, sous les ordres de Yang Wen-li, pour l’éradication des races inférieures la gloire et le bonheur de Ahiru.

Avatar de l’utilisateur
Lenrivk
Commence à jouer en mode Normal
Messages : 33
Enregistré le : Mar Mar 22, 2016 7:31 pm
Localisation : Kalos, Illumis

Re: L'hôpital

Messagepar Lenrivk » Mer Fév 08, 2017 9:06 pm

Re!
Désolé, j'ai eu des prob de co mais maintenant sa va mieux (vive les constructeurs de tel qui changent les formats des cartes sim...) et du coup je peut repondre et participer au fofo.

Je rep par ordre d'apparition:
@Tsuchi merci.
Et pour les conneries médicales, je pensait plus a des trucs style seringue dans l'omoplate (Hunger Games) ou a un reveil après un coma de plus de 2 ans sans séquelles pour gambader comme un cabri même pas après 3 mois de convalescence (SAO).

@Poyjo ah, les urgences... perso je suis allé a que celles de la Salpétrière et sa me suffit amplement.
Et sa m'intéresse ton manga, je le lirai un de ces jours.

@Ramou ouille! Je sais pas trop quoi dire a part bravo d'avoir survécu, surtout la dernière! Et sinon pour le côté un peu «blasé» je me sens un peu la même, ce qui fait que je ne comprends encore moins qu'avant les gens qui ne pensent qu'à leurs pommes.
Sinon les hallu, ce serait pas dû a un morphinique? Parce que sa y ressemble drôlement. Et la pudeur... perso maintenant je pense que si je me baladais a poil mon principal souci serait le froid.
Et merci.

@ElKa perso sa m'étonnerait pas que ce soit en parti du au choc et en parti aux medocs.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Ramou
La cavalerie de la bière
Messages : 1898
Enregistré le : Mer Fév 11, 2009 4:49 pm
Localisation : Bois de Vincennes.
Contact :

Re: L'hôpital

Messagepar Ramou » Ven Fév 10, 2017 9:05 am

Lenrivk a écrit :
@Ramou ouille! Je sais pas trop quoi dire a part bravo d'avoir survécu, surtout la dernière! Et sinon pour le côté un peu «blasé» je me sens un peu la même, ce qui fait que je ne comprends encore moins qu'avant les gens qui ne pensent qu'à leurs pommes.
Sinon les hallu, ce serait pas dû a un morphinique? Parce que sa y ressemble drôlement. Et la pudeur... perso maintenant je pense que si je me baladais a poil mon principal souci serait le froid.
Et merci.


Pas de morphines, ils me donnaient de bêtes cacheton de paracétamol pour mes douleurs... qui pour le coup étaient inefficaces vu ma carrure et le niveau de mes douleurs. Soit disant que j'étais encore trop faible pour de la morphine. Où justement c'était p'tet ça, j'avais tellement mal que j'en hallucinait.
0 x
Image

Avatar de l’utilisateur
Lenrivk
Commence à jouer en mode Normal
Messages : 33
Enregistré le : Mar Mar 22, 2016 7:31 pm
Localisation : Kalos, Illumis

Re: L'hôpital

Messagepar Lenrivk » Ven Fév 10, 2017 9:13 am

Du coup je sais pas mais je sais que la morphine peut provoquer des arrêts respiratoires et si t'étais pas intubé il y avait peut être un risque.
0 x


Retourner vers « Section SÉRIEUSE »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité