Pour retrouver la communauté Thalie 24/24 7/7, une seule adresse: celle qui mène à notre beau serveur Discord.

-> https://forum-thalie.fr/discord <-

Cours de cuisine à l'école

Topic général, un peu bordélique, parfait pour accueillir toutes choses légères et sans prétention.

Modérateur : La Force Poissons

Shyne
Membre En Mutation
Messages : 85
Enregistré le : jeu. mai 20, 2010 9:14 pm
Localisation : Vendée
Contact :

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Shyne »

Mais ils étaient réservés pour les élèves d'une section appelée SES (je ne connais pas l'appellation exact mais on disait "Section Enfants Sauvages" pour vous faire une idée), bref ceux qui étaient incapables de lire correctement ou d'avoir des notes correctes dans les matières de bases telle que les maths ou l'anglais par exemple. Ils devaient surement avoir aussi des cours de travaux manuels.
Elèves en SEGPA (Sections d'enseignement général et professionnel adapté), comme tu dis des élèves avec de (très) grosses carences scolaires, et qui irons forcément faire un apprentissage, d'où l'utilité de faire des cours de cuisine/travaux manuels, afin de leur préparer directement à choisir un futur métier.
Ils sont la preuve même qu'ont peut être vraiment con et pourtant produire de très bons plats et surtout des gâteaux excellents :mion:

A noter aussi que ce sont des classes en très petit comité (5 à 15 élèves), donc bien plus adapté à ce genre d'enseignement.

Avatar du membre
Little Yokai
Angst Addict
Messages : 2218
Enregistré le : mar. sept. 21, 2010 12:22 am
Localisation : Rapture
Contact :

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Little Yokai »

En fait la question de "Cours de cuisine à l'école ou pas", ça rejoint directement à la question "C'est quoi pour vous l'école ?". Un lieu de vie, d'apprentissage de la vie en communauté, ou juste d'apprentissage des matières scolaires ?

J'ai lu à plusieurs reprises l'argument "La cuisine tu cherches sur internet et puis tu te débrouille" et que tout s'apprend avec de la bonne volonté. Avec cette logique on arrête aussi l'école tout court et on donne internet et une bibliothèque aux mômes et puis qu'ils se débrouillent hein :yukino4:

C'est sur qu'une fois confronté aux soucis techniques de la vie, on apprend à y faire face. Mais si par le passé on a appris à le faire, c'est quand même bien plus agréable. La cuisine c'est à la fois pas si compliqué et en même temps pas mal mystifié par pas mal de trucs. Et j'estime réellement necessaire de donner aux jeunes les bases de ce qui reste l'éducation au sens large et qui, hélas, n'est plus trop donné à la maison parce que, comme dit plus haut, les plats congelés sont devenus la norme.

Et ce genre de cours permettrait d'ouvrir la culture culinaire et de ne pas uniquement refaire ce qu'on a vu faire à la maison aussi.
Retour des travaux pratiques pour Messieurs afin que le jeune sache au moins planter un clou.
Retour des cours de cuisines pour mesdemoiselles afin d'avoir autre chose à bouffer que du surgelé.
Retour de l'uniforme. Jupe courte pour Mademoiselle, uniforme classe pour Monsieur.
Oui mais les cours mixtes ! :mio2: Et rigole pas, le port de l'uniforme dans les écoles, je suis pour :delrio5:

Trit'
Fan des calins de Tiya ^w^
Messages : 4344
Enregistré le : mer. juin 27, 2007 11:03 am

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Trit' »

Little Yokai a écrit :Et rigole pas, le port de l'uniforme dans les écoles, je suis pour :delrio5:
Non. Juste non.

Avatar du membre
Amo
Figure maternelle
Figure maternelle
Messages : 9518
Enregistré le : mar. mai 15, 2007 10:43 pm
Localisation : Labyrinthe Électre
Contact :

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Amo »

Pourquoi "non" ? Et pitié par l'argument "les gens ont le droit de porter ce qu'ils veulent" parce que quand t'es ado tu choisis pas ce que tu portes: soit les parents te forcent à porter ce qu'ils veulent que tu portes, soit c'est la "mode" qui te le force en te donnant l'illusion du choix (admirez le léger cynisme dans la parole.) Donc autant que ça soit un troisième acteur qui force TOUT LE MONDE, en totale égalité et sans discrimination. Moi perso j'irais encore plus loin en forçant garçon et fille à porter le pantalon, histoire d'instaurer une égalité complète et définitive. L'uniforme ce n'est pas que le symbole de l'autorité (ni un fantasme à alimenter le porno d'ailleurs), c'est surtout le symbole de l'égalité entre tous, et à l'école, surtout à l'école, définitivement à l'école, c'est un message qui paraît terriblement nécessaire. L'adolescence et l'enfance est un âge où il est nécessaire de poser des bases pour l'apprentissage de l'égalité sociale ! Et ça commence par un habillement similaire pour tous, qui empêche une petite partie de préjugés d'amblée ! J'ai déjà dit que dans le triptique Liberté, Egalité, Fraternité, c'était le second mon préféré ? Bah voilà un exemple.

Mais même sans ça, de toute manière l'expression de la personnalité ça ne passe PAS par les vêtements. La "personnalité", c'est une manière de vivre, une manière de parler, de se conduire, de penser, de réfléchir, de créer, de débattre, c'est des talents, des passions... C'est PAS les vêtements qui déterminent la personnalité de quelqu'un. Si on pense ça, alors on est foutu et perdu à une vision quasi-matérialiste. Les vêtements c'est 1) pour se chauffer 2) accessoire, rappelons le. Ce n'est PAS la personnalité. Point barre.
(même si ça m'empêche pas de me sentir bien quand je suis bien habillé, mais eh, c'est pas obligatoire !)

Si la réintroduction des uniformes resterait tout de même quelque chose d'accessoire, et qui ne changerait vraisemblablement le malaise général que subit notre éducation nationale depuis vingt ans*, ça pourrait être quelque chose de néanmoins positif et d'intéressant. Et puis c'est classe :bisho: .

Non, ce à quoi il faut dire non c'est l'instauration du "code vestimentaire", qui là est hypocrite, autoritaire et ne fait rien pour l'égalité où contre les discriminations. Ca c'est juste de l'autorité bas de plafond qui ne sert à rien. "Vous avez pas le droit aux cheveux longs", "vous avez le droit aux mini jupes mais elles doivent pas faire moins de XXcm", "vous avez pas le droit à la barbe", "vous devez obligatoirement avoir une chemise", ce genre de truc flou, là, qui tient souvent sur des principes moraux et éthiques issus d'une même personne qui tente d'imposer son point de vue sur la bonne conduite à tout le monde. Comme sur Thalie.

* Parce que déjà faudrait des vrais collèges et lycées où pauvres et riches cohabitent, et là c'est pas gagné.
(quoique mon lycée avait à la fois le milieu bourgeois de la côte, la moyenne classe des campagnes et les pauvres de la banlieue avoisinante)
(mais mon lycée était le meilleur du monde <3.)


(enfin cool de lancer le débat uniforme à ma place, je me retenais fort depuis un petit moment <3. )

Avatar du membre
Meles Badger
I drink your milk shake !
Messages : 1354
Enregistré le : lun. mai 10, 2010 11:06 pm

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Meles Badger »

Ouais, enfin bon, uniforme ou pas, les gosses et les ados trouveront toujours le moyen de martyriser ou simplement de faire chier les gosses qui sont pas comme eux... Et c'est la société elle-même qui a des préjugés vestimentaires, imposer l'uniforme, ça ne fait que foutre le problème dans un coin et l'oublier. On soigne un symptôme, pas la maladie.

Et je pense la même chose pour la mixité. L'école est un microcosme de la société selon moi, et c'est en se confrontant aux problèmes de société directement qu'on peut tenter de changer les choses. Mais bon, peut-être suis-je trop idéaliste en pensant qu'il faudrait arrêter de prendre les gens pour des cons et que les pousser à réfléchir plutôt que d'imposer une norme est le meilleur moyen de changer les choses durablement et pas qu'en apparence.

Ouais, je suis sûrement trop idéaliste en fait...
ImageImage

Avatar du membre
Little Yokai
Angst Addict
Messages : 2218
Enregistré le : mar. sept. 21, 2010 12:22 am
Localisation : Rapture
Contact :

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Little Yokai »

Moi perso j'irais encore plus loin en forçant garçon et fille à porter le pantalon, histoire d'instaurer une égalité complète et définitive.
En fait quand j'imagine une école avec l'uniforme, inconsciemment j'imagine une école ou les filles ont le droit entre le pantalon et la jupe, histoire de pas être réduite à cette fichue jupe. Mais mettre tout le monde en pantalon et virer le coté "aguichant" de la jupette - et surtout gênant à tout points de vue pour celle qui la porte - serait bien cool aussi.
L'uniforme ce n'est pas que le symbole de l'autorité (ni un fantasme à alimenter le porno d'ailleurs), c'est surtout le symbole de l'égalité entre tous, et à l'école, surtout à l'école, définitivement à l'école
OUI ! :win:

Un uniforme, ça permettrait d'avoir des élèves propres sur eux et pas avec des caleçon à l'air et j'en passe. Et comme déjà bien dit, de toutes façons les ado ont déjà tous la même allure à cause de la mode, alors bon... D'autant plus que, comme Amo, j'imagine un uniforme sans les restrictions hyper précises à la con à coté. Genre, tu porte l'uniforme mais tu a droit à la coiffure et aux bijoux que tu veux. Et le sac allez, choisissez votre sac eatspak les gosses s'il vous faut que ça pour être heureux v_v;;

Quand j'étais même mes parents avaient pas de moyens, je portais les vieilles fringues démodées que mes cousines me refilaient après les avoir portées, et j'aurais vraiment été heureuse qu'il existe un uniforme ou ce genre de trucs ne se serait pas vu. Un uniforme qui pose l'égalité sociale et aussi pose le ton : Ici t'es à l'école, t'es la pour bosser et pas pour aguicher ou faire un concours de mode.
Puis bon avec le nombre d'ado qui lisent des mangas maintenant, je suis sur qu'ils seraient nombreux à kiffer l'idée :awe:
En regardant comment est fringué une personne, tu peux presque déterminer son rang social, niveau étude, QI approximatif, quel musique il/elle aime,..
Cf mes propos au dessus, c'était certainement pas mon cas à l'époque :yukino4: (Et toujours pas maintenant au passage, puisque je porte un jour un tee shirt star wars pour aborder le lendemain une robe fleurie, donc selon le jour ou tu me vois t'a une image totalement différente X-D )

Trit'
Fan des calins de Tiya ^w^
Messages : 4344
Enregistré le : mer. juin 27, 2007 11:03 am

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Trit' »

Little Yokai a écrit :Virer le coté "aguichant" de la jupette - et surtout gênant à tout points de vue pour celle qui la porte - serait bien cool aussi.
Voilà pourquoi j'ai dit, je dis et je dirai toujours "non". Dois-je faire un dessin ou ça suffira ?

Et si, l'expression de la personnalité passe AUSSI (pas essentiellement, mais ça fait partie du tout) par ce qu'on porte et je te le dis : je préfère CHOISIR ce que je mets plutôt qu'ON me l'IMPOSE. Note la différence.

Maintenant, le problème des "caleçons à l'air" (mauvais goût ultime, on est d'accord), ça, ça me paraît être un exemple aussi extrême et facilement trouvé que le JV comme déclencheur des pulsions meutrières de certains tarés (qui n'avaient pas besoin de ça et auraient quand même fait leur carnage tôt ou tard, tout le monde le sait) : je vois encore des tas de collégiens habillés "correctement" dans la rue et ils sont clairement majoritaires, comparés aux autres... Et comme tous les règlements intérieurs des établissements précisent qu'il faut avoir une tenue correcte, il suffirait simplement d'appliquer cette partie (mais là, je passe en mode "idéaliste naïf") et le problème pourrait être réglé sans sortie l'artillerie lourde de l'uniforme (qui est souvent moche et tel que, si ça passe pour de la 2D, je ne veux pas voir ça sur de la 3D et surtout pas des mineur(e)s).

(Du coup, je suis bien content d'avoir pu y échapper, hou lààà...)

Avatar du membre
Sedeto
Réalisatrice de H
Messages : 3428
Enregistré le : mar. avr. 27, 2010 11:45 am
Localisation : Paris
Contact :

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Sedeto »

retarded_fly a écrit :Gamin, ma mère m'a transmis sa haine de la mode, donc au collège/lycée, j'avais l'air d'un parfait plouc ! \o/
Avec le recule, je n'étais pas si mal fringué. Mais c'est juste qu'avec mes fringues achetées à Distri-center en promo, alors que le top-must-have de l'époque c'était les NIKE AIR MAX TRIAX AIR PLUS 200 LIMITED EDITION dans mon collège de bourge ! :(
Puis le lycée. J'étais déjà un peu mieux fringué, mais je repensais toujours à cette histoire d'uniforme quand je voyais que TOUT LE MONDE avait des sacs Eastpak© et la moitié des mecs le generic parka noir avec doudoune sur la capuche -_-
Bon Dieu Retarded Fly, tu as entre 19 et 20 ans c'est ça ? Parce que du décris à la perfection le dresscode de mon collège quand j'y étais, c'est impressionnant ! :sayako:

Techniquement, si l'uniforme est sobre et qu'il se contente d'un "chemise+pantalon+veste en hiver" (cravate facultative, ou noeud papillon, faut voir), je vois pas où est le soucis. C'est une neutralité optimale. J'ai plutôt l'impression qu'à titre personnel Trit', tu n'aimes pas les uniformes... :pouet:
Comme dit bien Amo, le soucis d'appliquer "avoir une tenue correcte" c'est que les professeurs pratiquent ça un peu n'importe comment. Interdisons les débardeurs ! Laissons passer les pulls à cols plongeant. Et j'en passe.

Mais je suis assez d'accord au final pour ce que dit Meles : c'est masquer le soucis, parce qu'au final, ton sac, tes bijoux seront toujours un moyen de faire apparaître ta richesse ou non-richesse (et autres différences). Et à ta première sortie avec tes copines hors école, tu retomberas à la case départ. Je pense que l'individu français d'aujourd'hui ressent le besoin inretenable de se faire remarquer/se démarquer s'il a de bonne raison - richesse entre autre. C'est une question de mentalité ; si ça passe très bien au japon, c'est aussi parce qu'il y a une mentalité de l'ensemble > individu.
Mais il est vrai que les enfants/jeunes se basent assez facilement sur peu de choses, et pour eux les vêtements ont plus d'importance qu'on ne le pense pour "se faire un premier jugement". Si tu passes une journée à discuter avec un camarade et que tu te rends compte le soir que ses parents ont l'air différents, tu te diras ptet "il était sympa quand même" et que ça évitera le jugement vestimentaire le matin même. (ou pas. On est parfois bien con à cet âge là)
Image
Illustrations / Manga / Graphisme : http://www.sedeto.fr
Des dessins toutes les semaines sur Doujin Style !

Trit'
Fan des calins de Tiya ^w^
Messages : 4344
Enregistré le : mer. juin 27, 2007 11:03 am

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Trit' »

Sedeto a écrit :Techniquement, si l'uniforme est sobre et qu'il se contente d'un "chemise+pantalon+veste en hiver" (cravate facultative, ou noeud papillon, faut voir), je vois pas où est le soucis.
T-shirt, pull, jean standard (et en bon état), ça le fait aussi. pourquoi vouloir du costard ? Il sera toujours assez temps d'en mettre un... mais plus tard !
Sedeto a écrit :J'ai plutôt l'impression qu'à titre personnel Trit', tu n'aimes pas les uniformes... :pouet:
C'est pas une impression : je n'ai jamais caché que je suis viscéralement allergique au concept lui-même !

Avatar du membre
Stanelis
Ce membre a épuisé les rangs du forum
Messages : 1462
Enregistré le : sam. juil. 31, 2010 2:05 pm

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Stanelis »

Je comprends pas l'intérêt qu'aurait ces cours de cuisine (soit dit en passant les cours de chimie dans les sections littéraires au lycée étaient des cours de cuisine) étant donné que pour la plupart des plats "classiques" il suffit de savoir lire (et appliquer) une recette. En plus typiquement c'est le genre de choses qui sont censées être enseigné par les parents (sisi les parents sont censés éduquer leurs enfants, pour moi c'est une évidence mais visiblement ce n'est pas le cas pour tout le monde).

En plus maintenant je suis sur que sur youtube il doit y avoir des vidéos expliquant comment cuisiner tout et n'importe quoi avec 3 bouts de ficelles et une baguette.

Vous pourrez me répondre que la mise en application c'est pas forcément évident et là je suis plutôt d'accord pour certains trucs, mais beaucoup de plats de tous les jours peuvent être cuisinés facilement (on est pas au japon). Après si pour vous cuisiner ça signifie faire de la cuisine gastronomique là oui mais à part ça l'intérêt est limité.

Enfin je dis ça mais je ne cuisine pas beaucoup par manque de temps (je fais du 8 h - 22 h ou plus chaque jour) et si j'ai envie de manger des choses plus variées je vais au restau.

Avatar du membre
Galoo
Pro en Lawyering
Messages : 221
Enregistré le : mer. mai 04, 2011 11:22 am

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Galoo »

retarded_fly a écrit :Mais juste enfin avoir la paix avec ces foutus modes à la c**. (ouai, grief personnel en gros)
Là tu rêves. Les uniformes se limitent au cadre scolaire donc si tu les instaures, les jeunes ne feront qu'attendre la fin des cours pour montrer leur appartenance à telle tranche de la société adolescente (sociétés qui évoluent perpétuellement). Donc ça ne réduirait même pas un budget fringues parce que les ados vont pas porter leur uniforme le week-end...

Et même en portant des uniformes, les gens trouveront le moyen de montrer leur distinction (cravate desserrée, jupe remontée à l'extrême ou je sais pas quoi), ou comme tu l'as dis, des accessoires.
Amo a écrit :Et puis c'est classe :bisho:
Regarde l'ensemble des cosplayers avec des uniformes et tu verras que c'est pas une évidence :awe:

Qui plus est, un uniforme c'est à acheter, comme si les familles avaient pas assez de payer la demi-pension et les manuels, et c'est à bien conserver, à moins d'avoir plusieurs sets d'uniforme.

En plus, de ce que je me souviens de mon collège, le "dress-code" ne m'a jamais rien indiqué et au lycée ça m'a permis, encore mieux, d'éviter les cons et de repérer les gens avec qui j'allais pouvoir m'entendre. Après tout, les années lycées c'est fait pour trouver des bons potes avec lesquels s'éclater, et ça l'uniforme n'y changera rien...

Donc bilan l'uniforme, ça sert à rien. Je ne suis pas aussi contre que Trit' mais ça me semble complètement bidon et inutile...
Image Membre de BulleJapon, traducteur de Nostalgia Critic, AMV Enfereur et juriste à ses heures perdues.

Avatar du membre
Sedeto
Réalisatrice de H
Messages : 3428
Enregistré le : mar. avr. 27, 2010 11:45 am
Localisation : Paris
Contact :

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Sedeto »

En plus, de ce que je me souviens de mon collège, le "dress-code" ne m'a jamais rien indiqué et au lycée ça m'a permis, encore mieux, d'éviter les cons et de repérer les gens avec qui j'allais pouvoir m'entendre. Après tout, les années lycées c'est fait pour trouver des bons potes avec lesquels s'éclater, et ça l'uniforme n'y changera rien...
Où comment regrouper les gens en plusieurs catégories préconçues... Les racailles entre racailles, les gothiques entre gothiques, les poufs entre poufs, les baba cool entre baba cool. Et a contrario, si t'as pas un minimum de dresscode d'un d'entre eux c'est pas gagné de rentrer dans ces groupes. Pourtant, il y a surement des gens sympas dans sympas des tas - même les racailles et les poufs, qui sait :niais:
Là dessus au contraire, c'est bien une raison pour laquelle l'uniforme me semblerait intéressant.
Image
Illustrations / Manga / Graphisme : http://www.sedeto.fr
Des dessins toutes les semaines sur Doujin Style !

Avatar du membre
Meles Badger
I drink your milk shake !
Messages : 1354
Enregistré le : lun. mai 10, 2010 11:06 pm

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Meles Badger »

Sedeto a écrit :Où comment regrouper les gens en plusieurs catégories préconçues... Les racailles entre racailles, les gothiques entre gothiques, les poufs entre poufs, les baba cool entre baba cool. Et a contrario, si t'as pas un minimum de dresscode d'un d'entre eux c'est pas gagné de rentrer dans ces groupes. Pourtant, il y a surement des gens sympas dans sympas des tas - même les racailles et les poufs, qui sait :niais:
Là dessus au contraire, c'est bien une raison pour laquelle l'uniforme me semblerait intéressant.
Nan, je pense personnellement que ça ne changera rien du tout... Ce sera dans tes actes et ta manière de parler qu'on te jugera... Imposer une norme ne changera rien, je pense. A moins que tu n'imposes un même uniforme pour tout le monde, avec une même coiffure, et puis tant qu'à faire que tout le monde soit pareil, on prendra un visage type du "bon élève" et on fera de la chirurgie esthétique pour que tout le monde ressemble à ce visage-type et puis on trouvera un moyen de modifier la voix pour que tout le monde parle pareil et de la même manière, et puis on imposerait des hobbys que tout le monde devrait faire et aimer... et puis... et puis...

Plus sérieusement, l'uniforme ne changera rien. Quelqu'un sera rejeté parce qu'il a un gros nez, ou parce qu'il ne s'intéresse pas aux mêmes choses que les autres, ou parce que ses cheveux sont filasses, ou parce qu'on a vu ses parents une fois et "ouh làlà sa mère est moche/conne"... Au pire, ça pourra même aller dans le encore plus non-sensique avec "il est pas dans la même classe que nous = c'est un con, pétons lui la gueule"

(je m'aperçois que je suis peut-être un peu péremptoire, je m'en excuse d'avance)
ImageImage

Avatar du membre
Stanelis
Ce membre a épuisé les rangs du forum
Messages : 1462
Enregistré le : sam. juil. 31, 2010 2:05 pm

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Stanelis »

Nan, je pense personnellement que ça ne changera rien du tout... Ce sera dans tes actes et ta manière de parler qu'on te jugera... Imposer une norme ne changera rien, je pense. A moins que tu n'imposes un même uniforme pour tout le monde, avec une même coiffure, et puis tant qu'à faire que tout le monde soit pareil, on prendra un visage type du "bon élève" et on fera de la chirurgie esthétique pour que tout le monde ressemble à ce visage-type et puis on trouvera un moyen de modifier la voix pour que tout le monde parle pareil et de la même manière, et puis on imposerait des hobbys que tout le monde devrait faire et aimer... et puis... et puis...
Wait what c'est déjà pas cette situation dans notre société ?

Sinon les uniformes ça sert à rien, de toutes façon il y aura des normes sociales quelque soit le système instauré.

Avatar du membre
Meles Badger
I drink your milk shake !
Messages : 1354
Enregistré le : lun. mai 10, 2010 11:06 pm

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Meles Badger »

Stanelis a écrit :Wait what c'est déjà pas cette situation dans notre société ?
Ah nan, y a toujours une culture et une contre-culture dans une société.

On a le choix entre deux uniformisations, c'est déjà bien non ? :mio2:
ImageImage

Avatar du membre
Amo
Figure maternelle
Figure maternelle
Messages : 9518
Enregistré le : mar. mai 15, 2007 10:43 pm
Localisation : Labyrinthe Électre
Contact :

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Amo »

Meles Badger a écrit :Ce sera dans tes actes et ta manière de parler qu'on te jugera...
Ce qui est définitivement mieux que se faire juger par ce que tu portes, parce que tu as un contrôle gratuit sur tes actes et ta manière. Tes actes et ta manière c'est justement, ta personnalité. Et il est mieux de se faire juger sur sa personnalité et sa manière de se comporter que par ce que tu portes. Je ne suis pas naïf: il reste impossible de demander aux gens d'arrêter de se juger. On peut atténuer ça mais ça reste une question d'éducation (familiale), d'expériences et de fréquentations - et l'école n'a rien à voir là dedans.

Bref on ne cherche pas la même chose ici: moi ce qui m'intéresserait, c'est établir une égalité sociale et vestimentaire dans un milieu public et que tout le monde est chargé de fréquenter à un moment dans sa vie. Juste pour rappeller quotidiennement à tout le monde ce concept d'égalité. Après pour que la décision soit moins hypocrite, il faudrait aussi faire en sorte de réparer l'ascenseur social qui est de plus en plus défectueux au fur et à mesure des années. Mais dans mon état d'esprit - et si j'étais ministre de l'éducation :awe: -, ça serait une décision qui servirait pour ensuite fonder les bases d'une éducation nationale plus égalitaire sur l'ensemble du territoire, à un époque où le fossé entre pauvres et riches devient affolant d'un point de vue scolaire. C'est presque idéologique mais je suis convaincu que ça aurait aussi son interêt sur le plan scolaire, tout simplement. C'est transmettre aux pauvres le message "vous êtes comme les riches" et transmettre aux riches le message "vous êtes comme les pauvres", à l'échelle scolaire. Mais pour que ça soit encore plus efficace, il faut, effectivement, des cartes scolaires qui permettent de la mixité, ce qui n'est toujours pas gagné - mon ancien lycée étant sans doute une véritable exception à l'échelle de la région.

Et puis, comme ça, ça participait aussi un peu à l'éradication du port du survêtement :mihi: .

Avatar du membre
Stanelis
Ce membre a épuisé les rangs du forum
Messages : 1462
Enregistré le : sam. juil. 31, 2010 2:05 pm

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Stanelis »

il faudrait aussi faire en sorte de réparer l'ascenseur social qui est de plus en plus défectueux au fur et à mesure des années.
Ah parce qu'il a déjà fonctionné ?

Le seul moment où il y a eu quelque chose de ressemblant vaguement à un ascenseur social c'était dans les années 60 lors de la pénurie de main d'œuvre qualifiée et qu'ils embauchaient au harpon pour des positions de cadre.

En tout cas par les temps qui courent non seulement l'ascenceur social ne monte pas, mais en plus il descend. Il y a pas plus tard qu'il y a 4 semaine j'ai rencontré une fille sortant de science po qui avait un emploi de secrétaire (du vrai secretariat, pas secrétaire d'état à machintruc).

Avatar du membre
Little Yokai
Angst Addict
Messages : 2218
Enregistré le : mar. sept. 21, 2010 12:22 am
Localisation : Rapture
Contact :

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Little Yokai »

Pendant les cours de chimie, on mettait une blouse blanche. Pas pour se protéger des éclaboussures - j'ai jamais vue une blouse se faire tacher en chimie - mais parce que c'est comme ça. Et durant ces cours de chimie, j'avais pas spécialement l'impression de me faire déposséder de ma personnalité ou que tout le monde devait être uniformisé. C'était un vêtement que l'on portait parce qu'on était en cours de chimie.

Bah l'uniforme dans ma tête c'est la même chose mais à la dimension de l'école. L'uniforme n'a pas pour but de lisser les gens et les rendre identiques, mais au contraire d'arrêter de leur faire absolument tout miser sur l'apparence.
Les uniformes se limitent au cadre scolaire donc si tu les instaures, les jeunes ne feront qu'attendre la fin des cours pour montrer leur appartenance à telle tranche de la société adolescente (sociétés qui évoluent perpétuellement). Donc ça ne réduirait même pas un budget fringues parce que les ados vont pas porter leur uniforme le week-end...

Et même en portant des uniformes, les gens trouveront le moyen de montrer leur distinction (cravate desserrée, jupe remontée à l'extrême ou je sais pas quoi), ou comme tu l'as dis, des accessoires.
Bah justement, ce serait parfait. Qu'ils se fassent plaisir avec leur looks les ado, mais en dehors de l'école. Même chose pour les moyens de distinctions sur la manière de porter l'uniforme qui ne sont pas criminels mais au moins bien moins flagrants que tous les looks extrêmes / modes ridicules / Mode indécentes qui circulent dans les établissements scolaires maintenant.

Avatar du membre
Stanelis
Ce membre a épuisé les rangs du forum
Messages : 1462
Enregistré le : sam. juil. 31, 2010 2:05 pm

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Stanelis »

j'ai jamais vue une blouse se faire tacher en chimie
:yukino4: :yukino4: :yukino4:

Attends que je prene en photo mes blouses de chimie tiens. Tu vas voir ce que c'est une blouse tachée.

Ma blouse que j'avais au lycée est percée et tachée de partout. Après si on te faisait porter une blouse de chimie pendant les cours magistraux de chimie (ie quand tu manipules pas), c'est que ton prof était un guignol.

Avatar du membre
Amo
Figure maternelle
Figure maternelle
Messages : 9518
Enregistré le : mar. mai 15, 2007 10:43 pm
Localisation : Labyrinthe Électre
Contact :

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Amo »

Stanelis a écrit : En tout cas par les temps qui courent non seulement l'ascenceur social ne monte pas, mais en plus il descend. Il y a pas plus tard qu'il y a 4 semaine j'ai rencontré une fille sortant de science po qui avait un emploi de secrétaire (du vrai secretariat, pas secrétaire d'état à machintruc).
Attention: le terme d'ascenseur social ne décrit pas ceux qui chopent des diplômes mais ne trouve rien avec et sont obligés de viser plus bas, nop ça c'est le phénomène de surdiplomisation et c'est un autre problème (surtout quand je vais passer un concours de fonction publique de niveau bac où je sais que je serais confronté à des bac+4, bac +5...), l'ascenseur social c'est la possibilité offerte aux gens issus de milieux modestes de pouvoir accéder aux mêmes services et aux mêmes possibilités professionnelles que ceux qui sont plus fortunés, ici particulièrement l'accès à la même éducation et aux mêmes études supérieures. Mais sur ce point il faut aussi surligner le fait que ce n'est pas qu'une question de bourse, les études supérieures se jouant dès le collège, dépendant de la qualité de l'éducation scolaire que tu reçois dans les établissements que tu traverses, de la qualité de l'information sur ton orientation qui te permette de t'aiguiller dans ces choix, de la "crédibilité" de tes notes et de la qualité de préparation à d’éventuels grands concours.

(certains gens souvent de droite vous diront alors que les ZEP sont là pour les plus pauvres, et que c'est déjà bien suffisant, et que ça prouve que les pauvres font pas d'efforts pour s'élever, et ils seront après avoir dit ça bien satisfaits de rester entre eux à se branler la bite et à s'estimer être l'élite de la nation, mais on sait tous avec un peu de réflexion que c'est de la bullshiterie.)

Là on pourrait d'ailleurs me rétorquer que l'uniforme n'a au final rien à voir avec ça, et qu'il suffit de prendre l'exemple anglais pour s'en rendre compte, le pays possédant des études supérieures naturellement financièrement interdites aux pauvres, avec des bourses inchopables et insuffisantes, ce qui est là l'exemple le plus flagrant "d'ascenseur social" déréglé - ce qui explique un peu les émeutes du mois dernier. Mais c'est parce qu'en Angleterre, l'ascenseur social est TRES financier dans sa construction.

Parce que justement, certaines études et rapports ont par contre tendance à souligner qu'en France, cet ascenseur social est déréglé plus pour des raisons sociales que financières: chez nous les bourses fonctionnent bien et permettent à quiconque le souhaite et à quiconque à les capacités demandées, de pouvoir s'impliquer dans des études supérieures riches - note que je ne parle pas du débouché et de tout ça car c'est un autre débat -, non le problème vient du fait que la "classe populaire" aurait une tendance à s'auto-exclure. Souvent parce qu'elle n'a pas le sentiment de faire partie du même monde, et souvent par complexe d'inferiorité, et aussi par une certaine méconnaissance et un certain manque de contact avec les classes au dessus - ce qui est aussi le cas des classes "supérieures" vis à vis des classes populaires, qu'ils traitent souvent avec mépris par ignorance. Les enfants riches vont dans les études supérieures souvent parce que "les parents l'ont déjà fait" donc ils ont déjà le concept de passage à l'université inscrit dans leur "gène" dès l'enfance, donc pour eux c'est normal. Pour les enfants pauvres, c'est parfois quelque chose d'inédit, où ils ne sont pas préparés car personne ne s'y attend où personne n'y est déjà allé. Les études supérieures ont pour certains de leur point de vue un sentiment inaccessible, quelque chose réservé "aux riches" - souvent on attend d'eux dans la famille qu'ils travaillent au plus vite, ce que les études retardent...

(et parce que parfois, même avec des bourses, certaines écoles prestigieuses restent trop chères... Mais la plupart d'entre elles sont privées, donc c'est un autre point.)

Bon je vais pas continuer 400 000 ans mais vous voyez où je veux en venir. Notre ascenseur social est déréglé parce que les trois classes sociales à l'heure actuelle (populaires/moyennes/riches) se côtoient peu et donc s'enferment peu à peu dans des cases qui souvent implique du mépris vis à vis des deux autres classes, mépris qui peut se transformer en agressivité voire en haine. La mixité sociale est une obligation. Et ça passe par l'instauration des uniformes en école, comme je dis depuis le début, au moins pour donner l'IMPRESSION que tous sont égaux devant une institution étatique primordiale.

A voir par contre si les hommes politiques - qui aiment gagner des voix en jouant justement sur les haines qui divisent chaque classes sociale - oseraient faire ça.

TU TU RU :note: .

Avatar du membre
Stanelis
Ce membre a épuisé les rangs du forum
Messages : 1462
Enregistré le : sam. juil. 31, 2010 2:05 pm

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Stanelis »

, les études supérieures se jouant dès le collège,
En fait elles se jouent dès la maternelle pour les plus grosses écoles.

Mais ce que je voulais dire c'est surtout que l'ascenseur social ne sera présent que lorsque les décideurs auront besoin de plus de personnes à des postes de cadre. Et tant qu'on ne sera pas dans ce cas il n'y aura pas vraiment de transferts parmi les classes de la société autres qu'un mouvement descendant.
dépendant de la qualité de l'éducation scolaire que tu reçois dans les établissements que tu traverses, de la qualité de l'information sur ton orientation qui te permette de t'aiguiller dans ces choix, de la "crédibilité" de tes notes et de la qualité de préparation à d’éventuels grands concours.
Elles dépendent surtout de ton environnement social, une personne ayant un ingénieur ou un prof dans sa famille a beaucoup plus de chances qu'une personne qui n'en a pas d'intégrer une très grande école (je pense aux ENS et à polytechnique). Tout simplement parce que pour cartonner aux concours d'entrée (que j'ai passé donc je connais un peu) il faut déjà avoir plus ou moins les compétences qu'on est censé t'enseigner en école. En prépa tout ce qu'on t'enseigne c'est le coté technique des disciplines scientifiques, mais pour vraiment réussir aux concours (notamment aux oraux) il faut aussi acquérir le sens physique (le "feeling"), et ça seule la pratique ou le fait d'avoir été plongé dans des problématiques du milieu depuis le plus jeune age peut permettre de l'acquérir.

Avatar du membre
Galoo
Pro en Lawyering
Messages : 221
Enregistré le : mer. mai 04, 2011 11:22 am

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Galoo »

Sedeto a écrit :Où comment regrouper les gens en plusieurs catégories préconçues... Les racailles entre racailles, les gothiques entre gothiques, les poufs entre poufs, les baba cool entre baba cool. Et a contrario, si t'as pas un minimum de dresscode d'un d'entre eux c'est pas gagné de rentrer dans ces groupes. Pourtant, il y a surement des gens sympas dans sympas des tas - même les racailles et les poufs, qui sait :niais:
Là dessus au contraire, c'est bien une raison pour laquelle l'uniforme me semblerait intéressant.
Je comprends ce que tu veux dire et ce que tu espères que l'uniforme apportera, mais justement ça n'est pas utile.

Oui, il y a des catégories préconçues et OUI, c'est nécessaire, ça rend la vie plus facile, ça permet aux élèves de rester en groupes soudés aux intérêts communs. Ca ne sert à rien dans un environnement scolaire de vouloir que tout le monde se mélange, le tri se fera tout seul. Alors si un dresscode permet le regroupement plus rapidement, tant mieux. Et je parle bien du scolaire et pas du professionnel, et les deux ne sont pas connectés.

Après je ne dis pas du tout que les gens ne parlent qu'à ceux de leurs groupes. Moi-même je n'ai jamais appartenu à un seul groupe et fréquentait pêle mêle des geeks, des racailles (héritées de mon enfance, je l'admets), des sportifs, des poufs... Tant que la personne était sympa, ça m'allait. Au final, je pense que l'uniforme dans cette optique ne serait qu'une façade pour cacher le regroupement en "clans" (terme à relativiser).
Little Yokai a écrit :Bah justement, ce serait parfait. Qu'ils se fassent plaisir avec leur looks les ado, mais en dehors de l'école. Même chose pour les moyens de distinctions sur la manière de porter l'uniforme qui ne sont pas criminels mais au moins bien moins flagrants que tous les looks extrêmes / modes ridicules / Mode indécentes qui circulent dans les établissements scolaires maintenant.
Moins flagrant que les looks indécents ? J'ai bien vu au Japon les filles aller le matin au bahut avec la jupe aux genoux et en fin d'après-midi la mettre à ras-la-touffe. C'est pas vraiment différent. L'argument de Sedeto était louable et je vois l'objectif, mais là, à part sanctionner de façon un peu arbitraire les choix vestimentaires (certes douteux voire carrément vulgaire, je le reconnais volontiers) de tout un chacun qui a sa liberté d'expression/connerie, je ne vois pas où tu veux en venir... Tu as été traumatisé par ce à quoi ressemblaient les autres dans leur accoutrement ? Ca viole un principe (à part la pudeur et ça franchement c'est plus à l'ordre du jour) ? C'est une question hein, pas une attaque. :mio2:
Image Membre de BulleJapon, traducteur de Nostalgia Critic, AMV Enfereur et juriste à ses heures perdues.

Avatar du membre
Jaerdoster
Nico-Niconasse
Messages : 3042
Enregistré le : dim. avr. 18, 2010 1:16 am

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Jaerdoster »

Tu sais, dans les années 60/70, quand nos parents étaient à l'école, ils portaient une blouse hein, avec leur vêtements en dessous.
Ça permettait d'avoir son look mais que tout le monde aie la même gueule en classe.

Avatar du membre
Little Yokai
Angst Addict
Messages : 2218
Enregistré le : mar. sept. 21, 2010 12:22 am
Localisation : Rapture
Contact :

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Little Yokai »

Galoo a écrit :
Little Yokai a écrit :Bah justement, ce serait parfait. Qu'ils se fassent plaisir avec leur looks les ado, mais en dehors de l'école. Même chose pour les moyens de distinctions sur la manière de porter l'uniforme qui ne sont pas criminels mais au moins bien moins flagrants que tous les looks extrêmes / modes ridicules / Mode indécentes qui circulent dans les établissements scolaires maintenant.
Moins flagrant que les looks indécents ? J'ai bien vu au Japon les filles aller le matin au bahut avec la jupe aux genoux et en fin d'après-midi la mettre à ras-la-touffe. C'est pas vraiment différent. L'argument de Sedeto était louable et je vois l'objectif, mais là, à part sanctionner de façon un peu arbitraire les choix vestimentaires (certes douteux voire carrément vulgaire, je le reconnais volontiers) de tout un chacun qui a sa liberté d'expression/connerie, je ne vois pas où tu veux en venir... Tu as été traumatisé par ce à quoi ressemblaient les autres dans leur accoutrement ? Ca viole un principe (à part la pudeur et ça franchement c'est plus à l'ordre du jour) ? C'est une question hein, pas une attaque. :mio2:
Je dirais que c'est une histoire d'ambiance '_'. Tu sais, selon le même principe "Place une voiture nickel dans une banlieu, personne y touche, casse y un retro, un jour plus tard elle est défoncée". Cette espèce de suite logique qui se forme dès qu'une barrière est franchie. Pour moi, le look est une de ces premières barrières.

L'école est censé être un lieu ou tu viens pour apprendre des choses. Y venir avec des tenues débraillées, déchirées et j'en passe, ça pose pas le ton d'une ambiance studieuse, au contraire. Alors qu'en uniforme, direct t'a déjà un ton plus studieux, et celui-ci à l'avantage de ne pas imposer des choix hyper subjectif en matière de ce qui est "mettable" et de ce qui ne l'est pas, puisqu'il serait le même pour tous.

La liberté d'expression, c'est une chose, mais une uniforme ne bride pas l'intégrité d'une personne. Et si la liberté d'expression des ado se fait au détriment du sérieux en classe, c'est un peu moyen. Après je dis pas que porte un uniforme va magiquement rendre tous le monde sage et studieux, évidemment que non. Mais c'est direct plus sérieux, un peu "Je met l'uniforme, je suis en cours".

Wé non en fait j'ai du être traumatisée par les gamines de 14 ans en décolleté plongeant et string apparent :scanty:

Avatar du membre
Stanelis
Ce membre a épuisé les rangs du forum
Messages : 1462
Enregistré le : sam. juil. 31, 2010 2:05 pm

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Stanelis »

Wé non en fait j'ai du être traumatisée par les gamines de 14 ans en décolleté plongeant et string apparent
Je vois pas le problème, c'était une contribution acceptable à l'étude de la géométrie. :oguie:

Avatar du membre
Galoo
Pro en Lawyering
Messages : 221
Enregistré le : mer. mai 04, 2011 11:22 am

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Galoo »

Sir Jaerdoster a écrit :Tu sais, dans les années 60/70, quand nos parents étaient à l'école, ils portaient une blouse hein, avec leur vêtements en dessous.
Ça permettait d'avoir son look mais que tout le monde aie la même gueule en classe.
J'ai checké et non, mes parents n'ont jamais porté de blouses pendant toute leur scolarité et ils sont nés au début des années 60... Ceci dit je vois ton propos et ça revient à ce que je disais : ça sauve les apparences mais ça a une utilité ?

Je comprends mieux ce que Little Yokai voulait dire et je concède que le sérieux dans l'enseignement, une ambiance de classe sereine et égalitaire, c'est nécessaire. Mais c'est quand même réduire la scolarité (jusqu'à l'enseignement supérieur) à des cours. Or, je vais paraître exceptionnellement cliché, mais c'est vrai : c'est aussi la période de découverte de soi à tous les niveaux, où on se fait certains potes qui dureront pour la vie, où on a les premières expériences sentimentales/sexuelles/alcooliques, où l'interactivité sociale prend tout son sens. Ce serait dommage de prôner l'uniforme en disant que ça sauve scolarité, parce que ça passerait à côté de la moitié du sens qu'a la scolarité (enfin pas en Corée du Sud, mais en France et dans les modèles européens, j'aurais tendance à croire que oui).

Mais encore une fois, je n'aurais rien CONTRE l'uniforme. Tant qu'il est pas beige et qu'il gratte pas.
Image Membre de BulleJapon, traducteur de Nostalgia Critic, AMV Enfereur et juriste à ses heures perdues.

Avatar du membre
Sedeto
Réalisatrice de H
Messages : 3428
Enregistré le : mar. avr. 27, 2010 11:45 am
Localisation : Paris
Contact :

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Sedeto »

Galoo a écrit :
Sir Jaerdoster a écrit :Tu sais, dans les années 60/70, quand nos parents étaient à l'école, ils portaient une blouse hein, avec leur vêtements en dessous.
Ça permettait d'avoir son look mais que tout le monde aie la même gueule en classe.
Je comprends mieux ce que Little Yokai voulait dire et je concède que le sérieux dans l'enseignement, une ambiance de classe sereine et égalitaire, c'est nécessaire. Mais c'est quand même réduire la scolarité (jusqu'à l'enseignement supérieur) à des cours. Or, je vais paraître exceptionnellement cliché, mais c'est vrai : c'est aussi la période de découverte de soi à tous les niveaux, où on se fait certains potes qui dureront pour la vie, où on a les premières expériences sentimentales/sexuelles/alcooliques, où l'interactivité sociale prend tout son sens. Ce serait dommage de prôner l'uniforme en disant que ça sauve scolarité, parce que ça passerait à côté de la moitié du sens qu'a la scolarité (enfin pas en Corée du Sud, mais en France et dans les modèles européens, j'aurais tendance à croire que oui).
Oui enfin ce n'est pas l'uniforme qui empêchera n'importe quel jeune de draguer ou de boire de l'alcool... Et puis euh si sorry, l'école c'est surtout des cours... et des interactions sociales. Et là on parle d'uniforme surtout pour le point B ! Et pas pour les brider, bien au contraire...

(j'ai un peu l'impression de voir un débat entre des gens qui sont satisfait en grande partie de leur scolarité et de ce qu'ils y ont vu et d'autres moins :dent: )
Image
Illustrations / Manga / Graphisme : http://www.sedeto.fr
Des dessins toutes les semaines sur Doujin Style !

Avatar du membre
Jaerdoster
Nico-Niconasse
Messages : 3042
Enregistré le : dim. avr. 18, 2010 1:16 am

Re: Cours de cuisine à l'école

Message par Jaerdoster »

Haha, fallait faire votre scolarité dans la cité ou j'ai grandi: aucun problèmes, ont étaient tous fauchés on avait tous des Atemi aux pieds et les pantalons des grands frères quand on en avait.
Inégalité sociale ? Jamais entendu parler. :kyou:

Répondre