Pour retrouver la communauté Thalie 24/24 7/7, une seule adresse: celle qui mène à notre beau serveur Discord.

-> https://discord.gg/PQXxevv <-

Les Aventures d'un Prince Ordinaire

Dessins, écrits, son... tout ce que vous avez crée d'artistique et que vous voulez exhiber.

Modérateur : La Force Poissons

Avatar du membre
Gold
Neurotox Addict
Messages : 463
Enregistré le : lun. mars 23, 2009 6:45 pm
Localisation : Aperture Science.
Contact :

Re: Les Aventures d'un Prince Ordinaire

Message par Gold » mar. mars 22, 2011 2:22 pm

Parlons peu, parlons bien. Cette aventure est de la merde. J'ai subi les pires affronts, un nombre incalculable de gens n'a pas été foutu de remarquer que j'étais le Prince de ce pays, et EN PLUS DE ÇA, où que j'aille, un dénommé Paupaul vient faire CHIER.
Le pire ? Je ne peux plus faire marche arrière, là, je suis rendu à la moitié du chemin, ce serait débile d'arrêter.

J'ai donc quitté le Port Sinay, avec l'appui de mon fier destrier Eudes-Hubert, toujours ma chère Vorpaline à la ceinture. Et je me suis de nouveau enfoncé dans cette damnée forêt.
Vous vous en souvenez certainement, à l'aller, j'ai failli y laisser ma peau. Et je m'étais même préparé au pire pour le retour. D'ailleurs, avant d'y aller, j'ai fait les préparatifs qui me semblaient nécessaires. Vorpaline bat toujours à mon flanc, prête à intervenir à la moindre estocade.
Et voilà déjà la sortie. Bon, je vais être franc, cette traversée m'a semblé durer une éternité, peut-être justement parce qu'il ne s'est rien passé.

-Bon, Eudes-Hubert, nous y sommes déjà, la fin de la forêt !
-Eh oui, patron ! C'était une charmante chevauchée, non ?
-Bof.

-EH ! ATTENDEZ-MOI !

Je me retourne. Ah. Le lapin. Je n'y pensais plus. Il a réussi à nous rattraper. Pff. Boulet.

-Toi, le lapin...
-Oui ?
-Tu veux vraiment t'accrocher, hein ?
-Oui !
-Très bien. Tu vois cette forêt ?
-Ouais, eh bah quoi ?
-Dans cette forêt, il y a de très jolies lapines...
-VRAIMENT ?

Et là, il est parti. Ça a pas été si compliqué que ça de s'en débarrasser, finalement. Tant mieux.

La suite du voyage a été bien chiante, je dois le reconnaître. Il ne s'est RIEN passé jusqu'à notre arrivée au Bois aux Cookies Mystiques, où la Vaudou m'avait dit de chercher la deuxième clé dont j'aurais besoin. Et nous y étions déjà.
Avisant sa tente délabrée, je me suis aventuré à l'intérieur. Oui, la fameuse poudre était là ! Je l'ai donc répandue dans les airs, me ménageant le chemin vers la deuxième clé. Mais alors que je m'avançais...

-DEVINE QUI C'EST !
-AAAAARGH, NOOOOOOOON, ENCORE VOUS §§§

Eh oui, une fois de plus, un Paupaul venait me faire chier. Paupaul des Bois et son récent associé Monsieur Masque. Oh putain. Ça en devient ridicule, là. Grotesque. Chiant.

Prince : Mais, qu'est-ce que vous foutez là ?
Monsieur Masque : Notre dernière rencontre fut brève mais intense, monsieur le Prince Charmant.
Mais point n'en faut pour nous duper ! Mon associé et moi sommes de retour, et d'une voix claire et impitoyable, nous vous le demandons une nouvelle fois !
Paupaul des bois : Abrège !
Monsieur Masque : Je vais le dire comme les criminels de bas étage, alors. La bourse ou la vie !
Prince : Mais. Les mecs. Vous avez pas compris. Vous n'obtiendrez rien de moi. A part mon dédain. Pourquoi vous insistez ? Vous savez que c'est moi le monarque de ce pays, au moins ?
Monsieur Masque : Techniquement, le monarque n'est pas le prince. C'est le roi.
Prince : ON S'EN FOUT. LAISSEZ-MOI EN PAIX.
Paupaul des bois : Hey, Masque, regarde ce que je viens de trouver en suivant la poudre bizarre répandue dans l'atmosphère !
Monsieur Masque : Ho hoooo ! Dîtes-moi, Prince, cette clé, ne serait-ce point l'objet de toutes vos espérances ? Inutile de répondre, je lis votre ébahissement dans vos yeux. Pourtant, rien n'échappe à Monsieur Masque !
??? : Et rien n'échappe à Yvan, le Justicier Masqué !
Monsieur Masque : QUOI ! ENCORE TOI !
Yvan : Tu ne t'en tireras pas à si bon compte, malandrin ! Moi, ton arc-némésis, suis venu te mettre une fois encore au défi !
Monsieur Masque : Ha ha ha ! Justicier à la noix ! Jamais tu ne m'auras, tu m'entends ? JAMAIS.
Yvan : Il n'y a qu'une façon de régler ce différend !
Monsieur Masque : Oui ! Et c'est...
Yvan et Monsieur Masque : Un CONCOURS DE RAPIDITÉ DE BOUFFE.
Image Image

Avatar du membre
Gold
Neurotox Addict
Messages : 463
Enregistré le : lun. mars 23, 2009 6:45 pm
Localisation : Aperture Science.
Contact :

Re: Les Aventures d'un Prince Ordinaire

Message par Gold » jeu. mars 24, 2011 2:26 pm

Sous mes yeux médusés, les deux individus se sont livrés, comme ils l'avaient promis, à... Un concours de rapidité de bouffe. Nous nous sommes tous les quatre retrouvés je ne sais comment dans un petit restaurant au village voisin, et les deux grotesques se sont mis à avaler deux plats semblables de spaghettis comme si leur vie en dépendait. Ils avaient même réussi à trouver un gogo pour les arbitrer loyalement.

L'arbitre : ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, ça va être juste ! Oooooh, reprise d'une courte tête par Monsieur Masque ! Mais Yvan le Justicier Masqué ne s'avoue pas vaincu ! Oui, oui ! Il le dépasse d'une tête ! La tension est à son comble ! Nul ne sait ce qui va arriver ! Oh mon Dieu, les deux adversaires se livrent une lutte acharnée ! La fin ne saurait tarder, chers spectateurs ! Ce combat est épique ! Ce combat est dantesque ! Si vous venez de nous rejoindre, je suis toujours en direct du Spaghetti Soyeux, où se déroule la lutte du siècle ! La lutte du millénaire ! La lutte des classes ! Ce combat restera dans les annales du bac à sable, c'est moi qui vous le dit ! Ah ! Ils ont fini ex-aequo ! Ils en redemandent ! Le patron arrive !
Le serveur : Bon, voilà encore des plats de spaghettis, mais qui va payer tout ça ?
Prince : Comptez pas sur moi, j'ai rien demandé à la base.
Le serveur : Hey, c'est pas vous qui étiez recherché par la police ?
Prince : Je ne vois pas de quoi vous parlez, grossier personnage.

C'est ce moment qu'ont choisi deux personnages que j'avais complètement oublié pour entrer dans l'estaminet.

-Allez Roger, viens, j'te paye un coup !
-C'est pas d'refus, Robert ! Avec toi, y a toujours moyen de rigoler !
-OH ! ROGER ! REGARDE !
-Mais... Mais... Mais c'est bien lui ! C'est le type qu'on n'a pas réussi à emmener au poste de police la dernière fois !

Oh putain. Je pensais que j'en étais débarrassé pour toujours, de ces deux glandus. Heureusement que je vais repasser par le palais dans peu de temps, je pourrai prendre les décisions qui s'imposent.

Prince : Et pourquoi vouliez-vous m'emmener au poste, pauvres types ?
Robert : Euh, c'est vrai, ça, Roger, pourquoi on voulait l'emmener au poste ?
Roger : Bah euh... J'ai oublié.
Robert : Bon bah tant pis hein, oublions ça, alors.

Les forces de l'ordre de ce pays. Des incapables.

Prince : Euh sinon, y a deux criminels notoires, là.

Robert : Roger ! Regarde ! Il a raison !
Roger : Oui Robert ! Il faut les arrêter !

Les deux hommes se sont approchés de la table. Je me suis alors rendu compte que Paupaul des Bois avait déjà foutu le camp. Heureusement pour moi, il avait laissé la clé sur la table, je l'ai donc récupérée. Subrepticement.

Robert : Monsieur Masque, je vous arrête pour crimes répétés !
Roger : Yvan le Justicier Masqué, je vous arrête pour port illégal d'uniforme de justicier masqué !

Tandis que les deux hommes se laissaient emmener au poste sans montrer la moindre résistance, je suis reparti, en direction du château, puisque la suite de mon voyage m'imposait de repasser devant de toute façon. J'avais les deux clés dont la Vaudou m'avait parlé, il était donc temps de passer aux choses sérieuses.
Image Image

Avatar du membre
Gold
Neurotox Addict
Messages : 463
Enregistré le : lun. mars 23, 2009 6:45 pm
Localisation : Aperture Science.
Contact :

Re: Les Aventures d'un Prince Ordinaire

Message par Gold » ven. mars 25, 2011 1:23 am

Je suis arrivé au château. Mon précédent cheval, ce bon vieux Roger, était de retour. Apparemment, il s'était débrouillé pour revenir sain et sauf. Gros soupir de soulagement. J'ai laissé Eudes-Hubert à l'écurie, il allait bien faire connaissance avec mon premier destrier. Par contre, j'avoue que j'étais tiraillé et que je ne savais pas lequel des deux destriers emprunter pour la suite du voyage. J'ai soudain avisé mon père.

-Salut papa.
-Oh, fiston ! Je t'avais oublié !
-... Eh bah, c'est sympa.
-Mais nooooon, je plaisante. Tu sais que t'as fait la une des journaux, récemment ?
-Lesquels ?
-Eh bien mon fils, mais les Echos du Royaume, rien que ça !
-Quoi, tu lis ce torchon ?
-Toujours savoir ce que pense la presse ! C'est essentiel ! On n'est pas à l'abri de ces maudits paparazzis, tu sais.
-Je m'étonne qu'ils n'aient pas encore parlé de ce que tu fais dans le dos de maman.
-TAIS-TOI MALHEUREUX. Ne fais confiance à personne pour ce qui est des scandales, enfin !
-Bah, je vois pas ce que ça peut changer.
-Fais-moi confiance, fils, ça change tout.
-Bon, toujours pas disposé à changer mon nom, tout simplement ? Cette aventure me gave, mais à un point...
-Écoute, mon fils. Je ne t'ai pas envoyé à l'aventure à la légère. Je voulais que tu grandisses et que tu t'endurcisses. Que tu comprennes les vraies valeurs de la vie. Que tu deviennes plus fort que tu ne l'es. Que tu apprennes par toi-même des choses grâce à la grande école de la vie.
-... Vraiment ?
-Non, en fait je voulais juste que tu me foutes la paix.
-Ah.
-Je plaisante, hein. Bien sûr, que c'est vrai. Allez, va, finis ta quête ! Je te promets que je ne t'embêterai plus après !

Là, mon père a eu un petit sourire en coin et a ajouté :
-Plus jamais, même.
-Euh, papa, tu me caches rien ?
-Franchement, fils, qu'est-ce que je pourrais te cacher ? Tu sais déjà que je vais euh... Faire ce que tu sais dans le dos de ta mère.
-Putain, t'es vraiment gore. Bon, je me tire et je finis ta quête à la con. J'espère que ça en vaut la peine, sinon y aurait vraiment que le fait que tu m'aies mis au monde qui te sauverait de mon courroux.
Image Image

Avatar du membre
Gold
Neurotox Addict
Messages : 463
Enregistré le : lun. mars 23, 2009 6:45 pm
Localisation : Aperture Science.
Contact :

Re: Les Aventures d'un Prince Ordinaire

Message par Gold » ven. mars 25, 2011 10:32 pm

Eudes-Hubert : Patron !
Prince : Eudes-Hubert.
Eudes-Hubert : J'ai fait connaissance avec Roger. Sa compagnie est vraiment charmante.
Prince : Ah ?
-J'ai voulu lui apprendre les rudiments de la langue, regardez !

Et là, chose assez incroyable, Roger a parlé.

Roger : Mon tailleur est riche.
Prince : Raaaah, tu m'as fait quoi, Eudes-Hubert ?
Eudes-Hubert : Ben, je lui ai appris les rudiments de la langue. Fallait pas ?
Prince : Mais. Mais.

Je ne savais pas quoi dire, et j'étais bien obligé de prendre Eudes-Hubert pour la suite de mon voyage. J'allais pas me taper un cheval capable de débiter des inepties n'importe quand, non plus.
Chevauchant Eudes-Hubert, mes deux clés en poche, et cette fois sans oublier mes papiers d'identité, je suis reparti dans la direction que m'avait indiqué la Vaudou quelques jours plus tôt. Une promenade de santé que je ne vous raconte même pas, qui m'a donc amené chez la Vaudou. Comme la fois passée, le chemin était indiqué par des panneaux. Il aurait fallu être sacrément con pour pas se paumer, en l'occurrence.
Je suis enfin entré dans la cabane de Mademoiselle Vaudou. Elle était là et m'attendait.

-Te voilà, Prince.
-Bon, j'ai vos deux clés. Je dois faire quoi, maintenant ?
-Tu vas devoir affronter une bête.
-Pardon ?
-Comme je te l'ai déjà dit, la magie repose sur une règle qui veut que tout aille par trois. Et tu n'as que deux clés.
-Mais... C'est quoi ces conneries, encore ?
-Je vais être franche avec toi, Prince Charmant. Il y a une troisième clé à récupérer, qui se trouve ici. Je ne t'en avais pas parlé parce qu'ici, se trouve également le réceptacle où tu enfonceras les trois clés.
-Euh ?
-La clé est en possession d'un minotaure.
-C'est quoi, ce truc ?
-Le minotaure est un monstre moitié catcheur, moitié taureau. Il vit dans le Labyrinthe. Tu sais, Prince, ces milliers de couloirs qui se croisent dans tous les sens et dont on ne trouve JAMAIS la sortie.
-Oui, je sais ce qu'est un labyrinthe, merci.
-Tu vas devoir t'enfoncer dans le labyrinthe, Prince. Tu devras ensuite trouver le minotaure et t'arranger pour récupérer la clé. Et sortir du labyrinthe en un seul morceau.
-Bah, vous avez enchanté Vorpaline pour la rendre plus puissante et pour qu'elle s'enflamme, ça devrait pas être trop dur.
-Je me le demande, Prince, je me le demande... Enfin, va. Tu trouvera la clé, car tel est ton destin !
-Ouais bah j'y vais, hein.

Je me suis dirigé vers le fameux labyrinthe en suivant les instructions qui m'avaient été données, et me suis engagé dedans, toujours armé de ma Vorpaline. Il était temps de partir à la recherche de la dernière clé.
Image Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité