Pour retrouver la communauté Thalie 24/24 7/7, une seule adresse: celle qui mène à notre beau serveur Discord.

-> https://discord.gg/PQXxevv <-

Présidentielles & Legislatives de 2012

Topic général, un peu bordélique, parfait pour accueillir toutes choses légères et sans prétention.

Modérateur : La Force Poissons

Ton candidat préféré, celui pour qui tu voterais / tu voteras~

Le sondage s’est terminé le sam. avr. 28, 2012 8:48 pm

Eva Joly
0
Aucun vote
Marine le Pen
2
5%
Nicolas Sarkozy
2
5%
Jean-Luc Mélenchon
14
37%
Phillipe Poutou
1
3%
Nathalie Arthaud
0
Aucun vote
Jacques Cheminade
1
3%
François Bayrou
11
29%
Nicolas Dupont-Aignan
0
Aucun vote
François Hollande
7
18%
 
Nombre total de votes : 38

Barthoze
Membre En Mutation
Messages : 84
Enregistré le : mar. janv. 17, 2012 12:18 pm
Localisation : Exilé en soloqueue

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Barthoze » lun. juin 11, 2012 11:47 am

Le système des législatives est très bien comme il est.

Gouverner un pays repose essentiellement sur la capacité à passer des accords. Rester trop droit dans ses bottes n'est pas une attitude permettant la gestion des affaires d'un pays, où bien des choses sont affaires de négociations : il est donc nécessaire de la décourager lors du processus électoral.

Avatar du membre
Il Palazzo-sama
~$ source ~/pédant.sh --verbose 2>var/log/émotions &
Messages : 1025
Enregistré le : sam. mars 19, 2011 5:20 pm
Localisation : Entre Lille et l’Ill
Contact :

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Il Palazzo-sama » lun. juin 11, 2012 5:11 pm

J’vais être franc, d’autant que j’en ai fait (à mon corps défendant) partie cette année : les non-inscrits et les abstentionnistes, ils ont qu’à bouger leur cul.


Après, l’effet déformateur du scrutin est, dans une certaine mesure, normal. (il faut bien pouvoir trouver une majorité pour gouverner)

Sinon, on risque de se retrouver dans des cas comme ça (scrutin à l’intérieur, nombre d’élus à l’extérieur) :
Image
Comme on le voit, l’équivalent suédois du PS est bien placé pour gouverner, vu qu’il lui « suffit » d’une alliance avec les équivalents du Front de Gauche, d’EELV et du MoDem.
Sachant que tous les auxiliaires peuvent décider de faire tomber le gouvernement quand ça leur chante. (bienvenue en Belgique ou en Italie)


De ce point de vue, le scrutin uninominal permet de gouverner de manière très (trop ?) stable :
Image
En perdant, évidemment, une bonne partie de la représentativité du truc.
C’est le choix français.
Au risque de se retrouver un jour avec une démocratie exemplaire à l’américaine. :mio2:
Image



Personnellement, le système que je préfère, c’est encore le système allemand, qui consiste à… faire moitié-moitié :
Image
Image

On se retrouve avec assez de partis qui ont des élus pour que le résultat soit représentatif du scrutin, mais il reste possible de monter des coalitions suffisamment stables pour gouverner.
Schéma plus clair que le mien, mais sans le scrutin :
Image



Mais bon, les probabilités qu’on change le mode de scrutin sont assez faibles, malheureusement.
« La violence est le dernier refuge de l'incompétence. »
Salvor Hardin

Avatar du membre
Nemo
Database
Messages : 3390
Enregistré le : dim. août 30, 2009 9:51 am
Localisation : Dans la Bretagne de Elder Tales
Contact :

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Nemo » lun. juin 11, 2012 5:12 pm

Barthoze a écrit :Le système des législatives est très bien comme il est.

Gouverner un pays repose essentiellement sur la capacité à passer des accords. Rester trop droit dans ses bottes n'est pas une attitude permettant la gestion des affaires d'un pays, où bien des choses sont affaires de négociations : il est donc nécessaire de la décourager lors du processus électoral.
Je me suis déja un peu trop énervé sur ce mode de scrutin sur Twitter donc je vais éviter de le faire ici et simplement faire la liste des griefs que je lui porte :

- Mode de scrutin absolument pas représentatif excluant de fait de l'Assemblée des partis ayant pourtant fait des scores honorables à la présidentielle (le MoDem ou le FN avec si peu d'élus, c'est une anormalité totale)
- Découpage des Circonscriptions dépendant de la majorité en place sans aucun contrôle réel
- Mandat des députés calé sur celui du président donc dépendance énorme envers le pouvoir exécutif
- Aucune élection intermédiaire sérieuse
- Favorise le magouillage
- Election se jouant sur des dossiers locaux alors que le député est un élu national
- Election dans la foulée de la présidentielle avec un électorat fatigué de voter
- Système de triangulaire absurde pouvant conduire à l'élection de quelqu'un avec moins de 40% des voix

Pour trouver pire que ça, il n'y a que les sénatoriales et encore au moins les sénateurs ne dépendent pas de la présidentielle.

Pour ma part, je serais pour garder ce système de circonscription car ça permet à chaque territoire de garder un élu national mais je mettrais ça pour le Sénat.

Pour l'Assemblée, le gros problème de la proportionnelle c'est le scrutin de liste qui favorise grave les parachutés puisque le mec en tête de liste ne risque rien. Donc probablement un système à l'Allemande.

Avatar du membre
Amo
Figure maternelle
Figure maternelle
Messages : 9487
Enregistré le : mar. mai 15, 2007 10:43 pm
Localisation : Labyrinthe Électre
Contact :

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Amo » lun. juin 11, 2012 5:19 pm

Moi j'aime bien ce système. J'aime juste pas sa date mais hélàs on peut pas faire autrement si on part du principe que de toute façon chaque président fraichement élu finira forcément par dissoudre l'assemblée.

(Mais j'avoue avoir été abstentionniste, surtout parce que ma circo est de toute façon giga à droite donc autant économiser du temps à aller au comissariat faire une procu et mater du H à la place.)

(Et aussi parce que ma circo peut aller se faire foutre lol rejet.)
Il Palazzo-sama a écrit : Personnellement, le système que je préfère, c’est encore le système allemand, qui consiste à… faire moitié-moitié
Tin le bordel que ça a été l'année de l'élection d'Angela Merkel qui devait diriger une alliance d'une stabilité absolument non garantie. Au final ça a bien tourné pour elle, contrairement en Italie ou, dans la même période, la gauche avait le pouvoir grâce à une alliance qui lui permettait d'avoir un nombre infime de sièges d'avance, genre deux ou trois. Et du coup ça a fini rapidement par Berlusconi revenu au pouvoir out of nowhere lol.

Mais l'instabilité politique est, au risque de paraître un peu con, un truc assez habituel des démocraties et c'est assez étonnant de voir que la France s'en est plutôt bien sorti pour l'instant. Mais une vraie alliance qui verra le PS devoir être soucieux des verts et du FDG pour ne pas perdre leur voix m’intéresse plus qu'un PS ultra majoritaire. Parce que, eh, on a vu pendant dix ans ce que ça faisait l'UMP en roue libre qui n'avait même plus à se soucier du centre pour faire passer ce qu'il voulait.

Avatar du membre
Jeff Vimes
Un peu trop impliqué
Messages : 1095
Enregistré le : ven. juil. 09, 2010 2:20 pm
Localisation : Perfide Albion

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Jeff Vimes » lun. juin 11, 2012 5:24 pm

On peut parler de la blague des personnes élues avec moins de 10.000 voix, aussi. Voir beaucoup moins que ça. Les députés des Français de l’étranger, quelle idée formidable.

Avatar du membre
ElKa
Nazidere
Messages : 4120
Enregistré le : mar. juin 23, 2009 7:43 pm
Localisation : Là où mène la voie du Getter
Contact :

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par ElKa » lun. juin 11, 2012 5:49 pm

De base la 5eme Republique a été conçu pour éviter l'instabilité politique il me semble (qui de mémoire était la spécialité de la 4eme) avec un président de la république et toussa toussa. Normal qu'on l'évite.

Je rejoins les avis comme quoi il est inadmissible que des parties pouvant dépasser les 10% comme ça avait été le cas du Modem et du FN n'aient pas le moindre siège. Le système est fait de telle sorte que si on est pas copain copine avec l'UMP/PS on a de fort risque de se faire éclater la tronche. Après les torts sont surement partagés mais voila, des millions de français continueront de se faire enculer à sec et tout le monde en aura encore rien a foutre. Enfin d'une certaine façon ça peut etre une bonne chose pour ces partis qui peuvent se targuer encore plus d’être "anti-systeme".
Image

Je me bats au nom de Nausicaä, sous les ordres de Yang Wen-li, pour l’éradication des races inférieures la gloire et le bonheur de Ahiru.

Avatar du membre
Nemo
Database
Messages : 3390
Enregistré le : dim. août 30, 2009 9:51 am
Localisation : Dans la Bretagne de Elder Tales
Contact :

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Nemo » lun. juin 11, 2012 7:04 pm

Ca ne règle pas le problème de savoir qui occupera les sièges obtenus à la proportionnelle parce que si on fait par liste alors les têtes de lites n'ont pas de légitimité démocratique par rapport à leurs collègues élus en circo.

Avatar du membre
Il Palazzo-sama
~$ source ~/pédant.sh --verbose 2>var/log/émotions &
Messages : 1025
Enregistré le : sam. mars 19, 2011 5:20 pm
Localisation : Entre Lille et l’Ill
Contact :

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Il Palazzo-sama » lun. juin 11, 2012 7:56 pm

Nemo a écrit :- Mandat des députés calé sur celui du président donc dépendance énorme envers le pouvoir exécutif
Ça, encore, ça me gêne pas trop. L’exécutif est une émanation du législatif dans tous les cas, donc à moins qu’un parti ait décidé de se tirer dans ses propres pattes, on y coupera pas.
Nemo a écrit :- Aucune élection intermédiaire sérieuse
Là, à part réduire les mandats du président de la République et des députés (par ex. de 5 à 4 ans), j’vois pas trop ce qu’on pourrait faire qui ne rendrait pas le gouvernement instable.

Nemo a écrit :- Election se jouant sur des dossiers locaux alors que le député est un élu national
Nemo a écrit :Ca ne règle pas le problème de savoir qui occupera les sièges obtenus à la proportionnelle parce que si on fait par liste alors les têtes de lites n'ont pas de légitimité démocratique par rapport à leurs collègues élus en circo.
Enfin bon, la légitimité démocratique des élus en circonscription, elle est déjà vachement limitée à mon sens. En plus, on peut faire élire n’importe qui sans scrutin de liste en le parachutant au bon endroit. (ce qui pose le problème du télescopage foireux entre national et local suscité)
Amo a écrit :Tin le bordel que ça a été l'année de l'élection d'Angela Merkel qui devait diriger une alliance d'une stabilité absolument non garantie. Au final ça a bien tourné pour elle, contrairement en Italie ou, dans la même période, la gauche avait le pouvoir grâce à une alliance qui lui permettait d'avoir un nombre infime de sièges d'avance, genre deux ou trois. Et du coup ça a fini rapidement par Berlusconi revenu au pouvoir out of nowhere lol.
En Allemagne, l’instabilité est justement l’exception, même si ça arrive :
— 72 (au lieu de 73) : Ostpolitik, politique de rapprochement avec l’est. Forte fronde d’élus des partis gouvernementaux (SPD/FDP), qui rejoignent l’opposition de droite. Vote de confiance, qui fait tomber le gouvernement.
— 83 (au lieu de 84) : crise des euromissiles, tensions sur le budget et l’état-providence. Le FDP lâche l’Union, et le gouvernement tombe lors d’un vote de confiance.
— 90 (au lieu de 91) : élections anticipées conformément aux dispositions du traité d’unification avec l’ex-RDA.
— 2005 (au lieu de 2006) : réductions massives dans le système de protection sociale, chute du gouvernement de gauche (SPD/Grüne) lors d’un vote de confiance.
Sur 17 législatures, 13 gouvernements ont tenus quatre ans, 1 a décidé d’arrêter à trois ans, et 3 sont tombés à trois ans. (et comme on peut le voir, pas sur des sautes d’humeur mais sur des désaccords de fond sur des sujets sérieux)

Même en comparaison de la France et de son scrutin majoritaire, c’est un modèle de stabilité. (chez nous, pour 13 législatures, 8 ont tenu les cinq ans prévus, 2 quatre ans, 1 trois ans, 1 deux ans et 1 un an)
Bon, après, avec le couplage présidentielles/législatives, ça devrait s’améliorer. (à condition qu’aucun président en exercice ne fasse de crise cardiaque)

L’Italie, à côté, ça n’a pas de durée gouvernementale fixe tellement les coalitions sont irrégulières dans leur capacité à tenir, et ça peut la plupart du temps tomber à chaque fois que quelqu’un a ses ragnagnas. Et dès que tu regardes la gueule de leurs coalitions, tu te demande comment ça faisait pour tenir en premier lieu. (bon, comme ça, ça a l’air apocalyptique, mais en fait près de la moitié des gouvernements ont tenu, même si c’était plus une habitude dans les années 50-60 que ces derniers temps)
Amo a écrit :Mais une vraie alliance qui verra le PS devoir être soucieux des verts et du FDG pour ne pas perdre leur voix m’intéresse plus qu'un PS ultra majoritaire.
Autant ça a existé historiquement à droite, autant depuis le couplage avec la présidentielle j’ai l’impression que les stratégies d’alliance c’est plus à la mode.
La stratégie gagnante, c’est de bouffer les partis proches (comme l’OPA du PS sur le PCF dans les années 70 et celle de l’UMP sur l’UDF en 2002), et leur redonner un minimum d’autonomie en interne de la coalition (en leur offrant assez de députés pour un groupe parlementaire comme l’UMP avec le NC et le PS avec EELV) pour que ça gueule pas trop fort.
« La violence est le dernier refuge de l'incompétence. »
Salvor Hardin

Barthoze
Membre En Mutation
Messages : 84
Enregistré le : mar. janv. 17, 2012 12:18 pm
Localisation : Exilé en soloqueue

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Barthoze » lun. juin 11, 2012 8:21 pm

ElKaizer a écrit : Je rejoins les avis comme quoi il est inadmissible que des parties pouvant dépasser les 10% comme ça avait été le cas du Modem et du FN n'aient pas le moindre siège. Le système est fait de telle sorte que si on est pas copain copine avec l'UMP/PS on a de fort risque de se faire éclater la tronche. Après les torts sont surement partagés mais voila, des millions de français continueront de se faire enculer à sec et tout le monde en aura encore rien a foutre.
C'est tout sauf inadmissible. L'intransigeance des chefs, qu'ils soient d'extrême gauche, d'extrême droite ou d'extrême centre a un coût qu'il faut payer - mais ça peut aussi se retourner contre lesdits parti majoritaires - vampiriser le ModeM de 2007 à 2012 est une des raisons qui a couté sa réelection à Sarkozy. Les deux grands partis gagnent en présence ce qu'ils perdent en cohésion, avec les différentes tendances internes.

Savoir composer est nécessaire pour gouverner, faire des compromis, accepter des positions différentes mais compatibles. Le processus électoral s'en assure très brutalement. Mais d'après ce que j'ai vu, il est des attitudes qui nécessite une souplesse intellectuelle qui peut faire défaut.
ElKaizer a écrit :Enfin d'une certaine façon ça peut etre une bonne chose pour ces partis qui peuvent se targuer encore plus d’être "anti-systeme".
C'est même le fond de commerce principal de certains partis , dont le programme semble encore plus beau, plus "lendemains qui chantent" quand ils ne se salissent pas les mains avec l'action au quotiden.

20h13 , je regarde exceptionnellement le journal de TF1 : il y a des mines déconfites qui me réjouissent, et certaines joies qui me désolent.

Pour info, je fais aussi partie du camps des baisés, mais en sursis jusqu'à dimanche prochain.

Barthoze
Membre En Mutation
Messages : 84
Enregistré le : mar. janv. 17, 2012 12:18 pm
Localisation : Exilé en soloqueue

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Barthoze » lun. juin 11, 2012 8:29 pm

Petit rappel historique : la législature de la Vème république qui n'a duré qu'un an est celle de la fin de règne de de Gaulle. Juste après Mai 1968, les élections de juin ont donné une majorité très à droite et très frileuse, avec laquelle Pompidou n'avait pas envie de travailler puisqu'elle était à l'origine de son éviction de Matignon.

source : http://www.assemblee-nationale.fr/histo ... atures.asp

Avatar du membre
Nemo
Database
Messages : 3390
Enregistré le : dim. août 30, 2009 9:51 am
Localisation : Dans la Bretagne de Elder Tales
Contact :

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Nemo » lun. juin 11, 2012 10:39 pm

Barthoze a écrit :
ElKaizer a écrit : Je rejoins les avis comme quoi il est inadmissible que des parties pouvant dépasser les 10% comme ça avait été le cas du Modem et du FN n'aient pas le moindre siège. Le système est fait de telle sorte que si on est pas copain copine avec l'UMP/PS on a de fort risque de se faire éclater la tronche. Après les torts sont surement partagés mais voila, des millions de français continueront de se faire enculer à sec et tout le monde en aura encore rien a foutre.
C'est tout sauf inadmissible. L'intransigeance des chefs, qu'ils soient d'extrême gauche, d'extrême droite ou d'extrême centre a un coût qu'il faut payer - mais ça peut aussi se retourner contre lesdits parti majoritaires - vampiriser le ModeM de 2007 à 2012 est une des raisons qui a couté sa réelection à Sarkozy. Les deux grands partis gagnent en présence ce qu'ils perdent en cohésion, avec les différentes tendances internes.
Ces gens représentent au total 27% de l'électorat sans compter l'extrême gauche, à mon sens qu'ils ne soient pas représentés est inconcevable dans une démocratie digne de ce nom.

Barthoze
Membre En Mutation
Messages : 84
Enregistré le : mar. janv. 17, 2012 12:18 pm
Localisation : Exilé en soloqueue

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Barthoze » lun. juin 11, 2012 11:50 pm

Nemo a écrit :
Barthoze a écrit : C'est tout sauf inadmissible. L'intransigeance des chefs, qu'ils soient d'extrême gauche, d'extrême droite ou d'extrême centre a un coût qu'il faut payer - mais ça peut aussi se retourner contre lesdits parti majoritaires - vampiriser le ModeM de 2007 à 2012 est une des raisons qui a couté sa réelection à Sarkozy. Les deux grands partis gagnent en présence ce qu'ils perdent en cohésion, avec les différentes tendances internes.
Ces gens représentent au total 27% de l'électorat sans compter l'extrême gauche, à mon sens qu'ils ne soient pas représentés est inconcevable dans une démocratie digne de ce nom.
Si Marine Le Pen, François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon arrive à trouver des positions communes sur lesquelles s'entendre, alors oui, leur forces cumulées rendrait leur non représentation non seulement complètement injuste, mais mathématiquement impossible.

Je te laisse deviner pourquoi ça ne se produira pas.

Au risque de paraitre insistant , seuls les accords et les compositions préalables aux élections permettent d'assurer la représentation. C'est fait exprès pour éliminer les intransigeants, les irréalistes rouges, bruns ou orange. Tout justement parce que l'intransigeance ne permet pas de gouverner une démocratie, ni même de la représenter.
De Gaulle, qui reste l'esprit derrière la Vème République, n'aimait pas les partis, mais il aimait encore moins le désordre. De fait, la Constitution laisse le gouvernement aux partis forts, représentés de partout et capable d'être suffisamment rassembleur pour s'assurer la majorité.

Avatar du membre
ElKa
Nazidere
Messages : 4120
Enregistré le : mar. juin 23, 2009 7:43 pm
Localisation : Là où mène la voie du Getter
Contact :

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par ElKa » mar. juin 12, 2012 12:23 am

C'est clair que les intransigeants c'est pas ceux qui refusent les débats télévisés, ceux qui infantilisent un électorat "qui souffrent et qui expriment sa colère mais qui ne savent pas ce qu'ils font", qui traitent untel de fachistes/nazis et qui appellent à former un front républicain contre vous laissant penser que vous êtes des dictateurs en puissance, etc. Je peux sans doute compter les marques de respect de cet électorat et de ce partis sur les doigts d'une main. Faudrait arrêter de déconner, si intransigeance il y a elle est au mieux dans les deux camps.
Image

Je me bats au nom de Nausicaä, sous les ordres de Yang Wen-li, pour l’éradication des races inférieures la gloire et le bonheur de Ahiru.

Barthoze
Membre En Mutation
Messages : 84
Enregistré le : mar. janv. 17, 2012 12:18 pm
Localisation : Exilé en soloqueue

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Barthoze » mar. juin 12, 2012 1:13 am

Il n'y a aucune obligation de respect des opinions, surtout si elles sont irréalistes.
Il n'y a aucune obligation de débat avec chacun de ses contradicteurs.
Le respect n'est même pas dû aux personnes. Il est juste peu probable que l'on reçoive leur suffrage par la suite. La seule obligation légale est de s'abstenir d'injures ou de diffamation
Qualifier les porteurs d'opinions puisées dans le fascisme dans leur étouffements des libertés individuelles, ou ceux qui les soutiennent de leur vote, de fascistes n'est pas une injure, puisque couverte par l''exception de vérité
L'appel au front républicain contre les extrêmes de droite comme de gauche est possible dans le cadre des accords locaux d'élections. Les extrêmes n'ont pas le monopole des "Front ..."

Quand je parlais d'intransigeance, je pensais davantage à des problème de fond, au niveau des programmes, qu'à des soucis de forme comme l'attitude des candidats en campagne.

Avatar du membre
ElKa
Nazidere
Messages : 4120
Enregistré le : mar. juin 23, 2009 7:43 pm
Localisation : Là où mène la voie du Getter
Contact :

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par ElKa » mar. juin 12, 2012 9:56 am

Barthoze a écrit :Quand je parlais d'intransigeance, je pensais davantage à des problème de fond, au niveau des programmes, qu'à des soucis de forme comme l'attitude des candidats en campagne.
Donc ce que tu veux dire c'est que de part la nature de leur programme certains partis politiques méritent de ne pas avoir de représentants à l'assemblée nationale ?
Il y a quoi dans le Modem et le FN quelque chose qui mérite que leur avis ne soit pas pris en compte ? (qui électoralement parlant sont l'avis de 9.7 millions de personnes soit 27% des votants).
Qu'on puisse défendre une certaine stabilité politique ça passe, qu'on se félicite que le système empêche des opinions trop différente des deux gros partis (ils sont censé représentés le bien, c'est ça ?) j'ai du mal à pas y voir un certain emprisonnement de l'expression.

Sinon j'ai pas dis qu'on était obligés tout ce que certaines personnes ne font pas, c'est juste une question de principe.
Image

Je me bats au nom de Nausicaä, sous les ordres de Yang Wen-li, pour l’éradication des races inférieures la gloire et le bonheur de Ahiru.

Avatar du membre
Nemo
Database
Messages : 3390
Enregistré le : dim. août 30, 2009 9:51 am
Localisation : Dans la Bretagne de Elder Tales
Contact :

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Nemo » mar. juin 12, 2012 10:16 am

ElKaizer a écrit : Il y a quoi dans le Modem et le FN quelque chose qui mérite que leur avis ne soit pas pris en compte ? (qui électoralement parlant sont l'avis de 9.7 millions de personnes soit 27% des votants).
Pour le MoDem, rien. Pour le FN, y aurait pas besoin de creuser bien loin pour trouver mais ça ne change pas le fait qu'il faudrait quand même qu'ils soient représentés.

Avatar du membre
Jeff Vimes
Un peu trop impliqué
Messages : 1095
Enregistré le : ven. juil. 09, 2010 2:20 pm
Localisation : Perfide Albion

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Jeff Vimes » mar. juin 12, 2012 10:18 am

y a quoi dans le Modem et le FN quelque chose qui mérite que leur avis ne soit pas pris en compte ?
C'est toujours marrant de voir un frontiste essayer de convaincre le reste du monde que son partis est tout a fait sain.
(pour les deux du fond qui ne suivent pas le forum de chez-Smith-en-face, ElKaizer est frontiste).

Et pour l'enfermement de l'expression, c'est vrai que la France c'est la Birmanie, houlalala Marine le Pen n'a pas du tout le droit de s'exprimer et que d'ailleurs on ne l'invite pas partout pour faire du clash et du buzz. Mon Dieu, quelle dictature de la bonne pensé avons nous sur les ondes FM.

Barthoze
Membre En Mutation
Messages : 84
Enregistré le : mar. janv. 17, 2012 12:18 pm
Localisation : Exilé en soloqueue

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Barthoze » mar. juin 12, 2012 10:49 am

Non. J'ai dit que la cause première de la non représentation de certains partis est leur refus de compromis sur leur programme, les rendant de fait minoritaire, car seule une petite partie de la population se reconnait dans chacun de ces partis, et incapable d'alliances, à cause justement de la radicalité de leur programme.

Le cas du ModeM

Je peux en parler en connaissance de cause, puisque je suis encarté, inscrit au liste de diffusions et tout.
Ce n'est pas tant la radicalité du programme que la rupture qu'a provoqué François Bayrou en 2007 qui en est la cause, coupant l'alliance historique entre le centre et la droite, ce qui explique en partie la dureté de la présidence de Sarkozy. Paie ton isolement , paie tes 2% de voix au niveau national. Ce ne serait pas entièrement volé si le ModeM ne venait à n'avoir aucun élu sur cette législature.

Pour moi, il n'y a plus qu'à espérer l'émergence d'un nouveau chef plus conciliant sans être à la botte des droites dures, puisque Bayrou est en fin de carrière.

Nemo : la raison tient à un putain de chiffre : 2% des voix. Je crois que c'est le score le plus minable pour un parti du centre depuis le début de la Vème république.

Pour conclure

L'expression des opinions politiques est toujours permise en France. Elle n'ont pas forcément leur place dans l'Assemblée nationale. Mais je pense qu'on va avoir cinq années pour apprécier pleinement ce que je viens d'affirmer, avec la qualité des interventions de Marine Le Pen si elle daigne être présente à l'assemblée.
Le deuxième possibilité, c'est de faire comme les 40% de Français qui n'ont pas bougé ce dimanche et qui ont préféré regarder la télévision, et se rendre compte qu'en fait l'économie prime tant sur la politique que ça ne vaut pas la peine de se déplacer. C'est vrai, mais pas à ce point-là. ça vaut toujours le coup de bouger.
Modifié en dernier par Barthoze le mar. juin 12, 2012 10:56 am, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Nefka
Ce membre a épuisé les rangs du forum
Messages : 1242
Enregistré le : mar. déc. 14, 2010 10:51 am
Localisation : DTC

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Nefka » mar. juin 12, 2012 11:16 am

FD_ a écrit : Et pour l'enfermement de l'expression, c'est vrai que la France c'est la Birmanie, houlalala Marine le Pen n'a pas du tout le droit de s'exprimer et que d'ailleurs on ne l'invite pas partout pour faire du clash et du buzz. Mon Dieu, quelle dictature de la bonne pensé avons nous sur les ondes FM.
Le FN est certes représenté dans les médias, chance que n'ont même pas les petits partis qui sont pourtant moins extrêmes (c'est d'ailleurs un magnifique cercle vicieux : les petits partis ont peu d'intention de vote donc on parle peu d'eux donc ils ont peu d'intention de vote...et inversement pour les gros partis), mais le problème n'est pas tant que le FN n'est pas le droit de s'exprimer mais le fait que son parti soit représenté uniquement dans les médias et pas à l'assemblée. Si certaines de ses idées sont effectivement mauvaises, on peut imaginer que les autres députés sont assez intelligents pour s'y opposer, cela ne l'empêchera pas s'il y a de bonnes idées proposées d'être soutenu par les autres députés. Enfin, ça serait comme ça une assemblée idéale où les députés suivent leur opinion plutôt que de s'opposer à toute idée qui ne sort pas de leur groupe. Quand à se questionner la stabilité d'un système proportionnel plus représentatif, ce ne sera pas pire qu'actuellement ou un (de l'UMP ou du PS) a tout le pouvoir et passe (ou essaye de passer) des réformes de façon violentes (d'où le mécontentement du peuple, grèves, manifestations, etc, même si ça ne représente pas forcément l'opinion majoritaire, on est d'accord) avant que le changement de majorité n'entraine des réformes dans le sens inverse.

Avatar du membre
Docteur Nock
Doc de combat
Messages : 1975
Enregistré le : dim. nov. 14, 2010 12:51 pm
Localisation : Enfermé dans sa chambre
Contact :

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Docteur Nock » mar. juin 12, 2012 12:11 pm

Je ne me prononcerai pas sur la représentation des partis à l'assemblée (même si je trouve aussi qu'un parti qui obtient 20 % des votes ne soit quasiment pas représenté est assez étrange).
Moi ce qui me chiffonne dans ces élections, c'est le rôle de vote blanc. Parce que oui, on te dis, "il faut voter" ou encore "voter c'est un devoir de citoyen". Et oui, c'est chouette, alors allons voter. Mais on vote pour qui ?
Voilà, il y a un moment ou, quand tu arrive à un second tour PS / UMP, tu te dis que peut importe qui, la situation va pas être tellement différente. Tu ne te sens représenté ni par l'un, ni par l'autre et tu as tout au plus plus de sympathie (ou moins d'antipathie) pour l'un que pour l'autre.
Grosso modo, quel que soit le résultat, ça t'en touche une sans faire bouger l'autre. Mais comme tu es un bon citoyen, tu vas voter et tu vote blanc. Un vote qui n'est pas décompté dans le score final (sinon, eh, les candidats, qui sont élus à 52 % sans compter les votes blancs, ils obtiennent pas la majorité) et qui en plus, est considéré comme un vote de contestation ou, cette année, comme un vote frontiste.
Il n'y a pas que des glandus qui n'ont rien à branler des élections qui s'abstiennent. Il y a aussi des personnes qui auraient voté blanc si ça avait eu un quelconque impact. Sérieusement, à quoi bon se fatiguer ou gaspiller de l'essence pour aller voter et ne pas être entendu ?

Bref, il faudra qu'on m'explique l'intérêt du vote blanc, qui pourrait être quelque chose d'intéressant, mais qui pour le coup ne sert pas à grand chose...

Barthoze
Membre En Mutation
Messages : 84
Enregistré le : mar. janv. 17, 2012 12:18 pm
Localisation : Exilé en soloqueue

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Barthoze » mar. juin 12, 2012 2:12 pm

Le processus électoral est un processus de choix , il n'est pas là pour exprimer un ras-le-bol. Il y a des blogs et des forums de gauchistes pour ça. :mio2:

Avatar du membre
Docteur Nock
Doc de combat
Messages : 1975
Enregistré le : dim. nov. 14, 2010 12:51 pm
Localisation : Enfermé dans sa chambre
Contact :

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Docteur Nock » mar. juin 12, 2012 2:23 pm

Barthoze a écrit :Le processus électoral est un processus de choix , il n'est pas là pour exprimer un ras-le-bol. Il y a des blogs et des forums de gauchistes pour ça. :mio2:
Donc, si j'ai bien compris, à partir de la situation et de tes explications, l'idée c'est bel et bien "Soit un bon citoyen et vote PS / UMP". C'est bien ça ou j'ai tendance à trop interpréter ?

Avatar du membre
Amo
Figure maternelle
Figure maternelle
Messages : 9487
Enregistré le : mar. mai 15, 2007 10:43 pm
Localisation : Labyrinthe Électre
Contact :

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Amo » mar. juin 12, 2012 2:35 pm

La politique c'est comme le catch dans sa manière de fonctionner d'un point de vue image.

Un catcheur, personne n'y accorde de crédibilité et il ne peut pas avoir le soutien ou les huées du public si il n'est pas montré, si on ne lui donne pas la possibilité de s'exprimer. Les gens ne réagiront jamais face à un catcheur certes très bon mais qui ne débarque que tous les deux mois pour faire un match.

Plus généralement il existe trois catégories de catcheurs, en tenant compte de cette échelle "d'image": les main-eventers qui sont les "figures" du sport et qui font réagir tout le monde, les midcarters qui sont connus mais pas totalement exploités ni encore capables d'inspirer toute la foule et les jobbers/lowcarders qui sont ceux qui ne servent qu'a se faire exploser ou qui sont condamnés à faire les premiers matchs censés chauffer le public et qui ne sont pas télévisés, quand ils ne sont pas méprisés par le public qui se questionne sur le but de leur existence / pourquoi on paie encore de tels bons à rien.

Pourtant les trois catégories, ce sont des catcheurs qui travaillent d'arrache pied, qui s'entraînent de la même façon, qui parfois touchent les mêmes paies, certains lowcarters sont même techniquement bien meilleurs que certains main-eventers pourtant ils sont en bas de la liste...

Sachant qu'évidemment, on est jamais bloqué dans une catégorie. Un main-eventer peut se retrouver midcarter si il s'émousse alors qu'il est arrivé que des lowcarders se soient retrouvés propulsés au main-event en 2/3 ans après avoir commencer à recevoir le soutien de la direction, du public, etc.

La politique française c'est pareil: dans les médias on a les main-eventers qui font réagir tout le monde et qui font venir les foules (UMP / PS), les midcarters qui sont des arrières-pensées qui apparaissent plus fréquemment mais ne sont jamais jugés ni même présentés comme des réels main-eventers capables de vraiment jouer la victoire quand ils ne sont pas traités de faire-valoir pour les main-eventers (FDG / FN / Modem, le NPA à une époque) et les jobbers/lowcarders qui sont bien souvent traités de manière méprisante et blagueuse, si ils sont évoqués purement et simplement (beaucoup pour en citer.)

Pourtant il suffit qu'un média décide de traiter un midcarter comme un main-eventer pour que celui-ci devienne un main-eventer. Si demain, quotidiennement, on évoque le FN et ses positions sur toutes les questions de société et avec un traitement égal au PS/UMP c'est à dire "neutre", alors le FN verra son score décoller et être traité de plus en plus sérieusement. Idem pour le FDG. Ciel, on a vu en 2009 que les médias avaient réussis à faire d'EELV un main-eventer le temps d'une élection, principalement en traitant le PS comme un midcarter.

Il n'y a pas de parti "ras le bol" ni même de parti "légitime" techniquement. Il n'y a que des partis qu'on nous présente comme des partis "ras le bol" et des partis "légitimes." C'est à notre opinion seule de décider maintenant si on considère qu'un parti va dans le mur ou pas. Par exemple décider si le FN mérite de diriger un pays en temps de crise alors que leur parti accumule tellement de dettes que ça n'en est plus drôle.

Et c'est tout.

Barthoze
Membre En Mutation
Messages : 84
Enregistré le : mar. janv. 17, 2012 12:18 pm
Localisation : Exilé en soloqueue

Re: Présidentielles & Legislatives de 2012

Message par Barthoze » mar. juin 12, 2012 3:26 pm

Docteur Nock a écrit :
Barthoze a écrit :Le processus électoral est un processus de choix , il n'est pas là pour exprimer un ras-le-bol. Il y a des blogs et des forums de gauchistes pour ça. :mio2:
Donc, si j'ai bien compris, à partir de la situation et de tes explications, l'idée c'est bel et bien "Soit un bon citoyen et vote PS / UMP". C'est bien ça ou j'ai tendance à trop interpréter ?
C'est un brin surinterprété. Je n'ai jamais dit qu'il fallait voter pour le PS ou l'UMP, bien que ce soit le choix qui revienne le plus souvent. Au risque de ramener tout ça à mon petit cas de figure personnel, j'ai voté MoDem, donc je ne fais même pas partie des "bons citoyens". J'ai voté sciemment pour un parti que je savais minoritaire, et je ne m'étonne pas de sa non représentation.
Il n'y a pas de parti "ras le bol" ni même de parti "légitime" techniquement.
Ca, c'est vrai.
Il n'y a que des partis qu'on nous présente comme des partis "ras le bol" et des partis "légitimes." C'est à notre opinion seule de décider maintenant si on considère qu'un parti va dans le mur ou pas. Par exemple décider si le FN mérite de diriger un pays en temps de crise alors que leur parti accumule tellement de dettes que ça n'en est plus drôle.
Cette distinction n'a pour moi aucun sens. La seule qui compte réellement est la distinction entre les partis fédérateurs, qui tolèrent une variété dans les idées sous réserve d'adhésion à un socle de valeur commune, et les partis intransigeants qui exige une fidélité beaucoup plus stricte à la ligne.
Le truc, c'est qu'il ne peut y avoir que deux partis fédérateurs, un à gauche, un à droite, le centre ayant beaucoup de mal à fédérer. Ces partis doivent avoir une ligne assez ferme pour sonner le rappel dans leur propre camp, mais suffisament modérée pour ne pas faire fuir l'électorat indécis.

Pour ce qu'il s'est passé aux Européennes 2009, outre l'enjeu relativement mineur, les médias ont pu donner plus d'importance aux verts car ceux-ci au pouvoir ne se sont pas montrés ouvertement hostiles à la pluralité de l'information, contrairement aux partis idéologiquement proches du FN ou du Front de Gauche quand ceux-ci étaient au pouvoir. Les journalistes ne sont pas idiots, et ne vont pas trop promouvoir des gens qui leur confisqueraient leur mission, leur travail, leur gagne pain voire même leur vocation, si ces gens-là venaient à avoir trop de pouvoirs en main.

Et la gestion interne du FN, ainsi que celles des municipalités dont ils ont eu la tête, ne fait vraiment pas envie.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité