Pour retrouver la communauté Thalie 24/24 7/7, une seule adresse: celle qui mène à notre beau serveur Discord.

-> https://discord.gg/PQXxevv <-

Spirou, sa vie, son oeuvre

Ici on parle vraiment de tout: films, séres, télévision, musique, littérature, jeu de rôle...

Modérateur : La Force Poissons

Répondre
Avatar du membre
Gold
Neurotox Addict
Messages : 463
Enregistré le : lun. mars 23, 2009 6:45 pm
Localisation : Aperture Science.
Contact :

Spirou, sa vie, son oeuvre

Message par Gold » ven. janv. 01, 2010 1:45 am

Un article qui date déjà du 29 Mars 2009, omg que le temps passe. (Du coup si y a des points pour lesquels vous trouvez que ce que je raconte, ce sont des conneries, je peux foutre ça sur le dos d'une erreur de jeunesse)

C'est en 1938 qu'est créé Spirou par Rob-Vel. Il y a 70 ans l'année dernière, donc.

Spirou est aussi la mascotte du journal éponyme, mais c'est du personnage que je voudrais parler aujourd'hui. De son évolution, bien sûr, mais surtout des derniers albums en date, ceux de Morvan et Munuera.

On va donc commencer par son évolution.
Il a été créé par Rob-Vel, certes, mais, appartenant aux éditions Dupuis, a connu de multiples reprises. La première, par Jijé, a permis la naissance de son comparse, Fantasio.
Ensuite, on est passé à Franquin. Ses bandes dessinées sont considérées par beaucoup comme l'âge d'or de la bande dessinée Spirou.
En même temps, étant donné le génie déployé dans QRN sur Bretzelburg, ce n'est pas anormal.

Image

Ensuite, on a eu Fournier. Pour moi, c'est le meilleur au niveau du scénario, mais, étant trop avant-gardiste, il a été écarté à cause de l'Ankou, où il dénonçait les centrales nucléaires.

Image

On a ensuite pu apprécier les travaux de Nic et Cauvin, mais ceux-là n'ont pas su convaincre et on est passé à l'ère Tome et Janry.
Ils auraient pu rester, mais, après Machine qui Rêve, album tellement avant gardiste que j'ai mis du temps à comprendre son propos (en même temps j'étais jeune quand je l'ai lu), dont le style était totalement différent de ce à quoi ils nous avaient habitué, totalement décalé de ce qui s'était fait jusqu'à présent, après cet album, donc, ils ont pris la décision de se retirer de la scène.

Image

Ce qui somme toute est assez dommage puisque, d'après un communiqué qu'avaient fait les auteurs à l'époque de Machine Qui Rêve, Zorglub allait apparaître dans l'album suivant.
Et en plus, ils ont continué le Petit Spirou. C'est humoristique, mais bon, c'est plus parodique qu'autre chose, et le fait que cette bande dessinée soit citée au tout début de l'Homme qui ne voulait pas mourir, la deuxième production de Morvan et Munuera, est pour moi une hérésie.

Enfin bref, tout ça pour en arriver à notre dernier duo en date: Morvan et Munuera.
Je ne vous parle pas des spin-offs pour l'instant, la qualité est bien entendu inégale d'un album à l'autre.

Quoi qu'il en soit, Morvan et Munuera ont produit quatre albums avant de se faire virer. Le cinquantième est donc leur chant du cygne sur cette série. (S'ils prennent la décision de se remettre à Sir Pyle, on ne va pas s'en plaindre.)

Ce que je ne parviens pas à comprendre, c'est que la critique les ait assassiné. Bon, je n'ai pas beaucoup aimé leur première prestation, Paris-Sous-Seine, mais la qualité du récit s'est fortement améliorée par la suite. (Je n'ai pas non plus aimé les gros plans sur les yeux et autres parties du corps. Pour le coup, Franquin avait beaucoup plus de talent en matière de mise en scène.)

Mais bon, pourquoi, mon Dieu, pourquoi a-t-il fallu que les commentaires que l'on trouve sur Internet à l'égard de Morvan et Munuera soient si désobligeants?
Des scenarii de roxxorz servis par un dessinateur tout aussi génial. Que demander de plus? MAIS NON. Les gens, voyez-vous, n'aiment que le style de Franquin. Ils sont si peu ouverts qu'ils ont adoré le Tombeau des Champignac (style de Franquin! Joie infinie), malgré un scénar que, personnellement, j'ai trouvé particulièrement indigeste.

Et puis le personnage de Spirou est sensé évoluer. Pourquoi Fournier lui a-t-il fait pousser les cheveux? Pourquoi Tome et Janry lui ont-ils enlevé définitivement son ancien costume de Groom? Pour s'adapter à l'ère du temps.

Mais voilà, Morvan et Munuera ont leur logique. Ils l'expliquent d'ailleurs à mon goût assez bizarrement, vu que leur but semble être de toucher le public des lecteurs de mangas, de plus en plus nombreux.

Bon, là, ça devient ridicule, je trouve.
Quelqu'un qui lit des mangas et rejette un autre support de lecture, sincèrement, peut aller mourir. Je suis désolé si c'est votre cas, mais je me devais de le dire. (Et de toutes façons vu où on en est rendu dans cet article, tous ceux qui sont dans ce cas ont dû décrocher depuis longtemps. No joke, Achille Talon lui-même faisait cette remarque au sujet des critiques littéraires.)

Enfin bref, tout ça pour dire que je rejette en bloc cet argument des auteurs.
Ce qui ne m'empêche pas d'apprécier énormément leur période sur Spirou.
Jusqu'au cinquantième, Aux Sources du Z.

Image

Bon, alors le début, aucun problème. Cet album s'annonce comme une aventure grandiose, dans laquelle Spirou va se retrouver confronté à son passé et devoir éviter les paradoxes temporels.

Comme vous le savez certainement, je suis amateur de paradoxes temporels, c'est pourquoi le concept de l'album m'a beaucoup plu. D'autant plus que c'était l'occasion pour les auteurs de reprendre d'anciennes scènes. Il est dommage qu'ils n'aient utilisé que des albums de Franquin, mais bon, étant donné que ce dernier auteur est celui qui a véritablement posé les bases de l'univers de Spirou tel que nous le connaissons, c'est compréhensible.

Cependant, notre duo de choc, après des scènes d'une originalité sans précédent (et bien documentées, par dessus le marché, il n'y a qu'à voir le passage en Afrique), dérape abominablement.

De tous les choix qu'ils pouvaient faire, celui qu'ils ont fait et qui a fait l'objet de la dernière prépublication dans Spirou —le journal— était le pire.
Le héros, en effet, reste dans le passé et épouse la jeune fille qu'il vient de sauver, tandis que Fantasio ramène dans le présent le Spirou du passé, qui aurait dû livrer son combat contre Poildur le lendemain (cf. Quatre Aventures de Spirou et Fantasio, un album qui sert bizarrement de plus en plus souvent de source d'inspiration pour les auteurs, notamment dans les spin-offs)

Et pour conclure, le pire de tout. Fantasio semble s'en arranger.
D'après un communiqué du prochain auteur de Spirou, tout sera remis dans l'ordre dans le prochain album. Ils ont plutôt intérêt, car la conclusion d'Aux Sources du Z me donne envie de me péter la tête contre un mur.

Maintenant que je vous ai donné mon avis à ce sujet, je voudrais quand même revenir sur les spin-offs, sobrement intitulés Une Aventure de Spirou et Fantasio par...
Là, ce qui me fait m'indigner, à part cet indigeste Tombeau des Champignac, c'est l'album qui est prépublié en ce moment même. Le Groom Vert de Gris, si je ne me trompe pas.

Quel est le problème?
Déjà, il faut remettre en place le contexte. Cette bande dessinée a pour cadre temporel la seconde guerre mondiale, plus exactement l'occupation Allemande. Ce qui ne me dérange pas, puisque Journal d'un Ingénu, d'Émile Bravo, qui se passait dans le même cadre, est excellent. (D'un autre côté, Bravo a pour lui un très bon style, et c'est tout à son honneur. On lui doit Jules, entre autres.)
Donc, le contexte c'est bon.

Mais voilà. D'abord, on a le Moustic Hotel, qui est tombé aux mains des Nazis. Ce n'est pas étonnant étant donné, encore une fois, le contexte. Mais pourquoi les auteurs ont-ils changé la couleur de l'uniforme de Spirou? Ils n'en avaient aucune raison. Et dans leur interview, ils disent "la couleur du costume de Spirou est toujours rouge."
Ils sont daltoniens, peut-être.
Enfin passons.

J'en viens maintenant au plus grave.
Qu'est-ce que les termes spécifiques à la langue Belge foutent dans cet album, alors que depuis Rob-Vel, aucun auteur ne l'a jamais utilisé? C'EST ANORMAL. Désolé mais c'est vrai. Je ne remet pas en question le fait que Spirou soit Belge, mais autant faire parler aux Parisiens du 18ème siècle un argot d'époque (dans les Marais du Temps) est compréhensible, autant donner l'accent Belge aux personnage du Groom Vert de Gris est vide de sens puisque depuis 1938, merde, aucun auteur ne l'a fait.
Non, ce n'est pas du chauvinisme, c'est une constatation.

Ces derniers temps, Spirou me donne une impression de bâclé.
J'espère donc que les prochains auteurs sauront relever le niveau... Mais je crains pour l'avenir de la série, puisque, si j'ai bien compris, Yoann et Vehlmann, les auteurs des Géants Pétrifiés, sont les prochains auteurs. Sincèrement, leur style est sympa, mais d'une part, leur présence sur la série principale prouve que le spinn-off est en réalité une plate-forme camouflée pour trouver de nouveaux auteurs à la série en cas de problème, et, d'autre part, à mon avis, les Géants Pétrifiés auraient suffit.
Sauf bien sûr s'ils adoptent un style plus proche de ce qui a déjà été fait pour amener le leur un peu plus en douceur.

Enfin, supputer sur l'avenir n'a aucun intérêt, aussi vais-je m'en tenir là, et vous remercier si vous avez eu le courage de lire cet article jusqu'au bout.
Image Image

Avatar du membre
Fisico
Ce membre a épuisé les rangs du forum
Messages : 1410
Enregistré le : mar. janv. 20, 2009 12:16 am
Localisation : Yvelines
Contact :

Re: Spirou, sa vie, son oeuvre

Message par Fisico » ven. janv. 01, 2010 2:37 am

Je dois avouer que je me suis arrêté à Machine qui Rêve (je possède tous les album, HS inclus, jusqu'à celui là d'ailleurs) jamais vraiment adhéré au style de dessin de ce qui a suivi j'ai même skipé certaines BD. Récemment j'ai lu les origines du Z, bof je fais sans doute mon connard de passéiste mais il est vrai que Franquin manque.
Sir Pyle
Woot c'est eux qui font ça?
J'avoue que pour avoir lu plusieurs passages de cette histoire dans les Lanfeust Mag j'ai carrément adhéré au délire (jamais vu en magasin par contre), ce petit merdeux de 2000 ans qui était présent dans tous les grands moment historiques et qui nous raconte l'envers du décor (avec des détails d'époque toujours marrants) ça avait quelque chose fun. (en l'occurence c'est l'Etroit mousquetaire et Orphée & Eurydice que j'ai vu, curieux de savoir combien d'autres il y en a)

Enfin bref, Spirou c'est plus une BD qui me fait rêver et ce depuis bien longtemps (loin de moi l'idée de dire que c'est pour les gamins par contre) je suis davantage passé à la SF ou aux trucs plus futuristes ou fantastiques (Marlysa, Golden City, Troy, Technopères etc.)

Avatar du membre
Gold
Neurotox Addict
Messages : 463
Enregistré le : lun. mars 23, 2009 6:45 pm
Localisation : Aperture Science.
Contact :

Re: Spirou, sa vie, son oeuvre

Message par Gold » sam. janv. 02, 2010 4:08 am

Sir Pyle y a trois volumes de gagnance épique. Ce n'est pas assez. J'en veux plus. Et une dédicace du dessinateur représentant Pyle et Spirou se serrant la main par la même occasion, ce serait awesome. (Le crossover en dédicace, j'aime)

Pour ce qui est de Spirou, c'est plutôt Fournier qui me manque. Et je peux pas m'empêcher d'en attendre beaucoup des deux nouveaux auteurs, là, mais bon, j'avais pas vraiment accroché à leur première tentative. (Qui était sympa à lire, cela dit)

Au niveau de Machine qui Rêve, je dirais que Tome et Janry se sont essayés à un style un peu trop adulte par rapport à l'univers global. C'était une apothéose graphique, mais bon, les Spirou de Tome et Janry sont quand même globalement un peu creux scénaristiquement, je trouve. Là j'avais carrément rien compris à la première lecture :(

Après le problème de Franquin c'est qu'il est inimitable. Et décédé. Et que la dernière bande dessinée de Spirou comparable à un Franquin (Enfin en tout cas c'est à un Franquin que la plupart des critiques l'ont comparé) était parfaitement abominable à mon sens. Le creux scénaristique de Tome et Janry n'est RIEN en comparaison de celui du Tombeau des Champignac, sérieux.

Tiens, en parlant de creux scénaristiques, Nic et Cauvin étaient pas trop mal, ils insistaient juste un peu trop sur le même thème. Après trois albums reposant sur les mêmes bases en terme de gags, je comprends qu'ils aient été renvoyés de la série.
Quant à Morvan et Munuera, je pense qu'ils ont quand même beaucoup trop joué la carte du fanservice, et qu'il y a des lacunes dans la mise en situation des personnages.
S'ils n'avaient pas foiré la fin du tome 50, cela dit, je n'aurais pas dit non à d'autres contributions à la série de leur part.
Image Image

Avatar du membre
Deity
Le Vrai Rang Final
Messages : 2876
Enregistré le : ven. août 15, 2008 12:06 am
Localisation : Koumakan
Contact :

Re: Spirou, sa vie, son oeuvre

Message par Deity » sam. janv. 02, 2010 3:13 pm

Machine qui rêve, le seul Spirou sur mes étagères, et aussi le plus atypique, la fin reste assez flou je trouve. Je le recommande néanmoins à ceux qui se sont habitués à voir Spirou comme un gentil héros. La lecture de cette BD pourrait les surprendre.
ImageImage

Avatar du membre
Arès
King Thalie Giga Drill Breaker
Messages : 1102
Enregistré le : sam. nov. 22, 2008 8:26 pm
Localisation : Jack In ! Kick Ass !
Contact :

Re: Spirou, sa vie, son oeuvre

Message par Arès » sam. janv. 02, 2010 3:35 pm

Tiens ça me fait penser que j'ai cette bd et que je ne l'ai pas relue depuis un certain temps... Elle me plaira sans doute beaucoup plus aujourd'hui.

L'époque Franquin, c'était du pur bonheur pour les yeux.
La réalité, c'est ce qui refuse de disparaître quand on cesse d'y croire. - Philip K. Dick

Avatar du membre
Dax
Lambo is a spy !
Messages : 1584
Enregistré le : mer. janv. 20, 2010 1:37 am
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Spirou, sa vie, son oeuvre

Message par Dax » lun. avr. 05, 2010 7:16 am

Même chose pour moi mon père avait déjà commencé la collection qu'il a continué jusqu'à Paris sous scène, je suis assez grand fan mais j'aitais assez prtit quand je les ai lu donc je pense que beaucoup de choses m'ont échappé.

Je prévois de les relire à mon retour en France en souvenir du bon vieux temps

J'ai aussi les 2 HS chez moi qui à ma mémoire était fort sympathiques avec des short stories !

Les épisodes avec Zorglub restent quand même mes préférés
Ma bible - Mon oeuvre - Mon job - Reckless Squad
campagne/irc/mumble présente
Dax du Mal
~Kimi wa dare da boku wa Dax ! ~

Avatar du membre
Gold
Neurotox Addict
Messages : 463
Enregistré le : lun. mars 23, 2009 6:45 pm
Localisation : Aperture Science.
Contact :

Re: Spirou, sa vie, son oeuvre

Message par Gold » sam. nov. 27, 2010 11:09 pm

http://www.u-timelab.com/2010/11/dossie ... de_27.html

J'ai fait un dossier. Je suis supérieur. :coach:
Image Image

Trit'
Fan des calins de Tiya ^w^
Messages : 4344
Enregistré le : mer. juin 27, 2007 11:03 am

Re: Spirou, sa vie, son oeuvre

Message par Trit' » dim. nov. 28, 2010 1:42 am

:laporte:

Pas tout lu, mais ça semble plus que surpuissant. Je t'applaudis des quatre mains pour ce superbe boulot !!!

Avatar du membre
Rorow
Elfe Thaliste
Messages : 1273
Enregistré le : dim. août 08, 2010 12:03 pm

Re: Spirou, sa vie, son oeuvre

Message par Rorow » dim. nov. 28, 2010 2:08 am

Je suis en plein dessus et c'est du tout bon. :jospin:

Avatar du membre
AlmazVermillion
Commence à jouer en mode Normal
Messages : 32
Enregistré le : ven. nov. 11, 2011 2:54 pm
Localisation : Hauts de Seine (92)

Re: Spirou, sa vie, son oeuvre

Message par AlmazVermillion » lun. nov. 28, 2011 9:55 am

La bd est sympa j'ai moyennent aimé ceux ou y'as zorglube idem pour l'animé. Mais le moment de Cyanure a la BD et l'animé j'ai vraiment adoré et aimé.
Image

AirDur
Sorcier Millénaire
Messages : 31
Enregistré le : sam. sept. 29, 2012 9:37 pm
Localisation : Béziers (Et Montpellier)
Contact :

Re: Spirou, sa vie, son oeuvre

Message par AirDur » dim. sept. 30, 2012 12:28 pm

Nous sommes en 2012.
3 albums de Spirou et Fantasio ont été sortis entre-temps.

Panique en Atlantique :
Un scénario superbe de Trondheim avec un bon dessin de Parme.
Un bon album fort sympa, digne de Franquin mais avec une très bonne originalité (en même temps, c'est un spin-off et du Trondheim).

Alerte aux Zorkons :
Un superbe scénario (Zorglub méchant malgré lui, une belle excuse pour que Spirou ait son costume) mais les dessins de Yoann... :(

La face cachée du Z :
Encore un très bon scénario de Vehlmann.
Mais que Yoann se fait aider pour dessiner les bâtiments et les vaisseaux... :( x2

La Grosse Tête de Makyo et Tehem est en cours.
Dans les Griffes de la Viper (Vehlmann et Yoann) est bientôt fini.
Tarrin travaille sur La Jeunesse Historique de Fantasio.
Un jour, je serais le meilleur sorcier. Avec une barbe, svp.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité