Pour retrouver la communauté Thalie 24/24 7/7, une seule adresse: celle qui mène à notre beau serveur Discord.

-> https://discord.gg/PQXxevv <-

Topic du regardage d'anime (2016)

Les trucs dessinés ou animés par les japonais qui finissent inévitablement par subir notre jugement critique et aiguisé.

Modérateur : La Force Poissons

Avatar du membre
Sedeto
Réalisatrice de H
Messages : 3428
Enregistré le : mar. avr. 27, 2010 11:45 am
Localisation : Paris
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Sedeto » mar. nov. 22, 2016 10:57 am

Je suis surprise de ne voir personne parler plus que ça d'Occultic;nine ?
Je viens de regarder l'épisode 3 et, oui, certes, je suis surtout hyper fan de tout l'aspect esthétique de l'anime, mais je ne trouve pas l'intrigue moins prenante. Pour l'instant ça part sur des bases de "pleins de personnages qui vont peu à peu se croiser et se retrouver autour de plusieurs intrigues qui sont en fait liées", avec un peu de "scènes de blabla qui tentent de se la jouer un peu Nisioisin" (pas toujours oméga réussi mais ça colle bien à l'ambiance). L'épisode 1 est particulièrement dense dans le genre, ce que je trouve plus appréciable par rapport à nombre d'episodes 1 mou du genou.
Bref, je serais curieuse de savoir ce qui fait que peu de gens se sont pas trop penché dessus, peut-être le main character un peu relou au début ?
On est par ailleurs clairement dans un anime dans la lignée des Steins;gate/chaos;head et co, ce qui nourrit un peu plus mon intérêt pour la série.
Et j'aime beaucoup les deux génériques tant musicalement (Itou Kanako <3) que graphiquement.

Image
Illustrations / Manga / Graphisme : http://www.sedeto.fr
Des dessins toutes les semaines sur Doujin Style !

Avatar du membre
Yokathaking
Encore plus loin que le dernier rang
Messages : 1870
Enregistré le : mer. août 31, 2011 8:19 pm
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Yokathaking » mar. nov. 22, 2016 11:38 am

Sedeto a écrit :Je suis surprise de ne voir personne parler plus que ça d'Occultic;nine ?
On est au moins trois à mater, en l'occurence @Antoine Peyralout, @Kmeuh et moi.
Je trouve l'animé sompa, surtout pour sa réalisation en vrai. Le twist de milieu de série était fun (fin fun, j'étais pas mort de rire devant mon écran mais l'animé fait un twist amusant), même si prévisible, et les personnages sont sympas une fois que tu réussis à dépasser l'épisode 1 (qui est une purge, au secours). J'espère juste qu'il va pas essayer d'être méga sérieux sur sa fin et qu'il va rester dans son délire "on est sérieux mais on se prend pas au sérieux" jusqu'au bout.
Image

Avatar du membre
lololeboiteux
Club des 200
Messages : 231
Enregistré le : mer. nov. 04, 2015 11:34 am
Localisation : Rouen
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par lololeboiteux » mar. nov. 22, 2016 6:15 pm

Moi je regarde aussi et par certains aspect c'est pas mal mais j'arrive pas à m’enthousiasmer, ça se perd dans des circonvolutions verbeuses et abusives pour se donner un genre (déjà de base j'ai horreur de ça même quand c'est bien fait, c'est pour ça que je déteste tous les Monogatari). Cela dit le dernier épisode m'a plutôt bien plus par rapport aux autres à voir comment va se développer ce nouvel aspect de l'histoire.
Et les gens parlent pas tout simplement parce que d'autres titres assez divers et nombreux occupent leur conversations déjà :kyou:

Avatar du membre
Poyjo
Club des 200
Messages : 236
Enregistré le : lun. juin 01, 2015 6:04 pm
Localisation : Kamiyama Festival
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Poyjo » mar. nov. 22, 2016 8:10 pm

Sedeto a écrit :Je suis surprise de ne voir personne parler plus que ça d'Occultic;nine ?
En fait y a pas grand monde qui parle tout court :x.

Perso je craque sur Fune wo amu, je vais pas m'étendre dessus parce que je suis censé le faire sur Nekotsuki-Studio demain mais c'est super charmant, attirant et maladroit à la fois. C'est une série plein de bonnes intentions, un sujet à priori ennuyeux traité avec passion avec un début d'histoire d'amour. Y a de la bonne musique à fond pour les passages clés, comme pour te dire sans détour qu'il se passe quelque chose de génial ; ça n'arrive pas à le faire dans la délicatesse mais ça reste attachant. Y a quelques bonnes idées visuelles, une excellente animation et un chara-design accrocheur.
J'étais tenté parce que quelqu'un a comparé ça à Hyouka (hs : plus ou moins hypé par le film live) mais je suis pas sur de voir comment exactement ? La relation amoureuse ? Elle a l'air beaucoup plus direct et j'espère vraiment qu'elle va aboutir à quelque chose. Le monde des livres ? Hyouka le traite de manière extrêmement superficielle et celui des dictionnaires a l'air vraiment à part.
ImageImage
Image Image Image Image
Ice Cream, I Scream

Avatar du membre
Kmeuh
A fait plein de messages !
Messages : 607
Enregistré le : ven. févr. 21, 2014 4:24 pm
Localisation : Oise
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Kmeuh » mer. nov. 23, 2016 7:14 pm

En fait Occultic;Nine c'est comme Steins;Gate (coïncidence, je ne pense pas :niais: ) : les premiers épisodes peuvent être ultra lourds pour certains, avec notamment les personnages difficiles à aborder et qui prennent pas au sérieux se qui se passe, mais une fois qu'on a passé le début, l'intrigue prend une tournure de plus en plus sérieuse et les protagonistes s'y mettent sérieusement.

Depuis 3-4 épisodes je me prend vraiment au jeu malgré la volonté qu'a l'anime de se la jouer Monogatari parce que ?. On a vraiment envie de savoir c'est quoi tout ce merdier, kesskisspass. :inaba:
Ah par contre le MC est toujours aussi CHIANT, oh mon dieu sérieux quoi.
Et y a que moi qui écoute en boucle l'ending ? :mihi:

Sinon, Shakunetsu no Takkyû Musume / Ping Pong Girls est toujours sympa à suivre, même si ils abusent un peu sur le plaisir et l’exaltation des joueuses. Tous ces traits rouges sur les joues. :yuyushiki:
« I have a message from another time. »


Image Image Image

Avatar du membre
Ramou
La cavalerie de la bière
Messages : 1898
Enregistré le : mer. févr. 11, 2009 4:49 pm
Localisation : Bois de Vincennes.
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Ramou » jeu. nov. 24, 2016 9:10 pm

Bon, va falloir que je teste ça alors.

Avatar du membre
Sedeto
Réalisatrice de H
Messages : 3428
Enregistré le : mar. avr. 27, 2010 11:45 am
Localisation : Paris
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Sedeto » jeu. nov. 24, 2016 10:21 pm

Kmeuh a écrit :Et y a que moi qui écoute en boucle l'ending ? :mihi:
Bein non, il y a moi aussi, mais je suis assez incapable de dire pourquoi. Peut-être ce petit rythme "moyen oriental" sur la transition entre le couplet et le refrain ? :kyou: (ce même rythme qu'on retrouve dans certaines chansons de Man with a Mission, à chaque fois ça me surprend)
Maintenant que vous m'avez soufflé qu'il y a un twist, quelqu'un peut me dire à quel épisode c'est que je me grouille d'y aller ? :'D
Image
Illustrations / Manga / Graphisme : http://www.sedeto.fr
Des dessins toutes les semaines sur Doujin Style !

Avatar du membre
Kmeuh
A fait plein de messages !
Messages : 607
Enregistré le : ven. févr. 21, 2014 4:24 pm
Localisation : Oise
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Kmeuh » jeu. nov. 24, 2016 11:46 pm

Sedeto a écrit :
Kmeuh a écrit :Et y a que moi qui écoute en boucle l'ending ? :mihi:
Bein non, il y a moi aussi, mais je suis assez incapable de dire pourquoi. Peut-être ce petit rythme "moyen oriental" sur la transition entre le couplet et le refrain ? :kyou: (ce même rythme qu'on retrouve dans certaines chansons de Man with a Mission, à chaque fois ça me surprend)
Les "pa pa la la" en fond, le "ONE, TWO THREE FOUR FIVE, SIX SEVEN NINE". :marii3:
Sedeto a écrit :Maintenant que vous m'avez soufflé qu'il y a un twist, quelqu'un peut me dire à quel épisode c'est que je me grouille d'y aller ? :'D
Le dernier en date tout simplement. Enfin les 2 derniers pour être plus précis.
...
Bon en fait concrètement c'est un twist qui, selon @Yokathaking et d'autres personnes un poil ardues, se devine assez facilement dès les touts premiers épisodes. Je te laisse le découvrir si tu n'as pas déjà deviné (moi je l'ai su que quand ils l'ont annoncé cash aux spectateurs, donc cette semaine). :akane2:
« I have a message from another time. »


Image Image Image

Avatar du membre
Apey
Entre dans les mémoires
Messages : 306
Enregistré le : lun. déc. 29, 2014 1:23 am
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Apey » ven. nov. 25, 2016 10:53 am

En effet Occult;Nine, après son piètre premier épisode, remonte bien la pente et est maintenant super intéressant à suivre (surtout quand comme moi je ne vois pas les twists arriver parce que je suis très mauvais là-dedans).

Sinon, j'aimerai bien mettre l'emphase sur deux animes qui sont un peu mes deux coups de coeur de la saison, et malgré les excellents titres de la saison (Keijo, Yuri on Ice, Euphonium...) :

Fune wo Amu (6/11) : l'histoire de la création d'un dictionnaire. C'est beaucoup plus intéressant que ça en a l'air, notamment grâce aux personnages réellement attachants. Outre la création, la recherche et les déboires qu'occasionnent la création d'un dictionnaire, l'anime se concentre aussi pas mal sur la vie sentimentale du MC et c'est également très bien fait et très mignon. Bref, après l'inconstant Kabaneri et l'horrible Battery, je me réconcilie un peu avec le créneau noitaminA.
(j'ai pas vu le film live mais il paraît qu'il est bien aussi)

Poco's Udon World (7/12) : mon chouchou de la saison, et sans doute de l'année vu comment c'est parti. L'histoire d'un designer qui revient dans la campagne de chez ses parents et qui se retrouve à s'occuper d'un enfant-tanuki. Je ne suis pas forcément fan du jeu des comparaisons, mais cet anime prend meilleurs les meilleurs côtés des Barakamon, Amaama to Inazuma ou encore Usagi Drop.
L'anime est à la fois très drôle (grâce notamment à l'excellente performance de Yuuichi Nakamura en tant que MC) et très humain (ce qui est paradoxal quand on parle d'un tanuki avouns-le). Je prends de très belles leçons de vie à chaque épisode, ce qui me touche pas mal dans mon kokoro.
L'anime est chez ADN en H+jesaispascombienmaisaumoinsonl'aplusoumoinsendirect.

Avatar du membre
QCTX
Fait partie du paysage
Messages : 132
Enregistré le : lun. mars 30, 2009 12:44 am
Localisation : RP

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par QCTX » sam. déc. 03, 2016 5:28 pm

Amaama to Inazuma : Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai vraiment eu beaucoup de mal à poursuivre au-delà des trois premiers épisodes.
Il y a pourtant tout pour me plaire dans cette série : de la loli active, de la lycéenne timide, un papa dépassé, des potes charismatiques... et des recettes de cuisine !
Bon, OK, le format tranche de vie en première partie + recette en deuxième partie rendent les épisodes un tant soit peu routiniers (le titre gâchant la surprise de la recette du jour), la lenteurs des évènements n'aide pas à s'immerger et les premières recettes semblent tellement basiques (à partir du moment où vous savez cuire du riz)... Et puis cette passion du réal pour le cochon-mouton reste très étrange.
De plus, il faudra que je comprenne un jour cette phobie des couteaux au pays du katana et cette méthode ridicule et dangereuse de la patte de chat pour couper les aliments.
Pour le scénario, on a donc un papa qui élève seul depuis moins d'un an sa loli (madame étant décédé) et qui galère un peu dans sa vie de prof de lycée. Ne sachant absolument pas cuisiner, il va tomber sur un resto tenu par une de ses élève dont la mère est un chef reconnu. Pas de romance, mais des cours de cuisine qui s'instaurent pour que les deux progressent dans leur quotidien. Les recettes sont simples et facile à prendre en note. Cependant, certain détails, si vous savez un tant soit peu cuisiner, font un peu frémir. Genre, mettre les oignon dans le beurre lors de la préparation d'une béchamel, ou la notion de retourner une crêpe chaude, dans la poêle... a main nues. D'un autre côté, il y a une certaine originalité dans les plats qui font que leur découverte (pour un palais occidental) peut sembler intéressant (comme le curry sec, ou les crêpes à la patate douce).
Bref, je recommande si vous souhaitez découvrir des recettes simples et que la tranche de vie ne vous dérange pas. Sinon, vous avez Shougeki no Soma à l'opposé du spectre.

Honobono Log :Des épisodes de 2 minutes sur la vie de jeune couples. C'est WAFFy au possible, c'est animé à la truelle, mais ça reste très poétique. A regarder roulé en boule dans le canapé, avec un bol de glace sous la main.
J'approuve.
Image

Avatar du membre
Amo
Figure maternelle
Figure maternelle
Messages : 9507
Enregistré le : mar. mai 15, 2007 10:43 pm
Localisation : Labyrinthe Électre
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Amo » lun. déc. 12, 2016 1:21 pm

Jun, la voix du coeur ("The Anthem of the Heart" ou "Kokoro ga Sakebitagatterunda.")

Image

Une lycéenne bavarde qui s'est forcée à devenir muette après avoir créer un sacré dawa dans sa famille lors de son enfance, et qui va se métamorphoser au sein de l'organisation d'une comédie musicale pour son lycée. Film par peu ou prou la même équipe que AnoHana. (Réal, chara-design, scénariste, etc.)

J'ai dans l'ensemble bien aimé le film, y'a des jolis sentiments, y'a une morale efficace, c'est visuellement charmant, l'héroïne a des pures tronches qui créent souvent une petite forme d'hilarité mais passé la moitié y'avait un truc qui me gênait sans que j'arrive à mettre la main dessus. Je trouve dommage, en gros, que le film montre peu. Toutes les évolutions des personnages passent par des dialogues, et même leurs caractères nous sont parfois déterminés par ce que les autres en disent, tant c'est pas forcément clair à l'image (genre je trouve que la relation entre Nito et Jun, et les liens qu'ils partageaient dans le passé, sont pas forcément beaucoup mis en avant par l'image, du coup la "révélation" donne l'impression de sortir de nulle part....) Alors après quand j'ai dit ça on m'a signalé que "venant d'un film qui met une emphase très importante sur les bienfaits de la parole" c'était pas incohérent donc, oui, certes, mais une telle dépendance aux dialogues j'ai du mal à être emballé.

Mais du coup j'ai trouvé le film finalement un peu trop mécanique, et ça m'a un peu sorti du truc. J'ai quand même ressenti pas mal de trucs dans la grosse scène finale de la comédie musicale, qui est là où tout le film veut nous emmener, mais, je sais pas, je trouve le film au final un peu impersonnel et ça me rend triste, parce que j'en attendais pas mal.

Avatar du membre
Sedeto
Réalisatrice de H
Messages : 3428
Enregistré le : mar. avr. 27, 2010 11:45 am
Localisation : Paris
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Sedeto » lun. déc. 12, 2016 2:22 pm

Petit retour aussi sur Kokoro Ga Sakebitagatterunda (gnnn ce nom français je n'y arrive pas)

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec @Amo car pour ma part, j'ai énormément accroché au film - après je comprends ce petit sentiment de gène mais chez moi il est plus à 5% d'importance donc je passe largement outre.
C'est justement ce que j'avais beaucoup aimé dans AnoHana et que j'aime dans ce film : Les personnages principaux finissent à un moment donné par se retrouver par deux, mais pas forcément juste les pairing, ce qui donne lieu à des discussions intéressante et multiplie les points de vue et les échanges sur les relations de chacun. Après, je ne dirais pas que tout passe là dedans car, outre la relation dont à parlé Amo qui effectivement, aurait mérité peut-être quelques scènes mieux branlées pour mieux amener la fin (que je n'ai trop pas vu venir).
Je pense que ce que j'ai surtout apprécié dans ce film, c'est que c'est dans ces nombreux dialogues, échanges parfois très francs, où certaines choses peuvent nous parler et faire écho à des choses personnelles.
Egalement, j'ai trouvé les musiques vachement cool ; la crédibilité de la mise en place du concert (en dehors du temps de répétition un peu limite "oups plus qu'un mois :'D") me semble bien gérée, avec les mecs du club de Vocaloid et les reprises de thèmes connus, j'ai trouvé ça vraiment bien joué. Et la superposition finale, c'est over the top.

J'ai écouté l'OST en boucle hier soir et les morceaux du reste de l'OST sont vraiment chouettes. :eup:

Et puis surtout, ils réussissent à donner du charisme à une scène avec un accordéon, moi je dis, bravo. :pouet:
Image
Illustrations / Manga / Graphisme : http://www.sedeto.fr
Des dessins toutes les semaines sur Doujin Style !

Avatar du membre
Docteur Nock
Doc de combat
Messages : 1977
Enregistré le : dim. nov. 14, 2010 12:51 pm
Localisation : Enfermé dans sa chambre
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Docteur Nock » lun. déc. 12, 2016 4:20 pm

C'est marrant, parce que finalement, ce que j'avais retenu du film, c'est pas l'aspect super bavard, mais, à l'inverse, tout le travail d'animation extrêmement fin et bien fichu sur les mimiques et les expressions des personnages, et en particulier Jun.
Pour moi, c'est clairement une petite perle en terme de character acting et le film réussi extrêmement bien, par l'animation, à faire passer les émotions de son héroïne qui ne parle pas (et en plus, gnnn, elle est tellement chou, mais je m'égare).

Après, j'ai vu ce film il y a quelques mois, et en dehors de cette géniale ouverture "destruction d'enfance en moins de 5 minutes", de la formidable scène "finale" (l'entrée en scène de Jun), du fait que c'est extrêmement Okada (mais pas un Okada mal branlé, comme il peut y en avoir) et de cette emphase mise sur l'animation de Jun, je n'ai pas énormément de souvenir du film.
Mais si vous cherchez sur ce topic, il me semble en avoir parlé, avec une trentaine d'autres films, dans un immense billet plus tôt dans l'année.

Avatar du membre
Eruliuce
Entre dans les mémoires
Messages : 339
Enregistré le : ven. févr. 21, 2014 7:14 pm
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Eruliuce » lun. déc. 12, 2016 10:35 pm

J'ai peut-être pas encore assez de recul pour dire ça définitivement vu que ça fait que deux jours, mais c'est mon film d'animation préféré. Faudra que je le revois pour confirmer, mais dans mon kokoro il est passé devant L'Etrange Noël de Mister Jack, Nausicaä de la Vallée du Vent et Paprika.
Je suis passé complètement à côté de ce qui a dérangé @Amo pour ma part. Ce que je n'avais pas ressenti à fond dans Anohana (j'ai adoré AnoHana, mais j'ai pas ressenti le petit truc en plus que je ne saurais pas décrire et que je nommerai simplement CLANNAD, puisque c'est dans cette dernière série que je l'ai le plus ressenti), je l'ai vécu jusqu'au bout dans ce film.
Sedeto a écrit :J'ai écouté l'OST en boucle hier soir et les morceaux du reste de l'OST sont vraiment chouettes. :eup:
Same here.
La scène super émouvante, suivie d'une reprise de Greensleeves avec une tension de malade, j'étais complètement out of the game. Obligé d'écouter en boucle l'OST après ça. Et je suis d'accord, je vois rarement des superpositions de thèmes comme ça, je m'attendais pas à voir ça dans un anime qui soit pas à fond dans la musique. GG le film !
Sedeto a écrit :Et puis surtout, ils réussissent à donner du charisme à une scène avec un accordéon, moi je dis, bravo. :pouet:
Sinon on parle du mec qui compose un mélange de métal symphonique et de pop/rock, et qui se ramène sur scène devant son groupe de métal et son orchestre avec un accordéon ? C'est pas mal badass aussi dans le genre : https://www.youtube.com/watch?v=hrIpuaW ... t=1h20m57s
Image

Avatar du membre
QCTX
Fait partie du paysage
Messages : 132
Enregistré le : lun. mars 30, 2009 12:44 am
Localisation : RP

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par QCTX » lun. déc. 12, 2016 11:08 pm

Ballerina
Parce qu'il n'y en a pas que pour les japoniaiseries par ici !
Long métrage pour enfants, tout en 3D avec des personnages à tête bulbeuse et au petit corps.
Un couple d'orphelins bretons s'enfuient pour Paris et pour enfin réaliser leurs rêves respectifs : danser à l'Opéra pour elle et devenir le plus grand inventeur de tous les temps pour lui.
On évite heureusement le coup du "seuls les enfants sont intelligents, les adultes sont soit bêtes, soit méchants" que je reproche aux productions visant ce type de public.
Le point le plus gênant pour moi (qui m'a carrément fait sortir du film) : toutes les chansons sont en anglais (il y a aussi de belles musiques, heureusement). Ce qui s'explique par une contrainte budgétaire forte et une co-réalisation québecoise.
Pour le reste, c'est gentil, mignon et ça mange pas de pain. On sent qu'il y a pas mal de choses qui ont été rabotées au passage et qui auraient méritées plus de détails (pourquoi la méchante est méchante ?), mais que le budget et la longueur subséquente du film n'ont pas permis.
Bien entendu, le public était majoritairement féminin et de 6 à 12 ans. Le directeur technique était présent pour répondre aux questions, mais n'a pas su adapter son discours à son public : plein de termes techniques, des phrases verbeuses à n'en plus finir qui ont fait quitter les lieux aux plus impatients (un gouter était proposé à la sortie). Je retiens cependant quelques détails intéressant :
- à la question "combien ca fait de dessins pour tout le film ?" la réponse a été très intelligente en séparant les dessins papiers de croquis préparatoires (personnages et lieux historiques) des "images" visionnées lors du film (24*60*60* 90 minutes).
- toutes les scènes de ballet ont été chorégraphiées et interprétées par la présidente actuelle de l'Opéra de Paris.
- les premières chorégraphies ont été récupérées en motion capture, mais le résultat n'a pas été concluant, ils sont revenu à une technique plus "traditionnelle", les key frames.
- le doublage a eu lieu avant la finalisation des images. Les comédien ont performé sans même avoir de support visuel "pour que cela n'altère pas la qualité de leur jeu". Pas trop pu juger de ça à l'oreille, mais ça me parait assez étrange comme pratique pour le relever. Surtout que, toujours d'après le directeur, "cela n'a rien à voir avec le lipsync".
Image

Avatar du membre
Docteur Nock
Doc de combat
Messages : 1977
Enregistré le : dim. nov. 14, 2010 12:51 pm
Localisation : Enfermé dans sa chambre
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Docteur Nock » jeu. déc. 15, 2016 11:12 am

Vous savez ce qui m'a manqué ces derniers temps ? Les bons vieux pavés des familles sur ce topic.
Après une grosse période de pause, j'ai fini par recommencer à regarder quelques séries. Allons-y.

Amanchu!
Commencée cette été, je l'avais mise en pause après 4 épisodes avant de la finir il y a ~ 2 semaines. Et c'est au dernier épisode que j'ai pu identifier ce qui me titillait depuis un moment. Ce n'est que dans cet ultime épisode qu'on a une véritable scène de plongée. C'est tard, vraiment très tard.
Du coup, si la série m'est tout de même sympathique, il s'en dégage pour moi une sorte de frustration, car finalement, elle ne fait pas tellement plus que développer ses personnages. Ce qui peut se comprendre puisque c'est ainsi au début du manga, et c'est un peu pour ça que j'ai mis pas mal de temps avant d'acheter les tomes suivants, à l'époque ^^. Et la série prend vraiment son temps : la scène des hortensias prend facilement 5 minutes là où elle représentais une poignée de pages dans le manga. Et je dirai qu'à mes yeux, la série se caractérise comme ça : une certaine lenteur, mise à profit pour développer des personnages, dans le simple but de les développer, et pas forcément leur faire accomplir quoi que ce soit.
Et ça me frustre d'autant plus que je connais le manga, que je l'aime beaucoup. Mais contrairement à un Aria (désolé, j'ai pas réussi à y couper), où la beauté, la magie, naissait aussi des petits riens, des échanges, du quotidien (l'épisode de la chasse au trésor, ou celui du café sur la place en sont à mes yeux certains des plus beaux exemples), ce qui fait la force du manga Amanchu! ce sont les scènes de plongée, qui sont un vrai monde à part, et les scènes de type fantastique / merveilleux (les lecteurs pourront par exemple penser au tome 9, avec Peter, mais je pense personnellement surtout à une scène avec une sorte de divinité dans un tome précédent, dont la beauté m’avait vraiment touché).
Du coup, comment résumer mon point de vue… Je dirais qu'en temps qu'amateur de tranches de vie, la série est sympatoche, disons sympa sans gros plus (sinon une joli OST et pas mal de frimousses sympathiques, dans le plus pur style de Kozue Amano), mais qu'en temps que grand amateur du manga, c'est une belle déception.

Kanojo to Kanojo to Neko (TV)
Le remake par Liden Films en 4*8 minutes du "premier" court métrage de Makoto Shinkai. Et sans être un grand fan du court original, je n'ai pas du tout aimé cette version. C'est long pour pas grand chose, certaines lignes de texte m'ont paru d'une bêtise abyssale, ce n'est pas très beau. Et surtout, par rapport à l'original, la série cause et montre beaucoup trop (forcément en 8 fois plus de temps, il faut meubler).
Mais je dirais, surtout, que sur le même thème, avec les mêmes sujets, une intrigue assez similaire et, globalement, les mêmes personnages, Shinkai a fait en 2013, un court nommé Dareka no Mazanashi que l'on peut voir comme une version évoluée de son She and her Cat et grosso modo, il fait en 6 minutes tout ce que cette série fait péniblement sur ses quatre épisodes avec en bonus non négligeable une vraie belle patte à la Shinkai.
Et c'est con, mais quand la principale comparaison, c'est ça, la série de Liden ne vaut clairement plus grand chose à mes yeux.

Hacka Doll
Le début m'a paru assez laborieux, mais au bout d'un moment, les vannes s'enchaînent bien, avec pas mal de références plutôt funs (mentions spéciales à l'épisode nommé Kurobako et aux diverses références au Château dans le ciel de l'épisode suivant). C'est pas révolutionnaire, je ne me sens pas forcément grandi en en sortant, mais ça fait passer un bon moment et sans être hilarant, c'est plutôt rigolo, donc pourquoi pas ? Ah, et anecdotiquement, j'aime bien l'opening.

Mushishi Zoku, partie 1

Pas grand chose d'autre à dire que "c'est Mushishi et, franchement, ça botte des culs". Mon avis n'a pas changé depuis la saison 1, je trouve toujours ça aussi formidable. Le fait d'avoir eu une saison 2, fractionnée, certes, mais adaptant tout le reste du manga dix ans après la première est sûrement l'un des plus beaux miracles du monde des séries animées japonaises de ces dernières années (en attendant le jour ou Wit saura tenir ses plannings tout au long de la production d'une série, mais là, je crois que j'ai plus vite fait d'apprendre à marcher sur l'eau).

Mahou Shoujo-tai Arusu / Tweeny Witch
Une série qui me faisait de l'œil depuis… quelque part en 2012 quand j'ai découvert une partie des productions de type omnibus du studio 4°C. De mémoire, c'est même seule série TV du studio, et par moment, on sent qu'ils en ont chié, niveau production, avec pas mal de derp dans le design et de plans statiques dans la deuxième partie de la série.
Disons qu'assez imparfait me parait plutôt bien décrire la série : les personnages sont parfois assez baffables, la narration est pas toujours bien fichues, avec des ellipses parfois cheloues entre deux demis épisodes, histoire qui s'accélère à fond dans le dernier épisode, parce que, merde, c'est vrai qu'il faut boucler…
Néanmoins, j'aime bien cet univers, j'aime bien les choix en terme de palettes de couleurs, qui changent en fonction du personnage sur lequel la série se focalise. Et puis la série donne un feeling d'aventure qui me plait bien.
C'est une série assez oubliée du début 2000, mais aussi assez unique, et si elle n'est finalement pas excellente comme je l'aurai souhaité, et clairement pas exempte de défaut, ça reste une série plaisante à voir.

K: Return of Kings
J'arrive toujours pas trop à comprendre la cible du projet K : d'un côté c'est une série truffée d'affrontements entre de beaux éphèbes, mais de l'autre, la série fait pas mal de fanservice de type "plans bien appuyés sur les (fortes) poitrines et la lingerie des personnages féminins". Au-delà de ça, l'univers m’indiffère un peu, tout autant que les personnages (sauf le chat, qui ne m'indiffère pas, j'ai juste envie de la voir passer sous une moissonneuse batteuse), mais la série sait jouer un minimum sur les rebondissements (sans non plus trop en faire) et sur les bastons pour proposer du spectacle (enfin à condition que les gros mouvements de caméras dont le studio abuse ne me file pas le mal de mer).
D'ailleurs, techniquement, l'utilisation de la 3D pour les décors et les caméras peut donner lieu à des scènes assez sympa, mais, parfois, donne également l'impression que les personnages sont péniblement incrustés dedans, voire que certains de leur mouvement ne sont absolument pas naturels.
du coup, j'ai une certaine curiosité vis à vis de cette franchise, mais là où, en 2012, la première série ne m'avait clairement pas botté, le film (vu il y a plusieurs mois de cela, et évoqué quelque part dans ce topic) et cette deuxième saison m'apparaissent comme des animés popcorn, et c'est déjà pas si mal.

Et sinon, vite fait sur les séries de la saison, vu que je ne regarde pas grand chose, dont 66 % de séries courtes.

Flip Flappers m'enthousiasme beaucoup avec ses univers variés et merveilleux, sont style graphique que j'aime bien, pas mal de fun en perspectives, des moments vraiment chouettes. Pour l'instant, c'est une de mes séries de l'année. Cependant, la série a mis du temps à intégrer son histoire, et j'ai peur d'une fin assez rushée sur les 3 derniers épisodes.

Passé son premier épisode assez surprenant par son humour assez grinçant et son regard franchement pas complaisant sur l'industrie (ce qui, en soit était rafraichissant), Gi(a)rlish Number m'a pas mal gonflé jusqu'à ce que le focus s'éloigne quelques épisodes de son insupportable héroïne. Et c'est mon problème avec la série : aussi intéressante que puisse être le regard qu'elle porte sur l'industrie, à aucun moment, ses personnages me donnent envie d'avoir quoi que ce soit à foutre de ce qu'il leur arrive. J'étais même sincèrement heureux de voir l'héroïne se prendre un gros retour de flamme dans la gueule, espérant naïvement qu'elle allait être plus supportable par la suite.
Alors là, ça va mieux, parce qu'elle et le producteur connard étaient un peu passés sous silence durant 2 ou 3 épisodes, mais la fin du 9e laisse présager de leur retour et je tremble.
Et je pense que c'est là le problème que j'ai avec cet auteur, donc aussi avec Oregairu : le fait qu'elle soit cynique à souhait n'est pas suffisant à mes yeux pour rendre une œuvre intéressante. À plus forte raison si elle me demande de suivre les aventures de Conardus et Troudbalix.

Et pour les séries courtes :
Mahou Shoujo Nante Mouiidesukara S2 (titre écrit de tête, donc sûrement avec diverse fautes) est amusant. J'aimerai dire que la série a plus de chose à raconter que sa S1, mais ce serait sûrement faux. Par contre, il y a parfois de la jolie animation (dont l'OP solo par Ryouma Ebata qui est très… Ebata) et si vous détestez les mascottes dans les animés de magical girls, que Mepo, Mipo, Porun et toutes ces créatures dégénérées de Precure, ou même Kyubey vous ont toujours donné des envies de meurtre, vous serez heureux de savoir que c'est sûrement aussi le cas de l'auteur du manga, qui l'a vraisemblablement créé uniquement dans ce but.
Cette série renverse donc le propos de Meduka : "being a mascotte is suffering", et c'est tant mieux.
Nobunaga no Shinobi : je ne saurai pas trop dire ce qui me plaît vraiment dans cette série, mais je passe un bon moment à chaque épisode. En plus, l'opening est vraiment chouette. Et dire que j'étais venu uniquement par curiosité parce qu'on m'avait dit que l'épisode 4 marquait le retour de Kugimin dans un rôle de tsundere, ce qui me faisait marrer.
Miss Bernard : les épisodes sont inégaux, mais certains passages sont délirants. Et ça me rappelle des discussions que j'ai pu avoir quand j'étais à l'IUT.
Kiitarou Shounen no Youkai Enikki : au départ, j'ai vu "Kiitarou" et "Youkai" dans le titre, ça m'a rappelé feu Shigeru Mizuki. Mais ça n'a rien à voir (je peux même pas dire "hélas", vu que c'est pas particulièrement surprenant). Du coup, c'est plutôt mignon, ça parle de yokai (ce qui est un peu un de mes péchés mignons, merci Shigeru Mizuki, si tu m'entends, là-haut), même s'il y a parfois des blagues sous la ceinture pas forcément bienvenues. Rien de renversant, mais ça se regarde sans réel déplaisir.

Et voilà, j'ai perdu beaucoup trop de temps ce matin à écrire pour ne rien dire.
Cordialement, bisous.

Avatar du membre
Kmeuh
A fait plein de messages !
Messages : 607
Enregistré le : ven. févr. 21, 2014 4:24 pm
Localisation : Oise
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Kmeuh » sam. déc. 17, 2016 7:45 pm

Pourquoi Occultic;Nine est de mieux en mieux à chaque épisode bon sang. :moffle2:
« I have a message from another time. »


Image Image Image

Avatar du membre
AxelTerizaki
Bien incrusté et ne lâche rien
Messages : 347
Enregistré le : mar. sept. 21, 2010 11:25 am
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par AxelTerizaki » lun. déc. 19, 2016 10:36 am

Alors j'ai fini izetta ce week-end et j'ai trouvé l'anime finalement plutôt plaisant et conclusif. J'avais vraiment peur que ça hurle "saison 2!" à la fin ou que le scénar se barre en couille à un moment. En vrai y'a eu de gros moments où la merde tape le ventilateur et j'avoue que j'étais assez mal à l'aise vers le milieu de la série où toute la stratégie repose sur un mensonge (par omission) et comme vous le savez tous les mensonges sont faits pour être découverts à un moment ou un autre.

Mais au final ça s'est bien goupillé, c'était plutôt plaisant à suivre chaque semaine, et Finé était pas une princesse/demoiselle en détresse cruche.
Limite c'est Izetta que j'ai pas trouvé tant développée finalement.
Meido-Rando - Le pays des Meido.
Blind Spot - Un light novel sur une malvoyante au japon

Avatar du membre
Amo
Figure maternelle
Figure maternelle
Messages : 9507
Enregistré le : mar. mai 15, 2007 10:43 pm
Localisation : Labyrinthe Électre
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Amo » lun. déc. 19, 2016 2:22 pm

Docteur Nock a écrit : Passé son premier épisode assez surprenant par son humour assez grinçant et son regard franchement pas complaisant sur l'industrie (ce qui, en soit était rafraichissant), Gi(a)rlish Number m'a pas mal gonflé jusqu'à ce que le focus s'éloigne quelques épisodes de son insupportable héroïne. Et c'est mon problème avec la série : aussi intéressante que puisse être le regard qu'elle porte sur l'industrie, à aucun moment, ses personnages me donnent envie d'avoir quoi que ce soit à foutre de ce qu'il leur arrive. J'étais même sincèrement heureux de voir l'héroïne se prendre un gros retour de flamme dans la gueule, espérant naïvement qu'elle allait être plus supportable par la suite.
Alors là, ça va mieux, parce qu'elle et le producteur connard étaient un peu passés sous silence durant 2 ou 3 épisodes, mais la fin du 9e laisse présager de leur retour et je tremble.
Et je pense que c'est là le problème que j'ai avec cet auteur, donc aussi avec Oregairu : le fait qu'elle soit cynique à souhait n'est pas suffisant à mes yeux pour rendre une œuvre intéressante. À plus forte raison si elle me demande de suivre les aventures de Conardus et Troudbalix.
Bah étrangement tu vois autant je méprise profondément Hachiman dans SNAFU, au point où ça me freine vraiment à chaque fois à lancer un épisode, autant Chitose de Girlish Number ça passe impec et j'arrive à m'intéresser à elle. Je pense que ça vient d'une vraie différence de traitement, dans le sens où dans SNAFU, Hachiman j'ai vraiment le sentiment que comme il est le vrai et unique héros principal, on est coincé avec son cynisme et sa misanthropie qui sont parfois trop souvent présentées comme "la" pensée juste. Je tiens à dire que c'est vraiment une impression parce que j'ai le sentiment que SNAFU y'a une lecture multiple à en faire et que c'est ptet pas si simple que ça, reste que un héros lourdaud comme celui-ci, qui est trop souvent présenté du bon côté de la barrière alors qu'il a une vision parfois infecte, c'est déplaisant.

Alors que dans Girlish Number... L'héroïne est vénale, amorale, égocentrique, incompétente et méprisante. Et l'animé non seulement ne le cache pas, mais en vrai nous file son contrepoint moral en la présence de son frère producteur qui est, mine de rien, le vrai "héros" de cette série, qui est obligé d'avoir comme cliente un tel boulet. Dans les 5 épisodes que j'ai vu pour l'instant, en tout cas, jamais l'héroïne nous est présentée comme "juste" ou "comme un modèle." C'est une idiote et on est invité à rire d'elle et de son complexe de supériorité. On a le droit à un peu d'évolution, malgré tout (comme quand elle prend conscience qu'elle doit élever son niveau de jeu) histoire de quand même lui offir une possibilité de redemption à la fin.

Par contre qui a donné à Tarô de Shirobako le droit d'avoir un frère jumeau aussi incompétent que lui :'D.

Avatar du membre
lololeboiteux
Club des 200
Messages : 231
Enregistré le : mer. nov. 04, 2015 11:34 am
Localisation : Rouen
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par lololeboiteux » lun. déc. 19, 2016 2:59 pm

Moi j'ai jamais eu de souci avec Hachiman, mais le fait que c'est le personnage d'anime qui me donne le plus l’impression de me regarder dans un miroir doit y être pour beaucoup.

Avatar du membre
Docteur Nock
Doc de combat
Messages : 1977
Enregistré le : dim. nov. 14, 2010 12:51 pm
Localisation : Enfermé dans sa chambre
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Docteur Nock » lun. déc. 19, 2016 4:27 pm

@Amo, je suis d'accord avec toi, à part peut-être sur le rôle du frère, que je trouve dans les faits vraiment trop effacé (encore que ça commence peut-être à être moins le cas sur la fin de série, j'ai l'impression), pour être un vrai contrepoint efficace.
Oui, Chitose (je crois, je suis toujours très nul pour retenir les noms) n'est pas une héroïne et non, elle n'est pas présenté en tant qu'héroïne, je n'ai rien à redire là-dessus. Et oui, effectivement, elle est débile, imbuvable et la série ne cherche pas à créer d'empathie sur elle, on nous rend même plutôt le reste du cast sympathique à ses dépens (et à ceux du productarô débile).
Et pour moi, une partie du cynisme dont je parlais dans mon message précédent vient de là. On te montrer un personnage risible en te disant "regardez comme elle est stupide, n'est-elle pas risible ?" et c'est, de mon point de vue personnel, une approche avec laquelle j'ai un peu de mal, je trouve ça assez bête et méchant, dans l'esprit.

Et puis pour revenir à la façon dont la caractérisation des personnages passe par la comparaison systématique avec Chitose et Productarô, je trouve ça presque dommage, pour le coup, parce que finalement, ce qui définie une bonne partie des personnages c'est qu'ils ne sont pas comme les deux crétins de service. Ils ne sont pas tant appréciables pour ce qu'il sont que pour ce qu'il ne sont pas. Je trouve ça du coup assez ironique qu'un des rares personnages qui ne soit pas défini par comparaison à Chitose et la fille qui lutte pour ne pas être définie par comparaison à sa propre mère.

Après, encore une fois, je ne déteste pas la série pour autant, et je suis même curieux de voir comment les deux idiots de service vont ressortir des événements amorcés dans les épisodes 9-10, même si, j'avoue, ça me ferait chier qu'ils arrivent à s'en sortir la tête haute et avec le même mindset que depuis le début de la série.
Encore que ça serait une belle façon pour l'auteur de montrer que dans la vie, il n'y a pas de justice et que les connards gagnent à la fin, ce qui me semble être assez raccord avec son propos habituel.

Avatar du membre
Amo
Figure maternelle
Figure maternelle
Messages : 9507
Enregistré le : mar. mai 15, 2007 10:43 pm
Localisation : Labyrinthe Électre
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Amo » lun. déc. 19, 2016 5:09 pm

Docteur Nock a écrit : Et pour moi, une partie du cynisme dont je parlais dans mon message précédent vient de là. On te montrer un personnage risible en te disant "regardez comme elle est stupide, n'est-elle pas risible ?" et c'est, de mon point de vue personnel, une approche avec laquelle j'ai un peu de mal, je trouve ça assez bête et méchant, dans l'esprit.
Bah en fait pour moi c'est l'humour typique d'oeuvres comme OSS 117 ou Archer, où tout le sel et l'humour vient du fait qu'on rit d'un personnage aux défauts explicites. Après ça va dépendre du dosage, parce que si t'en fais trop, ça devient comme tu dis assez bête et méchant. Pour l'instant, je trouve cet équilibre bien respecté mais t'en es plus loin que moi donc ptet que ça va se casser la margoulette.

(Et j'ai écrit ce message JUSTE pour pouvoir comparer Girlish Number à OSS 117, ce qui est, avec le recul, assez improbable.)

Avatar du membre
Panpan
Kuku
Messages : 1359
Enregistré le : sam. sept. 05, 2009 2:30 am
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Panpan » jeu. déc. 22, 2016 10:03 pm

Image
Le film de Tantei Opera Milky Holmes sorti en début d'année (et sobrement nommé Gekijouban Tantei Opera Milky Holmes Gyakushuu no Milky Holmes) est enfin disponible avec des sous-titres et il reprend le ton débile des deux premières saisons de la série qui datent déjà de 2010 et 2012. Si vous êtes passés à côté de ces joyaux d'humour crétin, sachez que c'est du moe absurde à la Teekyuu où quatre jeunes filles détectives possédant des pouvoirs spéciaux - qu'elles vont vite perdre - tentent de stopper le crime malgré leur stupidité affolante. L'histoire est une excuse pour une avalanche de grimaces et de blagues salaces et ce film reprend donc le flambeau de la bêtise là où les deux dernières saisons s'étaient perdus dans de mauvaises directions, ce qui en fait directement un chef-d'œuvre.

Avatar du membre
Docteur Nock
Doc de combat
Messages : 1977
Enregistré le : dim. nov. 14, 2010 12:51 pm
Localisation : Enfermé dans sa chambre
Contact :

Re: Topic du regardage d'anime (2016)

Message par Docteur Nock » jeu. déc. 22, 2016 10:31 pm

Ah, j'avais récupéré la raw du film, sans avoir eu encore le courage de la mater (parce que lol, autant j'ai déjà maté des épisodes courts sans subs, autant un film d'une heure et des poussières, c'est chaud, vu que je parle genre pas japonais).
Bref, tout ça pour dire que c'est cool qu'il y ait déjà des subs. La bande-annonce m'avait bien fait marrer à sa sortie, et j'ai pu voir un gag très visuel dans l'ending que je trouvait assez rigolo, donc je sens que je vais assez vite mater le flim en entier.

Et c'est cool de voir confirmé le fait qu'on a un retour aux sources ou en tout cas, à l'esprit des premières saisons. La BA (toujours), le laissait supposer, mais bon, là, au moins, je suis fixé.
:marii3:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités