On vit une année vraiment pas facile, année qui a parfois des airs de fin du monde… Et cela a probablement dû inspirer nos anciens participants. En effet, suite à leur vote, la thématique qui a reçu leur faveur n’est rien d’autre que « Après la fin du monde ».

Des civilisations entièrement détruites à celles qui se relèvent tout juste d’une catastrophe ou encore à celles pour qui la fin du monde, c’était avant, on revient sur une pléthore d’œuvres qui parlent, parfois de post-apocalyptique, et on se laisse guider par les discussions en utilisant le passé comme décor pour mieux appréhender le présent.

Attention, veuillez noter que la majorité des animés de ce numéro étant terminés depuis plusieurs années, il arrive que des points spoilants apparaissent sauvagement. Referez vous aux time-codes si vous voulez limiter les risques.

Les invités de cet épisode

Désert, bagnoles, sang et pétrole (S02E09 – Hors-série « Choix des Vétérans » 2020 – Après la fin du monde)

(Le podcast est aussi disponible sur iTunes, Spotify et les applis habituelles)

Thématiques

  • Un monde en partie détruit [0:20:27]
    • Le monde a fait face à un événement qui sans pour autant l’anéantir, l’a changé à jamais. Un nouvel équilibre est proche et/ou a été atteint. Mais ce statu quo est surtout le cadre de nouvelles luttes dont l’enjeu est le futur du monde.
  • Un monde à l’agonie [0:44:42]
    • Suite à la catastrophe, une seule chose est sûr : le monde ne s’en relèvera pas. La survie et les souvenirs règnent en maître dans les territoires désolées ou les restes de la civilisation.
  • Un monde en reconstruction difficile [1:24:59]
    • Après la fin, un nouveau départ. Sur les ruines de l’ancien monde germent les graines d’un espoir encore bousculé par le chaos. Qui dit nouvel ordre dit aussi conflits. Car ce qui a peut être mené le monde à la ruine n’a pas non plus disparu.
  • Un monde reconstruit après la catastrophe [2:04:00]
    • Tout ne semble plus qu’un lointain souvenir. Méritée, injustifiée, soudaine, enfin terminée… tout cela n’a plus d’importance. Ce qui compte, c’est un futur où les erreurs du passé ne doivent pas être reproduites.

Intermèdes musicaux

  • Komm Süsser Tod par Arianne (The End of Evangelion) [1:17:01]
  • Servante du feu par Matthieu Ladouce (La melodie du ciel) [2:35:36]

Génériques

  • INTRO : Hakuoh Jogakuin par Elements Garden (Bodacious Space Pirates) [0:00:00]
  • OUTRO : Seven Swell (based on Niji) par Denki Groove (Eureka Seven AO) [3:05:38]

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *